FLASH
[21/02/2017] Wikileaks: Assange explose les grand médias qui diffusent des Fake News Media et parle d’“articles de presse utilisés comme des armes”  |  Pays Bas : Coups de feu dans une école de La Haye, la police a retrouvé 1 douille, pas de victime, enquête en cours  |  Pays Bas : des tirs dans une école élémentaire de La Haye – informations en cours  |  Québec: renforcement de la sécurité à l’Assemblée Nationale depuis la découverte de tracts de l’Etat islamique  |  Barcelone : la police tire sur le conducteur d’un camion chargé de bouteilles de gaz qui conduisait à vive allure dans la file inverse  |  L’armée somalienne + la mission africaine en Somalie + ISIS, ont lancé une opération commune contre des bases d’al Shabaab  |  Irak : Une frappe aérienne américaine vient de vaporiser des leaders de l’Etat islamique à Kirbuk  |  Le gouvernement belge retire le permis de résidence à 26 suspects qui ne pourront pas revenir en Belgique  |  Encore des efforts, et les Français pourront remercier internet d’avoir détruit Macron et leur éviter le pire  |  Marine Le Pen a refusé de se voiler pour rencontrer le mufti et a quitté Dar el-Fatwa  |  [20/02/2017] L’ambassadeur Russe auprès de l’ONU Vitaly Churkin est décédé  |  Argenteuil, un jeune de 14 ans invente une agression par des policiers en s’inspirant de Théo  |  Sondage présidentiel : Marine Le Pen 44%, Fillon 56%, Macron en baisse à cause d’internet  |  Une pétition demande à JK Rowling qui veut une migration illimitée, d’accueillir des réfugiés musulmans dans sa demeure de 18 chambres  |  Un musulman de 35 ans a été condamné pour avoir planifié avec l’Etat islamique un attentat dans un bus de Tel Aviv  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 28 juillet 2010



Lettre ouverte d’un taureau espagnol

Par Michel Garroté

Mercredi 28 juillet 2010 – 17 Av 5770

Je reçois à l’instant cette Lettre ouverte, écrite par un taureau espagnol du nom de Cojones (*) : « Bonjour Monsieur Garroté, je suis un taureau espagnol. Je m’appelle Cojones (*). J’ai lu sur lefigaro.fr (**) que le parlement catalan a voté ce mercredi l’interdiction de la corrida. L’interdiction sera effective à partir du 1er janvier 2012. En Espagne, les défenseurs de la corrida ont dénoncé les arrières-pensées politiques du débat, liées au régionalisme catalan. Pour certains médias espagnols comme ABC.es, interdire la corrida dans ce contexte de revendication identitaire, c’est avant tout bannir de Catalogne un symbole de la culture espagnole. Plusieurs régions, dont Madrid, envisagent désormais d’inscrire la tauromachie à leur patrimoine culturel pour protéger cette tradition. Et les pro-corridas ont dans leur camp un allié de poids :  le roi Juan Carlos, qui a réaffirmé son soutien à la cause. Cette interdiction est un coup dur pour la tauromachie espagnole qui génère quelques 40’000 emplois chaque année. Voici donc ce que j’ai lu aujourd’hui sur lefigaro.fr. Si je me permets, Monsieur Garroté, de vous adresser cette Lettre ouverte, c’est parce que j’ai appris que vous êtes franco-suisse d’origine germano-espagnole (d’ailleurs, je sais de source sûre, que votre nom d’origine complet était Miguel Garroté Steiger). En fait, on m’a dit que vous vivez en Suisse, un pays où l’on peut encore publier en toute liberté des Lettres ouvertes. Je compte donc sur vous pour diffuser ma Lettre ouverte le plus possible. Je voulais vous dire qu’en ma qualité de taureau espagnol, je suis choqué par la manière dont les médias relatent cette affaire d’interdiction de la corrida. Car il se trouve que ces abrutis de Catalans, au prétexte – raciste, révisionniste et négationniste ­– d’extirper de leur soi-disant culture toute tradition espagnole, vont m’obliger à changer de vie. Oui, ces couillons vont m’obliger à quitter la vie trépidante et noble qui est la mienne, pour une vie merdique. Figurez-vous qu’à cause de ses andouilles, je vais devoir, dès le 1er janvier 2012, renoncer à toute corrida sur sol catalan. Pire, je vais me faire castrer pour devenir un bœuf. Oui, absolument, la seule alternative, pour un taureau de corrida, c’est de se faire couper les roupettes et, en plus, de finir à l’abattoir. Imaginez-vous cela un seul instant. Dans ma famille, nous sommes taureau de père en fils depuis cinq siècles. Et maintenant, moi, Cojones, taureau espagnol devant l’Eternel, je vais me faire assassiner pour que ces crétins de Catalans puissent manger encore plus de bœuf. Savez-vous ce que cela signifie, de se faire tuer dans un abattoir catalan après avoir été sectionné de ses meilleurs attributs ? Savez-vous ce que cela signifie pour un taureau comme moi, de ne plus pouvoir affronter de torero dans l’arène et de finir débité en tranches dans une assiette ? S’il vous plaît, dites à vos lecteurs que je ne veux pas devenir un gros bœuf, un bovidé sans testicules, un futur steak. Il y va de l’honneur de ma famille. Merci. Cordialement, Cojones ».

Copyright Michel Garroté 2010 & Cojones

(*) Nom connu de la rédaction

(**) http://www.lefigaro.fr/international/2010/07/28/01003-20100728ARTFIG00396-la-corrida-interdite-en-catalogne-a-partir-de-2012.php


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz