FLASH
[25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 13 juillet 2010



La guerre Israël-Iran commence déjà au Liban

Par Michel Garroté

Mardi 13 juillet – 2 Av 5770

Une source fiable (*) confirme qu’un convoi de 75 camions chargés de missiles de grande taille est en mouvement sur les routes du Nord de d’Irak, à population kurde, en provenance d’Iran et en direction de la Syrie. Ces missiles, en provenance d’Iran, sont visiblement destinés au Hezbollah libanais. Selon la même source (*), l’Iran prépare actuellement la première visite officielle d’un président iranien au Liban, autrement dit, la visite du nazislamiste Ahmadinejad, bailleur de fonds des terroristes du Hezbollah.

Le même Ahmadinejad qui a récemment menacé, si l’ONU pousse l’Iran au pied du mur avec des sanctions, d’ouvrir un front contre Israël au Sud-Liban. Ce Sud-Liban où la FINUL (les casques bleus de l’ONU) ne sert à rien, si ce n’est à laisser le Hezbollistan étendre ses tentacules.

Toujours selon la même source (*), le Hezbollah se prépare à un tel front et il a déjà déployé 20’000 combattants dans la région frontalière d’Israël, sans oublier l’énorme arsenal du Hezbollah, dont la présence au Sud-Liban a été démontrée maintes fois, y compris, avec les images prises par les Forces de Défense d’Israël et diffusées dans les médias.

Dans ce contexte, il n’est peut-être pas inutile de rappeler qu’avec la flottille turque jihadique pour Gaza, l’alliance Israël-Turquie est morte. Cette alliance est d’autant plus caduque et obsolète que la Turquie s’est rapprochée de l’Iran. De l’Iran qui soutient les terroristes du Hamas et du Hezbollah. En clair, Israël doit conclure de nouvelles alliances, notamment des alliances avec les rivaux de la Turquie que sont les Kurdes, les Chypriotes grecs et la Grèce. La Grèce qui, soit dit en passant, dispose d’une énorme flotte de guerre.

La mise en place de ces alliances se fera plus aisément et plus rapidement avec les Kurdes qu’avec les Chypriotes grecs et qu’avec les Grecs. Cependant, les trois alliances – kurde, chypriote-grecque et grecque – sont importantes face à la Turquie et face à l’Iran. Côté Liban, Israël ne peut compter sur personne. En cas d’éradication définitive du Hezbollah au Liban par Israël, le seul homme politique libanais qui, à la rigueur, pourrait intégrer la nouvelle alliance avec Israël, ce serait Samir Geagea, leader du parti chrétien des Forces Libanaises (FL), et encore, rien n’est sûr à cet égard.

Pour revenir à l’Iran, rappelons ici que Ahmadinejad a déclaré à de nombreuses reprises que la destruction d’Israël entraînera la destruction du 1,5 million d’Arabes qui y vivent, mais que c’était le prix à payer pour « rayer Israël de la carte » et pour « effacer Israël de la page du temps ». Ahmadinejad a également affirmé de nombreuses fois que la future guerre Iran-Israël sacrifiera un tiers de la population iranienne, mais que c’était le prix à payer pour détruire Israël.

Nous pouvons croire Ahmadinejad sur parole, car lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988), les ayatollahs de Téhéran ont sacrifié des millions d’Iraniens. Or, si les intégristes persans sacrifient des millions d’Iraniens pour combattre des musulmans irakiens, à plus forte raison sacrifieront-ils des millions d’Iraniens pour exterminer les six millions de Juifs Israéliens de l’Etat hébreu.

Copyright Michel Garroté 2010

(*) Shraga Blum

Le Hezbollah au Sud-Liban


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz