FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 juin 2010

swine

 

Le Conseil de l’Europe a publié, ce 4 juin 2010, un rapport1 qui accuse l’OMS, le gouvernement français et les gouvernements européens d’avoir manipulé l’opinion publique, les médias et les politiques au sujet de la grippe A et des vaccins contre le virus H1N1, et enrichi les laboratoires.


« Ils ont faits des choix et pris des décisions dans le plus grand secret », écrit Paul Flynn dans son rapport validé par le Comité pour la Santé de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, composé de 47 observateurs des droits de l’homme. Pour « une pandémie qui n’a jamais vraiment existé », les gouvernements ont acheté « des médicaments placebo à grande échelle » qui ont, du fait de « graves fautes dans le manque de transparence des décisions », directement enrichi les compagnies pharmaceutiques et ont conduit à « un gaspillage gigantesque de l’argent public, et exposé les citoyens européens à d’inutiles peurs et traumatismes»

 

A cela, Fiona Godlee, rédactrice en chef du  British Medical Journal , et présente à la réunion du comité, ajouta que selon l’enquête menée par son journal, un certain nombre de scientifiques qui ont influencé les décisions de l’OMS et préparé les recommandations qui ont conduit à l’achat de 90 millions de vaccins par l’état français (dont on apprend par Marie-Paule Kieny2, la responsable du département recherche sur les vaccins à l’OMS, qu’ils ont très probablement couté à la France environ 15 euros l’unité) étaient en même temps payés, selon l’AFP3, par les laboratoires Roche et GlaxoSmithKline (GSK), fabricants des dits vaccins.

 

Une formidable machine de corruption mise en place par les laboratoires.

 

Au plus haut échelon, l’OMS fait des recommandations aux états. Ces recommandations, nous explique le British Medical Journal , sont orientées dans la « bonne direction », c’est-à-dire celui de la panique, par des experts payés par les laboratoires qui fabriqueront les vaccins. L’OMS sonne l’alarme mondiale, et décrète le niveau d’alerte 5 de la pandémie : la propagation interhumaine rapide du virus, qui met la pression sur les états pour qu’ils agissent, vite, sans trop réfléchir.

 

A l’échelon inférieur, en France, (mais le schéma sera à peu près le même partout), la ministre de la santé Roselyne Bachelot4 se dote d’un groupe d’experts pour décider comment agir face aux recommandations de l’OMS. (Le Parisien du 26 janvier 2010).


 Swine Flu vaccine

 

Hélas pour le contribuable français, le groupe d’expert est lui aussi payé par les laboratoires qui fabriquent les vaccins5. La machine est bien huilée. Ils conseilleront de commander, comme c’est surprenant, et aux laboratoires auprès de qui ils émargent, 94 millions de doses de vaccins à 15 euros l’un (le chiffre exact est secret défense. Il est soigneusement caché, de façon parfaitement symétrique dans chaque pays, à la demande impérative des laboratoires pour endormir le peuple). 94 millions de vaccins qui, quelque soit leur prix, ne servent à rien, et ne soignent rien.

 

Jean-Christophe LAGARDE, Président de la commission d’enquête parlementaire sur la grippe A est il dupe ?

 

Dans une interview au Parisien le 20 mai 2010, à la question : que savaient les experts ?, il répond : « Au départ, c’est l’affolement, puis assez vite les experts sont moins inquiets, mais ne le disent pas publiquement. ».

 

Il ajoute, étonné : « En septembre, les données sont  rassurantes. Mais étonnement, cela ne s’est pas traduit par une réduction de la voilure »


Faisons les comptes de la « voilure » : 15 euros x 94 millions = 1 milliard 410 millions d’euros de commande, rien que pour la France. Si près du jack pot, on peut se demander pourquoi les experts, payés par les laboratoires, auraient réagi.

 

Jean-Patrick Grumberg

 

 1-wcd.coe.int

 

2- http://www.medindia.net/news/Swine-Flu-Vaccine-to-Cost-Up-to-20-Dollars-Per-Dose-WHO-57409-1.htm

 
 

Kieny reiterated that the WHO will help countries to get as much vaccine
as possible, and that the wealthiest countries may have to pay up to 20
dollars.

 

 

 


 

 

 

3- http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gph8hLw9z90e8KH3jXiwLlOLde2w

 
 

The British Medical Journal (BMJ) found that WHO guidelines on the use of antiviral
drugs were prepared by experts who had received consulting fees from the top two manufacturers of these drugs, Roche and GlaxoSmithKline (GSK).

 

 

 


 

 

 

4- http://www.leparisien.fr/une/grippe-a-des-doutes-sur-le-comite-de-roselyne-bachelot-26-01-2010-791642.php

5- Liste des experts du gouvernement français fournie par Le Parisien du 26 lanvier 2010. JEAN CLAUDE MANUGUERRA, chercheur à l’Institut Pasteur, payé par Roche. JEAN-LOUIS BENSOUSSAN, directeur des groupes régionaux d’observation de la grippe, payé par Roche. SYLVIE VAN DER WERF, chercheuse à l’Institut Pasteur, payée par GSK. BRIGITTE AUTRAN, professeur de médecine à la Pitié-Salpêtrière, payée par Sanofi-Pasteur. CATHERINE WEIL-OLIVIER, pédiatre, payée par Sanofi, GSK et Roche. JEAN BEYTOUT, professeur de médecine à Clermont-Ferrand, payé par Novartis.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz