FLASH
Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 juillet 2010



300’000 manifestants campent pacifiquement autour de l’Elysée

Par Michel Garroté

Lundi 5 juillet – 23 Tammuz 5770

En arrivant au bureau ce matin lundi, après un week-end très sympathique, j’ai commencé ma journée, comme de coutume, par une revue de presse internationale sur Internet. Je suis tombé sur une enquête du magazine allemand ‘Bild’ concernant le train de vie de Sarko et Carla. Puis, je suis tombé sur un article du quotidien ‘Le Parisien’ à propos de l’argent du contribuable français détourné par des mahométans. Enfin, je suis tombé sur un article du quotidien ‘La Croix’ relatant la démission de secrétaires d’Etat Alain Joyandet et Christian Blanc ; article relatant, aussi, par omission, les non-démissions de Sarko, Fillon et Woerth. Bref, la semaine commence bien. Je n’ose pas songer à tout ce qui pourrait encore nous tomber dessus, comme news, d’ici vendredi.

Acte I – Aujourd’hui, dans le magazine allemand ‘Bild’, A. v. Schönburg écrit : « Dans les 300 m2 de l’appartement privé du président, des fleurs fraîches toute l’année. Coût annuel : 280’000 euros. Pour ses déplacements privés, Sarkozy est accompagné par un avion vide (ndmg en plus de celui dans lequel il voyage s’entend). En cas d’urgence, il peut ainsi retourner immédiatement à Paris. Le couple dispose de 61 véhicules officiels, deux Airbus et six Falcon. Le dernier Falcon est surnommé Carla, du nom de la 3ème épouse. Le Maître de l’Etat français a forcément plusieurs épouses, successives, naturellement. Un million d’euros par an pour les boissons. Il a près de 1’000 employés, deux fois plus que la Reine d’Angleterre. Quatre-vingt-sept cuisiniers, parmi les 1’000 employés. Et en plus, M. et Mme Sarkozy peuvent commander à toute heure du jour et de la nuit. Le Chef de cuisine a le libre accès à la cave de l’Élysée et le petit déjeuner leur est servi le matin », conclut le magazine allemand ‘Bild’, non sans humour.

Acte II – Ce matin, sur le Site du quotidien ‘Le Parisien’, Valérie Mahaut et Florence Hubin, dans un article intitulé ‘La construction de la mosquée cacherait une arnaque’, nous informent que « La construction de la mosquée Emir-Abdelkader à Nanterre cacherait une énorme escroquerie (ndmg l’arnaque est donc une énorme escroquerie). Alors que la première pierre a été posée en grande pompe le 17 octobre dernier, les travaux sont arrêtés et risquent de ne pas reprendre avant longtemps. Pour l’heure, l’affaire n’est pas encore entre les mains de la justice mais, dans la semaine, le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, devrait recevoir la plainte d’une personne se disant abusée par l’entreprise chargée d’édifier le lieu de culte pour le compte de l’Association islamique des religieux de Nanterre (AIRN) ».

« Selon nos informations, cette entreprise, baptisée Novolis, a été spécialement créée pour la réalisation de la mosquée avec le concours d’un dénommé Tacim S., déjà condamné pour des escroqueries dans la région bordelaise. C’est de l’argent public qui aurait été détourné. Celui de l’Etablissement Public d’Aménagement de La Défense (EPASA), qui s’est engagé à verser un million d’euros à l’association islamique (AIRN). Le montage est simple : contre ce million, l’EPASA récupère le terrain, actuellement occupé par la mosquée, de l’association, avenue de la République. Et l’association utilise l’argent (le million versé par l’EPASA) pour financer le nouveau lieu de culte, le long de l’A 86, non loin des Papeteries de la Seine et de la maison d’arrêt ».

« Les sommes devant être versées par tranche, au fil des étapes des travaux, l’EPASA se serait déjà acquitté d’environ 500’000 € dès l’automne dernier, au moment de la pose de la première pierre, pour permettre ainsi le démarrage du gros œuvre. Une fois l’argent sur le compte de l’AIRN, celui-ci est transféré à Novolis. Mais, selon un proche de l’affaire, ‘quelques dizaines de milliers d’euros disparaissent parfois pendant le transfert’. Le cheik Boudjedi, recteur de la grande mosquée de Nanterre, qui préside l’association islamique (l’AIRN), pouvait-il ignorer cette évaporation? A-t-il laissé faire ? Est-il lui-même impliqué dans le système ? Si une enquête judiciaire est ouverte, le cheik Boudjedi sera vraisemblablement interrogé. Richard Lejoyeux, alias Abdel Ghani depuis sa conversion à l’islam, pourrait également avoir à répondre aux questions de la police. Président de la Coordination Islam et Société (CIS 92), c’est lui qui représentait le maître d’ouvrage, c’est-à-dire l’association présidée par Boudjedi (l’AIRN). C’est donc lui qui était en lien avec Novolis (spécialement créée pour la réalisation de la mosquée) ».

« Et, plus ennuyeux, 200’000 € versés à Novolis (spécialement créée pour la réalisation de la mosquée) juste après un virement de l’EPASA à l’association islamique (l’AIRN) se seraient envolés vers un compte offshore à Chypre, où Richard Lejoyeux (alias Abdel Ghani depuis sa conversion à l’islam)  a des attaches. ‘J’y vais depuis vingt ans’, répond-il avec décontraction. Richard Lejoyeux confie également sa ‘surprise’ quand il a ‘découvert que Novolis (spécialement créée pour la réalisation de la mosquée) était criblé de dettes’. Et d’ajouter qu’il ‘ne sait pas du tout s’il y a eu ou non des malversations’. ‘Nous avons versé les sommes à Novolis pour les travaux, qui avaient l’air d’avancer normalement d’ailleurs. Après, comment voulez-vous qu’on sache ce que l’entreprise fait de nos chèques’, précise-t-il encore. Aujourd’hui, Novolis (spécialement créée pour la réalisation de la mosquée) est en liquidation judiciaire. Avec un passif de 480’000 € », conclut ‘Le Parisien’.

Acte III – Hier soir, le quotidien ‘La Croix’, avec l’AFP, informaient que « ‘Les secrétaires d’Etat Alain Joyandet et Christian Blanc ont présenté leur démission du gouvernement. Le président de la République et le Premier ministre ont accepté ces démissions’, annonce un communiqué de l’Elysée, rendu public dimanche 4 juillet au soir. ‘Les fonctions d’Alain Joyandet seront exercées par Bernard Kouchner’, ministre des affaires étrangères ‘et celles de Christian Blanc par Michel Mercier’, ministre de l’espace rural…  ‘Le président de la République et le Premier ministre ont décidé de tirer les conséquences d’évènements survenus ces derniers jours, que les Français n’ont ni compris ni acceptés’, a affirmé le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel. ‘Après mûre réflexion, ils ont demandé à MM. Joyandet et Blanc, après avoir échangé avec eux, de démissionner’, a-t-il ajouté, en précisant que cette demande avait été formulée ‘dimanche’ ».

« Alain Joyandet a un peu plus tôt annoncé sa démission sur son blog. ‘L’homme d’honneur que je suis ne peut accepter d’être victime d’un amalgame. Après mûre réflexion, j’ai décidé de quitter le gouvernement’, déclare-t-il dans un billet intitulé ‘J’ai décidé de quitter le gouvernement’ et publié dimanche 4 juillet. Son blog est inaccessible depuis la mise en ligne du billet annonçant sa démission. Le secrétaire d’Etat à la coopération et à la francophonie avait été épinglé à deux reprises, ces derniers mois, par Le ‘Canard Enchaîné’ : une première fois en mars pour avoir eu recours à la location d’un avion privé pour 116’500 euros lors d’un déplacement ministériel en Martinique, et une autre en juin quand il a été soupçonné d’avoir bénéficié d’un permis de construire illégal pour agrandir la maison qu’il possède à Grimaud (Var), près de Saint-Tropez. ‘Pas un euro public n’a été détourné pour mon enrichissement personnel ou celui de mes proches’, souligne Alain Joyandet, qui a ‘bien évidemment informé le président de la République, qui peut compter sur (sa) fidélité et (son) amitié’ ».

« ‘En 1995, année de ma première élection comme maire de Vesoul, je faisais déjà campagne sur le thème de l’exemplarité. Toute mon action publique est en conformité avec cette exigence et avec les impératifs de l’intérêt général’, affirme Alain Joyandet. ‘Je n’ai jamais eu besoin de la politique pour vivre. J’ai un métier. J’ai créé mon entreprise il y a près de 30 ans. Cela m’a procuré une grande liberté. Je suis entré en politique par passion, pour servir la France’, déclare-t-il encore sur son blog, en se félicitant d’avoir ‘oeuvré pour les pays en voie de développement, le renforcement de nos liens avec l’Afrique et la promotion de la francophonie dans le monde’. De son côté, Christian Blanc a été épinglé par le même hebdomadaire satirique pour une facture de 12’000 euros de cigares aux frais du contribuable. Le secrétaire d’Etat au Grand Paris a remboursé 4’500 euros correspondant, selon lui, à sa consommation personnelle. Pour le reste, il a accusé son ancien chef de cabinet d’avoir ‘organisé un système’ pour mettre des cigares à disposition dans ses services ».

« François Fillon a toutefois sommé son ministre de payer avec ‘ses deniers personnels la totalité de la dépense’. Ces démissions interviennent dans un contexte d’affaires à répétition ayant touché des membres du gouvernement et de la majorité : utilisation ambiguë des appartements de fonction (Estrosi, Amara), cumul des rémunérations (salaire et retraite) pour les ministres âgés de plus de 60 ans, salaire de Christine Boutin, cigares personnels réglés aux frais de l’État (Blanc), permis de construire présumé illégal (Joyandet), sans oublier le recours à des avions privés pour des sommes exorbitantes (Estrosi, Joyandet), et l’affaire Bettencourt dans laquelle le ministre du travail Eric Woerth se retrouve empêtré. Mercredi 30 juin, en recevant les députés UMP à l’Elysée, le chef de l’Etat avait promis de tirer ‘sévèrement’ les conséquences de ces affaires, lors d’un remaniement du gouvernement en octobre, après la réforme des retraites, estimant que ‘tout ce qu'(il) ferait à chaud compliquerait (sa) tâche’ », conclut le quotidien ‘La Croix’.

Pour ce qui me concerne, aujourd’hui, après lecture des Actes I, II et III reproduits ci-dessus, j’ai fait un tout petit songe : 300’000 manifestants campent pacifiquement autour de l’Elysée.

Adaptation et commentaires : Michel Garroté

Post Scriptum 1 : on lit sur le wire à 13:41 que Sarkozy a personnellement choisi lundi le nouveau patron de France Télévisions (audiovisuel public) en la personne de Rémy Pflimlin, exerçant ainsi un droit controversé qu’il s’est octroyé par une loi de février 2009.

Post Scriptum 2 : on lit sur le wire à 14:15 que « dans un rapport à sa hiérarchie, le procureur de Nanterre indique qu’il entend enquêter sur les conditions de l’embauche en 2007 de l’épouse du ministre Eric Woerth par la société qui gérait la fortune de Liliane Bettencourt, héritière de L’Oréal ».

Sources :

http://www.bild.de/BILD/politik/2009/07/23/nicolas-sarkozy-gott-in-frankreich/8-flugzeuge-61-dienstwagen-1000-angestellte.html

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/la-construction-de-la-mosquee-cacherait-une-arnaque-05-07-2010-988979.php

http://www.la-croix.com/Alain-Joyandet-sur-son-blog–J-ai-decide-de-demissionner/article/2431705/4076

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz