FLASH
[24/03/2017] 10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 juin 2010

Par l’Abbé Alain René Arbez

Dimanche 6 juin 2010 – 24 Sivan 5770

La Turquie est gouvernée par des islamistes et si les chrétiens étaient encore 30% de la population au début du 20ème siècle, de massacres en persécutions c’est l’islam qui est aujourd’hui la religion de 99,99% des habitants du pays. La façon dont le meurtre de l’évêque Padovese a été relaté par les agences de presse ne nous dit pas grand-chose des circonstances exactes de ce crime. Les autorités turques semblent vouloir minimiser l’affaire en disant que le tueur était un déséquilibré. L’évêque avait-il vraiment un autochtone déséquilibré comme chauffeur et ne s’était-il donc aperçu de rien ?  On ne peut s’empêcher de relier ce crime à d’autres agressions mortelles dans ce même contexte d’un pays gouverné par les islamistes et tout récemment chauffé à blanc par la mise en scène conflictuelle des « pacifistes pour Gaza ». Les malheureuses victimes précédant la mort violente du chef de l’Eglise en Turquie étaient le Père Santoro et trois missionnaires protestants allemands.

Ce crime, présenté comme simple fait divers par les Turcs (et diplomatiquement réduit à un drame local par le porte-parole du Saint Siège à la veille du voyage pontifical à Chypre), me rappelle étrangement les propos d’extraordinaire franchise de Mgr Bernardini, évêque de Smyrne (Izmir), il y a une dizaine d’années, alors que les islamistes turcs n’avaient pas encore déployé toute leur logistique antijuive et antichrétienne. L’évêque d’ Izmir  montrait avec force et courage le danger que représente l’islam radical pour les chrétiens. Il avait pris au sérieux certaines menaces courtoisement exprimées par un chef musulman lors d’un « dialogue » interreligieux à Istambul. Au cours de ce « dialogue », (terme quelque peu inadapté dans la corrélation entre islam et judéochristianisme), un dirigeant lui avait clairement fait comprendre que les musulmans n’ont rien à apprendre des chrétiens. C’est en effet la posture basique du Coran, et seuls les naïfs Occidentaux ne l’ont pas encore compris.

Mais l’évêque ajoutait une anecdote significative : dans un couvent catholique, dit-il, un serviteur musulman a annoncé très calmement aux religieux que si ses imams décident de tuer les infidèles, malgré son estime pour ses employeurs chrétiens, il n’hésitera pas un instant à les égorger, mais il précise qu’il le fera proprement. Mgr Bernardini relevait par là même que nous avons bien tort, (à l’instar du Père Boulad, prêtre copte égyptien), de croire qu’il y a une frontière entre islam modéré et islam radical, alors que les deux s’alimentent au même coran. Il suggérait un travail de réflexion en profondeur sur les conditions de coexistence entre chrétiens et musulmans et sur les incompatibilités porteuses de violence. Le monde chrétien n’a pas encore beaucoup investi sur ce terrain de l’opposition réactivée entre croyants d’Allah et infidèles, alors que les signaux préoccupants s’accélèrent.

Nos médias n’ont même pas parlé de l’assassinat du chef de l’Eglise catholique en Turquie, comme ils avaient été très superficiels lorsque l’archevêque catholique de Mossoul avait été assassiné dans un Irak en proie aux assauts islamistes.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz