FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 11 juin 2010


Michel Garrote 08


Mon coup de gueule de la semaine

Que les Turcs aillent se faire voir chez les Grecs !

Par Michel Garroté

Vendredi 11 juin 2010 – 29 Sivan 5770

Ces derniers mois, le régime islamique du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, au travers de sournoises manœuvres, a clairement démontré, que les opposants à l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne, ont raison, qu’ils sont simplement lucides, et non pas, comme cela a été dit, « populistes », « xénophobes » et « islamophobes ». Le régime islamique turc de Erdogan, a démontré cela, au travers de diverses manœuvres, plus sournoises les unes que les autres.

Le régime islamique turc de Erdogan s’est rapproché de la dictature syrienne, elle-même liée aux ayatollahs intégristes iraniens et aux terroristes libanais du Hezbollah.

Le régime islamique turc de Erdogan s’est (rapproché des) et acoquiné avec les ayatollahs intégristes iraniens et avec le président toxique Ahmadinejad ; ayatollahs eux-mêmes étroitement liés aux terroristes du Hamas palestinien et aux terroristes chiites du Hezbollah libanais. Ainsi, Erdogan et Ahmadinejad sont devenus les Dupondt de l’Interpol nazislamiste, avec flottilles à la clé s’il vous plaît.

Le régime islamique turc de Erdogan a participé activement à la mise en place d’un réseau hostile à des sanctions, par l’ONU, contre l’Iran. Ce réseau clownesque englobe désormais l’Iran khomenique bien entendu, la Turquie erdoganique évidemment, mais aussi la Syrie assadique, le Liban hezbollisé, la bande de Gaza hamassoïde, le Venezuela chaveziaque et le Brésil lulaoïde. Rien que des cerveaux d’exception, poil au con.

Fuck--.jpg


Le régime islamique turc de Erdogan a tout fait pour (et a réussi à) torpiller le rapprochement entre le président chypriote grec et le chef de la zone chypriote occupée par l’armée turque (sauf que contrairement aux communautés civiles juives de Judée Samarie, les colons turcs et l’armée d’occupation turque dans le secteur Nord de Chypre ne provoquent pas l’hystérie chronique des médias, de l’ONU et des ONG ; car dans ces questions géopolitiques méditerranéennes, les têtes de turcs, par la barbe du prophète, ce sont, encore et toujours, les Juifs ; rien que les Juifs ; je dirais même plus, ajoutent les nouveaux Dupondt, tous les Juifs).

Le régime islamique turc de Erdogan a minutieusement planifié et concrétisé, avec les dirigeants du mouvement terroriste palestinien Hamas, depuis la zone chypriote occupée par l’armée turque, une flottille du jihad. Une flottille jihadique dont le seul véritable objectif était de défigurer les soldats des Forces de Défense d’Israël, à coups de couteau et à coups de barre de fer et de provoquer, ainsi, une légitime défense israélienne, sachant que la caste dhimmédiatique tomberait dans le panneau les jambes écartées (les fesses aussi) et vilipenderait, non pas les barbus fêlés, mais les Juifs.

Neufs activistes islamiques armés sont morts lors de ce jihad maritime. Ils sont morts après avoir publiquement prévenu, qu’avec la flottille, ils partaient en jihad pour mourir en martyrs. Des journaux turcs et des journaux arabes ont condamné cette flottille jihadique et dénoncé son caractère pseudo-humanitaire. Dans la presse occidentale, en revanche, j’ai lu des titres tels que « Marée rouge en Méditerranée ». Comme si le sang de neufs islamistes turcs complètement tarés équivalait à une « marée » de sang. Une marée de sang pire que la marée noire de BP qui coule du côté de chez Barack Hussein. Barack Hussein que la marée noire rend vert de rage et rouge de colère contre BP ce qui tombe bien car ça nous fait des vacances.

Sur Euronews, à l’heure des « news », j’ai fréquemment assisté, pendant de longues minutes, aux nombreux discours de l’islamiste Erdogan au sujet de sa maudite flottille ; sur Euronews ; alors que la Turquie n’est pas (encore) membre de l’Union Européenne. Mais apparemment elle est déjà membre de Euronews (dont elle est d’ailleurs discrètement devenue actionnaire).

Le régime islamique turc de Erdogan, à cause de son discours de plus en plus semblable au discours sanguinaire iranien, ce régime turc est moralement responsable, du récent assassinat de Mgr Padovese, Chef de l’Eglise catholique en Turquie, sauvagement poignardé puis décapité par un mahométique turc très respectueux, dans son modus operandi, du meurtre rituel islamique.

Cela dit, il est vrai que dans les médias européens, il s’est trouvé une petite poignée de journalistes, sur un total de plusieurs dizaines de milliers de journalistes européens, pour informer correctement l’opinion publique de la véritable nature du régime islamique turc de Erdogan. Personnellement, j’ai réussi à trouver, en Europe, pour l’instant, cinq journalistes, deux en Italie (Giuliano Ferrarra, ‘Il Foglio’ ; Luigi Geninazzi, ‘Avvenire’), un en Espagne (Miguel Mora, ‘El Pais’) et deux en France (Ivan Rioufol, ‘Le Figaro’ ; Alexandre del Valle, ‘Le Parisien’), qui ne participent pas, à la campagne éhontée, campagne de propagande, en faveur de la satanée flottille turco-hamassoïde (mais je ne désespère pas de trouver d’autres journalistes kamikazes qui viendront s’ajouter aux cinq que j’ai repérés par ma lorgnette).

Satanée flottille donc, écrivais-je. Flottille à couteaux tirés, qui a mis en extase, toute une ribambelle de vieux (vieilles) gauchistes fripés (ées), aussi bouffons dans leur alliance islamo-gauchiste pro-Hamas et pro-Erdogan, que frustrés dans l’échec historique de leur idéologie d’origine. Frustrés parce que privés de leur Grand Soir à la con. Grand Soir éternellement reporté aux calendes grecques, repoussé au 31 février de l’An Jamais, remplacé par une flottille en mer supposée compenser leur échec amer.

mort-de-rire.jpg


Mais revenons aux rares journalistes qui perçoivent le régime islamique turc de Erdogan tel qu’il est.

Ainsi, ce vendredi, dans le Figaro, notre ami Ivan Rioufol, dans un bloc note intitulé « pourquoi il faut secouer l’Europe angélique » (1), revient sur l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne (extraits) : « Souvenez-vous : s’opposer à l’entrée de la Turquie en Europe valait de passer pour populiste, xénophobe, islamophobe. Ce fut le sort de ceux qui, en 2005, contestèrent le projet d’une Europe ouverte, sans racines ni frontières, défendu par la pensée labellisée sur le dialogue des cultures. Le référendum (54,68 % de non à la Constitution) fut le désaveu des clercs. Et l’actualité confirme ces jours-ci que les Français, à rebours de leurs représentants, eurent raison de craindre cette Union angélique : le retournement d’Ankara, qui accélère son détachement d’Israël et de l’Occident au profit du monde islamique, illustre la légèreté des marieurs ».

eglised.jpg


Ivan Rioufol ajoute : « Entendre Jacques Chirac évoquer récemment la ‘communauté de destin’ entre la France et la Turquie invite à s’interroger sur l’indifférence de nombreux dirigeants à l’âme des peuples. Le refus d’admettre que le parti islamique AKP, dont se réclame depuis 2002 le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, portait une possible dérive religieuse incompatible avec la laïcité, révèle un révoltant manque de discernement. Hier, le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a estimé que l’Europe avait commis ‘l’erreur’ de n’avoir pas su attirer son partenaire : toujours ce sentiment unilatéral de culpabilité… Il est heureux que la tromperie sur la ‘modération’ de la Turquie réislamisée soit maintenant dévoilée. Encore faudrait-il que ceux qui ont défendu ce leurre reconnaissent leur erreur » (fin des extraits du bloc note d’Ivan Rioufol intitulé « pourquoi il faut secouer l’Europe angélique »).

(1) http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/06/bloc-notes-pourquoi-il-faut-se.html

Lire également l’article de Daniel Pipes :

http://www.drzz.info/article-la-turquie-islamiste-depasse-les-bornes-par-daniel-pipes-52013983.html

Ainsi que l’article de l’Abbé Alain René Arbez :

http://www.drzz.info/article-le-meurtre-hallal-du-chef-de-l-eglise-catholique-en-turquie-51935136.html

excepté le crucifix

Les séismes islamiques eux aussi détruiront


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz