FLASH
Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 13 août 2010

Article publié sur http://drzz.info/et http://monde-info.blogspot.com/.

Quand leurs dictateurs insultent nos hommes libres

Par Michel Garroté

Vendredi 13 août 2010 – 3 Elul 5770

Or donc, un rapport foireux, du non moins foireux Comité pour l’Elimination de la Discrimination Raciale de la très foireuse ONU, critique, cette semaine, les mesures sécuritaires (théoriques…) de la France. Non mais de quoi je me mêle ? Les Françaises et les Français, vont-ils, encore longtemps, se laisser insulter par des organisations et des comités infestés de représentants des pires dictatures de la planète ? Un dictateur, sous prétexte qu’il est muslim et/ou black, a-t-il le droit de donner à la France des leçons de quelque nature que ce soit ? Les roitelets de l’hémisphère sud et du monde mahométan seraient-ils respectueux des droits de l’homme et de la femme au point de pouvoir décider si les Françaises et les Français sont ou ne sont pas xénophobes ? Ces despotes feignent-ils d’ignorer que c’est entre autre avec l’argent des contribuables français que sont financés les « organisations internationales », les « ONG », les « projets de développement » et autres foutaises qui ne contribuent en rien à l’élévation du niveau de vie des peuples les plus miséreux de la planète ? A défaut de pouvoir botter le cul de tous ces jean foutre hypocrites, ne devrait-on pas, au moins, conditionner le financement des « organisations internationales », des « ONG » et des « projets de développement » ? Je note, avec satisfaction et consolation, qu’un journaliste français remet les pendules à l’heure (cf. ci-dessous). Encore faudrait-il trouver des élus politiques pour lui emboîter le pas. Au fait, où sont passé nos hommes libres ?

Ainsi, Ivan Rioufol, sur lefigaro.fr, dans A ceux qui veulent (un peu vite) enterrer la France, écrit : « Comment en est-on arrivé là ? C’est-à-dire : à cette indifférence portée par la pensée correcte à la France, à son histoire, aux habitants qui se réclament de sa civilisation. Dans Le Monde de ce vendredi, Bruno Laforestrie, patron de la radio Générations 88.2, se félicite de constater: « Le ghetto français ce ne sont pas les quartiers ou les nouvelles générations de la diversité mais bien la vieille France, cette vieille élite repliée sur les réseaux traditionnels ». La vieille France, définie par ceux qui la méprisent en l’opposant à celle de la diversité et de la « jeunesse urbaine qui est dominante culturellement ». Le « Français de souche », expression qui désigne le Français d’origine mais aussi celui qui s’est assimilé, est relégué au rang de proscrit par les tenants du multiculturalisme qui, quand ils parlent également les « quartiers populaires » ne conçoivent que des quartiers d’immigration. Pour eux, le peuple issu de la France millénaire n’existe déjà plus, au terme d’une substitution de population présentée comme un fait accompli. Et c’est bien ce processus de dépossession qui est vécue comme une violence par ceux qui le subissent. Mais faut-il rappeler aux minorités, qui se comportent en terrain conquis, que cette France qu’ils veulent vite enterrer n’a pas dit son dernier mot ? Il reste à décortiquer les mécanismes qui ont conduit, en trente ans, à ce que des Français se sentent parfois étrangers, voire indésirables, dans leur propre pays. Le ressort de l’auto-flagellation, qui a trouvé un terrain propice avec la culture judéo-chrétienne, est un des éléments que les minorités ethniques et religieuses ont su exploiter à leur profit. On en retrouve les traces avec le rapport du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (CERD) qui, cette semaine, éreinte la France et ses mesures sécuritaires. Le Togolais Ewomsan Kokou estime que la France est confrontée à une « recrudescence notable du racisme et de la xénophobie ». Immédiatement, Paris a annoncé un « plan national de lutte contre le racisme ». Or ce procédé de culpabilisation unilatérale conduit à accorder une immunité de fait aux minorités, encouragées dans leurs exigences. A-t-on entendu le CERD s’émouvoir des atteintes aux droits de l’homme dans les 56 pays de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) ? L’a-t-on entendu protester contre les persécutions des Chrétiens d’Orient ou contre les discriminations subies par les « petits blancs » ?  Observer la France se faire donner des leçons de démocratie par des pays qui en violent les règles est hallucinant. Qu’attend l’Etat pour dénoncer l’imposture de ces pseudo-juges ? ».

Copyright Michel Garroté & Source citée

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/08/a-ceux-qui-veulent-un-peu-vite.html


Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz