FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 août 2010

 

Mosque_of_Cordoba_Spain.jpg
La Grande Mosquée de Cordoue, transformée en Cathédrale

 

Il faut arrêter de se faire les complices de l’hypocrisie ambiante et appeler un chat un chat. Pourquoi des musulmans veulent ils une mosquée sur le lieu du plus beau tableau de chasse d’autres musulmans, si ce n’est pour les honorer ?

 

Ils veulent humilier, aux yeux de l’ensemble du monde musulman, l’Amérique et les américains qu’ils haïssent du plus profond d’eux même, car l’humiliation ne tient pas la même place dans le psyché d’un islamiste, arriéré par choix, que dans celui d’un occidental. Un occidental, par exemple, a d’autres chats à fouetter que de s’occuper de venger dans le sang l’honneur de sa sœur ou de sa fille, parce qu’elle était au téléphone avec un étranger.

 

Ceux qui veulent construire cette mosquée vengent aussi leur honneur. La mosquée représente pour eux une symbolique bien plus forte que pour les américains. Les américains, les New Yorkais, voient ce projet comme un manque d’égard cinglant vis à vis des victimes du 11 septembre. Se rendent-ils compte seulement du sentiment de supériorité que cette construction inspirera au milliard deux cent millions de musulmans ? Mesurent-ils la vigueur redoublée que ce sentiment de supériorité donnera aux futurs candidats aux attentats suicides ? Les promoteurs de cette mosquée, eux, le mesurent parfaitement.

 

Avons-nous entendu les leaders de l’islam terroriste (qu’on appelle, dans les médias, les « cadres » du Hezbollah, du Hamas, ou d’Al Quaeda) s’exprimer sur cette mosquée ? Ils sont étrangement silencieux. C’est parce qu’ils attendent sagement que la construction soit dans sa phase irréversible, que les opposants aient épuisé toutes les solutions légales, pour clamer haut et fort leur victoire. Ils se feront alors bien plus bavards. Je les entends déjà, pas vous ? « Avec la mosquée du 11 septembre, nos martyrs ont enfin le mausolée qu’ils méritent, à l’épicentre de leur acte héroïque ». « Le monde de l’islam, aujourd’hui, est en joie : l’étendard de l’Islam flotte sur New York et célèbre sa victoire ». Ils auront beau, les Bloomberg et autres idiots du genre, affirmer en public que cette récupération par les terroristes patentés n’est que la preuve de leur faiblesse à ramener à eux les musulmans modérés, ils grinceront des dents, en privé. Et ce sera trop tard.

 

Oui, légalement, il se pourrait bien que des musulmans aient le droit d’élever leur mosquée à Ground Zero. Et oui, il se pourrait bien qu’ils y parviennent. Oui encore, les musulmans qui veulent construire la mosquée pensent à elle comme à la mosquée de la célébration de l’attentat du 11 septembre.

 

L’autre raison de l’édification de cette mosquée tient dans le nom qui lui a été choisi : Cordoba. Cordoue, c’est l’Andalousie. C’est la région que les Frères Musulmans ont juré de faire revenir, quel que soit le temps qu’il faudra y consacrer, dans le giron de l’islam. Cordoue, capitale musulmane de l’Andalousie glorieuse, fut le symbole de l’humiliation suprême subie par les musulmans, et que les islamistes ne digèrent toujours pas. Les mahométans chassés par les chrétiens. La grande mosquée convertie en église. La terre offerte par Allah redevenue chrétienne, après cinq siècles sous contrôle musulman. L’islam doit retourner en Andalousie, à Cordoue, en vainqueur. C’est leur obsession. Le choix du nom, Cordoba House, suffit à lui seul pour comprendre les intentions malignes de ses promoteurs.

 

Pour nous, les gens normaux, reconquérir l’Andalousie, ressemble aux rêves de quelqu’un qui a un petit vélo dans la tête. Grave erreur égocentrique. Car ce qui importe, c’est comment eux, les détraqués de l’islam, appréhendent cette idée de reconquête.

 

New York, 11 septembre 2001 : victoire de l’islam sur la chrétienté et sur l’occident hérétique. New York, 2011 ou 2012 : renaissance symbolique de la grande Mosquée de Cordoue, jadis convertie en Cathédrale, classée depuis patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, et considérée comme le monument majeur de l’architecture islamique. Renaissance donc, sur les lieux mêmes de la grande victoire de l’islam contemporain.

 

Maintenant qu’Obama s’est prononcé sur le sujet, nos politiciens et philosophes de service vont se rompre de leurs déclarations. Il y aura peut être des tables rondes organisées à la télé, avec des « spécialistes » de l’islam et de l’Amérique. Des types qui se foutent royalement des Etats Unis, voire qui sont foncièrement anti américains primaires, vont se positionner par rapport à la mosquée « ground zéro » qu’il vaudrait mieux, une fois pour toutes, baptiser de son vrai nom : « mosquée de commémoration de l’attentat du 11 septembre ». La gauche va massivement se positionner en faveur de sa construction, au nom de la diversité, du respect des peuples et des religions, mais en méprisant hautainement le respect du peuple américain, largement contre la mosquée. La droite sera peut être plus nuancée : une majorité sera farouchement contre, et une minorité refusera de se prononcer au prétexte qu’il faut laisser les New Yorkais décider pour eux même, et en mettant devant les aspects constitutionnels.

 

L’issue du débat n’aura aucun impact sur la situation problématique des musulmans de France et d’Europe, dont la violence de certains, la haine d’autres, et l’arrogance d’encore quelques autres commencent à sacrément poser problème aux français habitués à recevoir, sur leur sol français, des gens qui ne font pas d’histoire. Car si les débats s’enflamment, ce sera à ne pas se tromper pour ne pas aborder le sujet de fond que les politiquement corrects n’ont pas la capacité intellectuelle d’aborder : pendant qu’on parle, c’est sur l’ensemble du territoire français, qu’ils construisent leur Mosquée Ground Zéro.

 

Jean-Patrick Grumberg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz