FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 7 juillet 2010



Sire Sarko épinglé par la presse européenne

Par Michel Garroté

Mercredi 7 juillet – 25 Tammuz 5770

Or donc, en France, à lire certains commentaires, publiés du côté de la droite, l’affaire dite « Woerth-Bettencourt » serait une sinistre machination, une infâme manœuvre et un diabolique complot orchestrés pour torpiller Sarkozy. Et ceux qui, à droite, écrivent sur le sujet en toute indépendance, et bien, ceux-là font le lit de Martine Aubry et de Marine Le Pen.

Intéressant. Car ceci signifie, que les énergumènes de mon espèce, devraient défendre, « coûte que coûte » (elle est de moi celle-là) Sarkozy, dans le seul but de faire barrage à la gôche et de faire barrage aux Le Pen. Bon. Je veux bien. Sauf que hors de France, la liberté de presse fonctionne encore. Et que par conséquent, un journaliste de droite est en droit de soutenir un président de droite tant qu’il est droit et de ne plus le soutenir lorsqu’il devient tordu.

Si en France, questionner, railler, ironiser, sont devenus autant de crimes de lèse-majesté, et bien, il se trouve que la France n’est pas l’Univers et que hors de France nous sommes encore libres.

Dois-je rappeler qu’à peine élu par toutes les droites, Sire Sarkozy a logé dans une suite au Fouquets ; Sire Sarkozy a joué la star sur un Yacht ; Sire Sarkozy a divorcé ; Sire Sarkozy a invité, durant deux semaines, le dictateur psychopathe Kadhafi et tout son clan ; Sire Sarkozy a présenté à la presse sa nouvelle conquête, une gauchiste narcissique multimillionnaire, un dimanche, à Disney Paris ; Sire Sarkozy a invité le cynique et incurable dictateur syrien Bachar al Assad à Paris y compris pour le 14 Juillet ; Sire Sarkozy a traité Binyamin Netanyahu et Avigdor Lieberman comme des pestiférés, en vertu du principe « casse-toi pauv’ con ».

Sire Sarkozy a déclaré que Obama était son copain alors que Obama ne considère pas le petit Sarko comme son copain ; Sire Sarkozy a osé déclarer aux membres du Congrès américain que les Américains adoptaient en 2010 une sécurité sociale qui existe en France depuis des décennies, alors que sous Sarkozy le déficit de la sécurité sociale a encore augmenté de 27 milliards d’euros supplémentaires ; Sire Sarkozy a décidé de créer un Etat palestinien alors qu’il est incapable de nettoyer les zones de non droit dans son propre pays ; Sire Sarkozy, chanoine du Latran, après avoir promis la laïcité positive, a instauré l’allahïcité accélérée ; etc. ; etc. ; etc.

Ah ! J’allais oublier le plus grave : Sire Sarkozy n’a pas dégraissé l’appareil obèse de l’Etat, n’a pas réduit substantiellement ses dépenses, n’a pas pris les mesures promises pour éradiquer la pieuvre du déficit et de l’endettement, préférant laisser la France continuer de vivre à crédit ; et préférant accuser le spectre de « la haute finance internationale », démontrant par-là que, comme 99% des Français, il ne comprend strictement rien à l’économie réelle.

A propos de liberté de presse justement, j’ai lu, ce matin, sur le wire, que les quotidiens européens s’intéressent, dans leurs éditions de ce mercredi, à la remise en question de Sarkozy dans l’affaire dite « Woerth-Bettencourt », affaire qui – faut-il le rappeler ? – comporte des accusations de financement illégal de la campagne de Sarkozy pour la présidentielle de 2007.

Au Royaume Uni, le ‘Guardian’ estime que « l’effet boule de neige » d’une affaire familiale a fini par « mettre en question (…) la légalité de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy ». Le très sérieux ‘Independent’ parle d’un président « menacé » par le « feu de forêt de la bataille familiale L’Oréal ». Le très sérieux ‘Daily Telegraph’ et le pas sérieux ‘Daily Mail’ écrivent tous les deux : « Sarkozy et l’enveloppe de cash ». Le ‘Times’ britannique souligne les démentis du camp présidentiel. Le ‘Financial Times’ de Londres écrit que « la pression monte sur Sarkozy ; appels à un remaniement en raison du scandale ».

En Allemagne, la ‘Süddeutsche Zeitung’ écrit : « Le président français des affaires » qui « s’est immiscé dans tout, des pauses publicitaires à la télévision jusqu’au nettoyage de l’équipe nationale de football, en faisant comprendre aux Français : l’Etat c’est moi ». Le ‘Financial Times Deutschland’, en première page, écrit : « Sarkogate ? ». Et le ‘Financial Times Deutschland’ parle de « paralysie de la présidence » et de réélection compromise en 2012.

En Espagne, le quotidien ‘El Pais’ consacre deux pleines pages à l’affaire avec ce titre : « L’affaire L’Oréal éclabousse de plein fouet Sarkozy » ; et avec ce commentaire : « La dispute pour un patrimoine familial de 17 milliards d’euros met l’Elysée dans les cordes ».

Dans le quotidien espagnol ‘El Mundo’, également deux pleines pages, avec ces titres : « Sarkozy, éclaboussé par l’affaire Bettencourt » et « Quand le vaudeville dégénère en affaire d’Etat ». Selon le quotidien espagnol ‘ABC’, journal le plus fiable et le plus sérieux d’Espagne, « le scandale Liliane Bettencourt s’est transformé en toile d’araignée incontrôlable dont les fils collants ont atteint jusqu’à Nicolas Sarkozy ».

Les quotidiens italiens traitent eux aussi l’affaire en première page. Ainsi, le ‘Corriere della Sera’ qui écrit : « Sarkozy attaqué : son élection aurait été financée avec 150’000 euros au noir ». ‘La Repubblica’ écrit, en première page, « Bettencourt, l’Elysée tremble, (…) une affaire qui intéresse, passionne, scandalise et aurait pu inspirer les écrivains ».

En Belgique, ‘Le Soir’ écrit : « Sarkozy est pris dans la tourmente (…) Sera-t-il contraint de recomposer dans l’urgence l’équipe gouvernementale? C’est le seul signal fort qui semble désormais pouvoir être susceptible d’éteindre le brasier ». ‘La Libre Belgique’ écrit : « Woerthgate : Sarkozy accusé » (…) le président est « pressé au sein même de sa majorité de s’expliquer sur ce dossier ».

Le quotidien portugais ‘Correio da Manha’ écrit : « Le scandale L’Oréal rattrape Sarkozy ». Le quotidien portugais ‘Jornal de Noticias’ souligne que « une ancienne comptable de l’héritière de l’Oréal l’accuse d’avoir financé la campagne électorale de l’actuel président français ».

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz