FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 août 2010



Article publié sur http://drzz.info/ et http://monde-info.blogspot.com/.


Les socialistes français feraient mieux de se la coincer

Par Michel Garroté

Mardi 10 août 2010 – 30 Av 5770

Il y a peu, je m’étais permis d’écrire que l’islam voyou en France n’exige pas uniquement l’application de la loi – déjà en vigueur – sur le retrait de la nationalité française. Encore faudrait-il, écrivais-je en substance, résoudre le problème de l’immigration de peuplement mahométane et les zones de non-droit que celle-ci engendre. Notre ami Ivan Rioufol semble partager ce point de vue.

Ainsi, aujourd’hui, mardi 10 août 2010, Ivan Rioufol, dans « Pourquoi la gauche ne maîtrise plus l’omerta », sur lefigaro.fr (*), écrit :  « La gauche signe sa responsabilité dans le processus de déconstruction de la nation, contre lequel les Français se révoltent. En effet, en cherchant, en vain, à revenir à la loi du silence qu’elle a su imposer avec l’appui médiatique durant plus de trente ans, elle démontre son incapacité à assumer les désastres de la désintégration républicaine produite par les idéologues de « l’antiracisme », du relativisme, de la table rase. Après voir réussi à étouffer le débat sur l’identité nationale qui s’apprêtait à aborder les sujets « nauséabonds » de l’immigration de peuplement et de la place de l’islam dans une démocratie ouverte, elle tente à nouveau la même offensive ces jours-ci en cherchant à diaboliser les premières réponses du gouvernement, et singulièrement du ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, à la rébellion de certaines cités ou communautés et aux tentatives de subversions de l’espace public par l’islam radical et sa charia ».

Ivan Rioufol ajoute :  « Ce mardi matin, sur RTL, le député PS, Pierre Moscovici a, à son tour, eu recours au spectre des « heures les plus noires (etc.) » pour critiquer le projet de déchéance de la nationalité (Michel Rocard avant lui n’avait pas reculé devant un parallèle avec les nazis) en prédisant une « rentrée sociale » autour de la réforme des retraites et de la lutte contre les riches. Mais la gauche ne peut admettre l’envergure qu’est en train de prendre la révolution conservatrice de la France silencieuse, qui ne répondra plus aux injonctions des gardiens de l’omerta. Le PS, qui s’offusque du « viol des principes républicains », feint d’oublier que la déchéance de la nationalité est déjà reconnue par la loi et le code civil. S’il n’est effectivement pas concevable de créer des apatrides (mais cela n’a jamais été dit par le gouvernement, contrairement à ce que j’ai pu lire chez des commentateurs), il est parfaitement défendable d’élargir les actes « préjudiciables aux intérêts de la France » (article 25 du code civil) à ceux qui répondent, par exemple, aux injonctions de la loi islamique et de son jihad ».

Ivan Rioufol poursuit :  « C’est même un devoir républicain de s’opposer aux scandaleuses pratiques talibanes qui apparaissent ici et là et dont les femmes sont les premières victimes (l’affaire du nantais Lies Hebbadj est de ce point de vue édifiante). Et si l’on en est au rappel des grands principes, la gauche ferait bien de ne pas oublier le « Droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », plutôt que de vouloir imposer aux Français, avec l’appui d’une droite errante bien représentée par Dominique de Villepin, une société multiculturelle sur laquelle ils n’ont jamais eu à se prononcer et qu’ils rejettent quand ils sont interrogés. Reste que ce problème de déchéance ne se poserait pas avec cette acuité si la France ne se laissait pas si facilement abuser dans l’accès à sa nationalité laissée en jachère. C’est le code de la nationalité et son automaticité qu’il faut réformer, quitte à revoir le droit du sol ; c’est l’inutile et désormais pesante immigration de peuplement qu’il faut restreindre. Mais, là, c’est une politique inverse que persiste paradoxalement à vouloir suivre le gouvernement… » (Fin de l’article de Ivan Rioufol sur lefigaro.fr).

Il est réconfortant de lire cela sous la plume d’un journaliste français résidant et travaillant en France. Car je trouverais affligeant que le Front National conserve le monopole de l’opposition à l’immigration de peuplement mahométane. Ce d’autant que Jean-Marie Le Pen n’est pas crédible, lui qui s’est récemment rendu à l’ambassade de Téhéran à Paris (pour y négocier l’on ne sait trop quoi) ; lui qui, jadis, avait rendu visite au dictateur génocidaire Saddam Hussein (pour négocier avec lui l’on ne sait trop quoi).

Pour l’affaire du nantais Lies Hebbadj, qui s’est comporté comme un colon islamique arrogant, je me tape évidemment les cuisses de rire, lorsque j’entends des socialistes en quête de bulletins de vote mahométans, parler de bouc émissaire à propos de ce bouc islamo-quéquette.

Quant au spectre des « heures les plus noires », excusez-moi de vous demander pardon, mais les socialistes français feraient mieux de se la coincer sur ce thème.

Primo, parce qu’ils n’ont jamais eu le courage de reconnaître que le socialisme et le national-socialisme ont une étymologie et une histoire communes (inutile, à cet égard, d’écrire « nazisme » au lieu de national-socialisme).

Secundo, parce que les socialistes cuvée 2010 versent des larmes de crocodile sur les Juifs morts en 1939-45 ; tout en participant activement à la judéophobie contemporaine, notamment au travers de la haine primaire, systématique et viscérale envers les Juifs Israéliens dès lors que ceux-ci ne se comportent pas en agneaux immolés. Et, également, au travers de leur refus de protéger les Juifs de France, en plaçant des caméras de vidéo-surveillance là où il faut, lorsque des gangs mahométans rendent la vie impossible à ces mêmes Juifs, les empêchant de se rendre à la synagogue le samedi, sans parler des drapeaux du Hamas et du Hezbollah qui n’ont rien à foutre sur sol français.

Copyright Michel Garroté & Source citée

(*) http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/08/la-gauche-signe-sa-responsabil.html

Du socialisme au national-socialisme et inversemment


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz