FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 juillet 2010



La logique française, c’est le contraire du bon sens

Par Michel Garroté

Mardi 20 juillet 2010 – 9 Av 5770

Aujourd’hui mardi, je lis, ça et là, sur le wire et sur le net, qu’à Paris, un vol sur deux sera supprimé, demain mercredi, à l’aéroport d’Orly ; et qu’un vol sur cinq sera supprimé, demain mercredi, à l’aéroport Roissy-CDG.

Je lis, aussi, qu’à l’issue de la réunion de « concertation », qui s’est tenue, avec « l’intersyndicale » des contrôleurs aériens (CGT-CGC-FO-Unsa/Iessa-Unsa/Inca), la Direction générale de l’aviation civile a publié un communiqué où elle indique qu’« en raison d’un mouvement social », elle « a demandé aux compagnies aériennes pour la journée du mercredi 21 juillet de procéder à des réductions de vols ».

Concrètement, cela signifie, que des perturbations, liées à une grève lancée par les cinq syndicats (CGT-CGC-FO-Unsa/Iessa-Unsa/Inca), auront lieu, demain. Des perturbations, ou, plus clairement exprimé, un vol sur deux supprimé à Orly et un vol sur cinq supprimé à Roissy-CDG, à cause d’une grève, en plein mois de juillet.

Vu de l’étranger, le vocabulaire « à la française » utilisé par la Direction générale de l’aviation civile a quelque chose de pathétique et de ridicule. En effet, la Direction générale de l’aviation civile, raconte, dans son communiqué, qu’« en raison d’un mouvement social » (une grève annoncée aujourd’hui pour demain…), elle « a demandé aux compagnies aériennes pour la journée du mercredi 21 juillet de procéder à des réductions de vols » (c’est « elle » qui a « demandé », mais c’est à cause de la grève).

La Direction générale de l’aviation civile raconte cela par écrit ; elle raconte cela, au lieu de dire ou d’écrire, clairement, qu’à cause d’une grève, 50% des vols seront supprimés à Orly et 20% des vols seront supprimés à Roissy-CDG en pleine période estivale. Car c’est bien la grève et rien que la grève qui est la cause du bazar caniculaire qui se produira demain à Orly et à Roisssy-CDG.

Par ailleurs, toujours aujourd’hui mardi, encore sur le wire et sur le net, je lis, que le ministre français du Travail, Eric Woerth, a réaffirmé, sur la radio Europe 1, qu’il n’avait « aucunement » l’intention de démissionner ; et je lis qu’il a, de nouveau, démenti être intervenu, pour favoriser, l’embauche de son épouse, par le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt.

Là encore, le vocabulaire « à la française » utilisé (par Woerth et par tous les autres acteurs de ce pitoyable feuilleton de l’été) a quelque chose de pathétique et de ridicule. Car en effet, Woerth (et tous les autres acteurs de ce pitoyable feuilleton de l’été), devraient, normalement, se limiter à respecter l’Etat de droit et donc la justice.

Or, force est de constater, que Woerth, en appelle, à la justice, certes ; mais seulement du bout des lèvres et avec appréhension. Et, force est de constater, qu’au lieu de s’en remettre à la justice et au verdict de celle-ci, Woerth, qui est apparemment au-dessus de la loi, et, donc, au-dessus de la morale, a, déjà, décidé, qu’il n’a « aucunement » l’intention de démissionner.

A titre purement indicatif, si Woerth et Sarkozy étaient Allemands, ils auraient – déjà – été forcés de démissionner, les deux, afin de préserver la stabilité et le bon fonctionnement de l’Etat. C’est, du reste, ce qu’on peut lire, dans l’excellent magazine allemand ‘Focus’…

Copyright Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz