FLASH
Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  |  Colorado : 3 ans après la légalisation de la Marijuana, les morts sur les routes de consommateurs ont progressé de 62%  |  Colombie : le Sénat approuve à l’unanimité un nouveau plan de paix avec les terroristes communiste FARC  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 7 juillet 2010
…Ou Oil-Bama est-il seulement incompétent ?

Les médias français ont informé  le public concernant le désastre pétrolier survenu dans le golfe du Mexique. S’ils ont évoqué les actions de l’entreprise BP pour colmater la fuite, ils ont été extrêmement discrets sur le déroulement des opérations visant à préserver les côtes américaines, mais aussi la faune et la flore, tant dans les fonds marins que dans les marécages de Louisiane ou de Floride, et sur les terres.  


Ce qui doit être dit est que la gestion de la situation par l’administration Obama a, jusqu’à ces derniers jours, été scandaleusement déficiente : à un point tel que certains y ont vu une action de sabotage délibéré de la part d’un Président radicalement hostile aux entreprises privées et à l’exploitation pétrolière, et très en faveur d’actions écologistes radicales.  


« Il ne faut jamais gâcher une crise », a déclaré Rahm Emanuel lors de la crise financière. On peut avoir l’impression d’être à nouveau face à une crise qu’Obama a été déterminé à ne pas gâcher, et à utiliser pour faire avancer ses positions, quels qu’en soient les coûts pour des millions de gens, d’animaux et de plantes.  


La vidéo que nous mettons à la disposition du public français ici a été réalisée par un groupe (rightchange.com), appartenant au grand mouvement de révolte des « tea parties » dont j’ai déjà traité ici.  


Elle illustre l’un des volets de la colère qui monte dans l’Amérique profonde, et qui est particulièrement nette dans les Etats directement touchés. Elle appelle à une alternance que de très nombreux Américains souhaitent aujourd’hui.  


Elle a été réalisée par des gens qui préfèrent penser qu’Obama est seulement incompétent. Qu’Obama soit cynique, volontairement destructeur et incompétent. Ou qu’il soit seulement incompétent, et destructeur quand même peut être l’objet de débats.  


Ce qui est incontestable est ce qui est montré ici. 


En soixante dix jours, Obama a nommé une commission et, depuis peu, a débloqué quelques moyens d’intervention. Je dis bien : en soixante-dix jours. George W. Bush a été vertement critiqué alors qu’il lui a fallu moins de quarante-huit heures pour réagir au désastre créé par l’ouragan Katrina.  


On voit ici à l’image le gouverneur républicain de Louisiane Bobby Jindall, qui a demandé des moyens qui lui ont été refusés soixante-dix jours durant, et qui, ici, constate que des barrages flottants n’ont pas, au moment où il parle, pu être déployé faute d’autorisation. Bobby Jindall parle trente et un jour après la catastrophe.  


On voit un peu plus loin James Carville. C’est un conseiller politique démocrate, proche de la famille Clinton, mais qui a soutenu Obama. C’est aussi un natif de Louisiane : et l’inaction d’Obama le scandalise et le met en colère.  


On voit ensuite des présentateurs de télévision et des humoristes peu connus du public français : Keith Olbermann, Chris Matthews, Jon Stewart. Ils sont tous démocrates et ont tous soutenus Obama : ils sont en colère eux aussi ou, pour le moins ironique. Il y a un degré au delà duquel les plus ardent soutiens d’Obama ne peuvent plus défendre l’indéfendable. Que les médias français n’aient pas même rapporté ce que des gens qui ont auparavant soutenu Obama ont dit est significatif et montre que décidément l’information ne circule pas en ce pays.  


La loi Jones évoquée dans la vidéo est une loi de 1920 concernant la marine marchande qui stipule que toutes les marchandises transportées par voie d’eau entre deux ports des Etats-Unis soient transportées par des bateaux américains ayant des propriétaires de nationalité américaine. Cette loi a été suspendue par George W. Bush après Katrina. Elle a été maintenue par Obama, sur demande des syndicats. C’st ainsi que l’aide internationale proposée s’est heurtée à une fin de non recevoir. Des bateaux américains qui étaient prêts à appareiller pour ramasser du pétrole et qui étaient basés dans l’Atlantique ou sur la côte Pacifique ont reçu l’ordre de ne pas bouger, pour le cas où un autre désastre sue produirait dans la zone où ils sont présentement. Au nom d’un désastre qui n’a pas eu lieu, il a été décidé de ne pas agir pour remédier à un désastre qui, lui, a eu lieu. Le Ministère de l’énergie de l’administration Obama a refusé l’utilisation de bateaux étrangers aussi sous le prétexte que l’eau rejetée après épuration n’était pas assez pure : parce que de l’eau rejetée par des bateaux était pure à 99,8% et pas à 99, 99%, il a été préféré une eau souillée à 100%.  


La commission nommée par Obama s’est opposée à la suspension de toute activité de forage pétrolier dans le golfe du Mexique décidée par Obama. Obama a quand même maintenu sa décision, ce qui a mis au chômage plusieurs milliers de gens  dans les Etats limitrophes du golfe du Mexique.  


L’amende de 20 milliards de dollars infligé à BP aux fins de créer un fonds de dédommagement a été décidée par Obama lui-même sur conseil de John Holdren, l’un des tsars de la Maison Blanche. Cette décision a été dénoncée comme étant autocratique par divers membres du Congrès. La Constitution américaine prévoit que ce genre de décision requiert l’approbation des deux chambres du Congrès, qui n’ont pas été consultées. 

  

Steven Chu, ministre de l’Energie de l’administration Obama a eu le prix Nobel de physique en 1997 pour des travaux sur la « capture d’atomes par laser ». Il est par ailleurs, militant de la lutte contre le « réchauffement global », qui ne relève pas du tout de sa sphère de compétence en tant que physicien.  


Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz