FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 2 juin 2010



Pognon – Faut-il parler d’un Sarkogate ?

Michel Garroté

Mercredi 2 juin 2010 – 20 Sivan 5770

Sarkozy est nommément cité dans un rapport de la police luxembourgeoise. Le rapport, révélé aujourd’hui mercredi, traite du financement occulte de la campagne présidentielle de Balladur en 1995 ; Balladur dont Sarkozy était directeur de campagne. Le rapport de la police luxembourgeoise note que Sarkozy a « directement » supervisé, lorsqu’il était ministre du Budget de Balladur, de 1993 à 1995, la constitution d’une la société offshore, appelée ‘Heine’ et basée au Luxembourg. Or, par Heine transitaient des commissions sur des contrats d’armement. Parmi ces contrats, figure le contrat Agosta, portant sur la vente de sous-marins au Pakistan.

D’un montant de 825 millions d’euros (à l’époque 5,41 milliards de francs), le contrat Agosta comprenait 83 millions de commissions. Le rapport de la police luxembourgeoise note à ce propos (extraits) : « En 1995, des références font croire à une forme de rétro-commission [illégale] pour payer des campagnes politiques en France. (…) Nous soulignons qu’Edouard Balladur était candidat à l’élection présidentielle en 1995 (…) et était soutenu par une partie du RPR, dont Nicolas Sarkozy (…) Une partie des fonds qui sont passés par le Luxembourg reviennent en France pour le financement de campagnes politiques françaises », précise encore le rapport de la police luxembourgeoise.

Dans une enquête de la police française, celle-ci avait déjà trouvé une note faisant état de l’accord de Nicolas Bazire, directeur de cabinet d’Edouard Balladur à Matignon, et de l’accord du ministre du budget, Nicolas Sarkozy, pour la création de la société Heine au Luxembourg. Selon la police française, cette note laissait « supposer des relations ambiguës avec les autorités politiques en faisant référence au financement de la campagne électorale de M. Balladur pour l’élection présidentielle de 1995 ». Par ailleurs, l’enquête sur l’attentat de Karachi, au Pakistan, en 2001, attentat qui a tué 11 ingénieurs français, cette enquête se tourne vers l’hypothèse de représailles pakistanaises après que Jacques Chirac, élu à la place de Balladur, ait arrêté le versement de commissions liées au contrat Agosta.

Vente de sous-marins au Pakistan, un pays mahométan instable doté de l’arme nucléaire ; création de la société offshore Heine basée au Luxembourg ; rétro-commissions illégales ; imbrication du contrat Agosta et de la société Heine ; fonds qui sont passés par le Luxembourg, mais qui sont revenus en France ; enquête de la police française ; rapport de la police luxembourgeoise ; tout ceci commence à faire beaucoup. On se réjouit par avance de lire tous les communiqués de presse qui font fuser dans les heures et les jours à venir. Si les conseillers en communication de l’Elysée sont toujours les mêmes, alors la lecture de certains communiqués pourrait même nous rendre hilares.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz