FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 23 juillet 2010


Hier un raid français contre Al-Qaïda a complètement foiré

Par Michel Garroté

Vendredi 23 juillet 2010 – 12 Av 5770

Primo, le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui détient deux otages espagnols, avait, en outre, enlevé, le 22 avril dernier, le Français Michel Germaneau, 78 ans, dans la partie nord du Niger.

Secundo, les armées mauritanienne et française ont mené, hier, jeudi 22 juillet 2010, un (deux) raid (s) qui a (ont) complètement foiré. Un (deux) raid (s) contre Al-Qaïda au Maghreb islamique. Concrètement, un (deux) raid (s) mauritanien (s) dans la partie nord du Mali, avec l’aide de l’armée française. Un (deux) raid (s) dont on nous dit qu’il (s) visait (aient) à libérer le Français Michel Germaneau et/ou à neutraliser les terroristes qui, d’une part, détiendraient en otage Germanau, et, d’autre part, prépareraient, une attaque contre la Mauritanie.

Tertio, le (s) raid (s) a (ont) foiré et les informations fournies, aujourd’hui, vendredi 23 juillet 2010, par la France, ces informations sont à la fois confuses et contradictoires.

A ce propos, je lis, aujourd’hui, vendredi 23 juillet 2010, dans un communiqué de presse (*) du ministère français de la Défense (extraits) que la France a apporté « un soutien technique et logistique » à l’opération mauritanienne contre le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), un groupe lié à l’enlèvement du Français Michel Germaneau enlevé en avril au Niger. « Le ministère de la Défense confirme que des moyens militaires français ont apporté un soutien technique et logistique à une opération mauritanienne destinée à prévenir une attaque d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) contre la Mauritanie ».

« Le groupe de terroristes visé par l’armée mauritanienne est celui qui a exécuté l’otage britannique voici un an et qui refuse de donner des preuves de vie et d’engager le dialogue en vue de la libération de notre compatriote Michel Germaneau » (Fin des extraits du communiqué de presse diffusé par le ministère français de la Défense).

Puis, je lis, avec amusement, sur http://lexpress.fr/(extraits) que « L’opération de l’armée mauritanienne dans le désert du Sahara aurait été menée avec des militaires français pour libérer l’otage Michel Germaneau. L’armée mauritanienne a mené un raid contre des membres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique dans le nord du Mali, avec l’aide de ‘pays amis’ pour ‘chercher l’otage français’ Michel Germaneau, mais ne l’aurait ‘pas vu sur place’. Une source sécuritaire malienne a assuré que le Mali l’avait autorisée » (l’opération, en clair, le raid qui a foiré).

« En revanche, aucun confirmation pour une autre intervention militaire, française cette fois, dont font état les sites Internet des quotidiens espagnols El Pais et ABC, jeudi soir. D’après ces publications qui citent des sources diplomatiques, elle (l’autre intervention militaire française) aurait également échoué (…) Cette information des médias espagnols n’a pas été confirmée de source officielle française tard jeudi soir. ‘Depuis le début, nous sommes pleinement mobilisés pour faire libérer notre compatriote, a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero » (Fin des extraits de l’information diffusée par lexpress.fr).

Enfin, je lis, non sans amusement, sur http://leparisien.fr/(extraits) que « La France a annoncé vendredi avoir bien apporté ‘un soutien technique et logistique’ à l’opération militaire mauritanienne qui s’est déroulée jeudi dans le désert du Sahara (Note de Michel Garroté :  le raid qui a complètement foiré). Dans un communiqué, le Quai d’Orsay précise qu’elle (l’opération) était ‘destinée à prévenir une attaque d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) contre la Mauritanie’. Le ministère (français) des Affaires étrangères explique également qu’elle (l’opération) ‘a permis de neutraliser le groupe de terroristes’ qui ‘refuse de donner des preuves de vie’ de l’otage français Michel Germaneau » (Note de Michel Garroté :  et maintenant que l’armée française a soi-disant neutralisé « le groupe de terroristes qui refuse de donner des preuves de vie de l’otage français Michel Germaneau », comment la France compte-t-elle procéder pour obtenir des preuves de vie de Germaneau ?).

« Ce groupe, selon le Quai d’Orsay (Affaires étrangères), avait ‘exécuté l’otage britannique, Edwin Dyer, il y a un an’. L’opération (le raid qui a complètement foiré) s’est déroulée jeudi matin au nord du Mali. Selon le journal espagnol El Pais, des troupes spéciales françaises étaient engagées dans le raid. Ces forces, précise le quotidien, ont tué six terroristes, mais elles n’ont trouvé ni l’otage ni la base où il était censé être détenu. Seule déclaration officielle du Quai d’Orsay jusqu’à ce vendredi matin :  ‘Je ne dispose d’aucun élément me permettant de commenter les informations de sites Internet espagnols’, avait déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero ».

« Le gouvernement espagnol se dit, lui, inquiet de ce raid pour ses deux ressortissants, Albert Vilalta, 35 ans, et Roque Pascual, 50 ans, retenus dans la même zone par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Note de Michel Garroté :  ce raid français qui a complètement foiré inquiète – évidemment – le gouvernement espagnol et les médias espagnols, vu que deux otages espagnols sont en effet toujours détenus par AQMI, qui, rappelons-le, agit dans un secteur situé aux limites du Niger, du Mali, de la Mauritanie et de l’Algérie). Michel Germaneau, 78 ans, a été capturé le 22 avril dans le nord du Niger » (Fin des extraits de l’information diffusée par leparisien.fr).

Voilà donc le dernier exploit des Pieds Nickelés. Après les deux agents secrets français kidnappés en Somalie et l’échec de la DGSE dans la libération d’Ingrid Betancourt, nous avons eu droit, hier, à l’opération « Pieds dans le plat ». Je suppose que son but inavoué était de faire remonter la côte présidentielle. Et je suppose que cette opération n’as pas été coordonnée avec les services espagnols et israéliens. Bref, un vrai succès sarkozique, un de plus.

Copyright Michel Garroté 2010 & Sources citées

(*) http://www.defense.gouv.fr/salle-de-presse/communiques/ministere/la-france-apporte-son-soutien-a-une-operation-antiterroriste-mauritanienne


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz