FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 9 juin 2010


Désormais, l’islamisme violent s’étend du Bosphore à l’Archipel indonésien.


La flottille de la paix enfin démasquée

Par Michel Garroté

Mercredi 9 juin 2010 – 27 Sivan 5770

Le lundi 31 mai, soit le jour même de l’accostage du Mavi Marmara par les Forces de Défense d’Israël (FDI), je publiais Le coup monté de la flottille pour Gaza. Cet article, que j’ai écrit quelques heures après l’accostage du Mavi Marmara, a été critiqué jusque dans la presse écrite. Seulement voilà : depuis le mardi 8 juin, la presse écrite, y compris en Turquie, « découvre » la réalité des faits tels que je les ai décrits le jour même où ils se sont produits, soit le 31 mai. Alors faites confiance à votre blog. Et continuez à vous méfier des médias. Car ils ont, en moyenne, huit jour de retard sur nous.

Ainsi donc, des hommes politiques des partis d’opposition turcs et un certain nombre d’éditorialistes ont exprimé leurs préoccupations sur l’alimentation de la rage publique contre Israël par le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, suite à l’accostage de la flottille pour Gaza (1). Selon ces critiques, cette politique met en péril l’équilibre délicat que la Turquie a maintenu dans ses liens avec l’Orient et l’Occident.

L’agenda public, disent-ils, est dicté par l’obscure IHH, ce groupe de « charité » islamiste connu pour avoir des liens avec des organisations terroristes mondiales, y compris, par le passé, avec Al-Qaïda. L’IHH a organisé la flottille pour Gaza, qui a été interceptée par Israël. Neuf personnes ont été tuées lorsque des soldats israéliens ont accosté le navire principal, le Mavi Marmara.

Kemal Kilicdaroglu, président du parti républicain et leader de l’opposition, a déclaré à la télévision turque : « l’Union Européenne et les Etats-Unis considèrent le Hamas comme une organisation terroriste. Nous devons faire attention ». Kemal Kilicdaroglu a aussi demandé que le gouvernement turc fasse part des communications avec Israël avant l’incident, suggérant qu’Erdogan a permis à la flottille de continuer sa route, tout en sachant que la violence était probable.

Erdogan a rejeté les critiques de Kilicdaroglu, le qualifiant de « défenseur d’Israël » (un péché ?) et Erdogan a déclaré que son gouvernement a cherché à dissuader l’IHH de mener la flottille à Gaza, mais n’a pu l’arrêter vu qu’il s’agit d’un organisme « indépendant » (rires dans la salle de lecture).

De son côté, le Wall Street Journal a fait part de son scepticisme concernant la version des faits donnée par l’IHH (sans blagues ?) concernant les événements qui ont eu lieu sur le Marmara. Le Wall Street Journal écrit : il « apparaît que les événements se sont accélérés à la suite de la critique inattendue, des actions de l’IHH, par le leader spirituel turc Fethullah Gülen ». Selon le Wall Street Journal, les analystes voient l’intervention de Fethullah Gülen, une figure respectée par beaucoup au sein du gouvernement turc, comme un avertissement que la tempête anti-israélienne peut devenir hors contrôle.

Cuneyt Ulsever, un chroniqueur du quotidien turc Hurriyet, écrit « Les gens comprendront très vite que l’IHH est néfaste pour la Turquie », ajoutant que l’effet de la crise persuadera l’Occident que la Turquie est en train de s’aligner sur l’Iran, la Syrie, le Hamas et le Hezbollah (ce qui est effectivement le cas sous la houlette d’Erdogan). Le Wall Street Journal écrit que deux grands quotidiens, Hurriyet et Haberturk ont publié en première page des photographies de soldats israéliens en sang, capturés dans les premières secondes des combats imprévisibles.

Pour rappel, les premiers soldats à avoir abordé le Mavi Marmara étaient armés de fusils tirant des billes de peinture (et comme la peinture n’était pas de couleur verte, les activistes islamiques ont défiguré à coup de barre de fer les soldats israéliens). Le Wall Street Journal signale que le journal islamiste Vakit a publié sur sa page de garde les noms et les photographies de huit éditorialistes turcs qui n’ont pas accepté la version propagandiste gouvernementale des événements du Mavi Marmara.

(1) http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/130483,critiques-en-turquie-erdogan-savait-que-la-flottille-serait-violente.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz