FLASH
2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 27 août 2010

Article publié sur http://drzz.info/et http://monde-info.blogspot.com/.

La vérité si je mens, m’sieur l’président

Par Michel Garroté

Lundi 23 août 2010 – 13 Elul 5770

Or donc, le temps se gâte y compris pour Sarkozy.

Sarkozy et l’islam voyou – On apprend, dans le Le Parisien (cf. lien en bas de page), qu’en France, un « homme, le visage dissimulé sous une cagoule, est parvenu à s’introduire dans l’enceinte policière de Nanterre. L’inconnu s’est dirigé vers une voiture récemment saisie par la police au cours d’une opération menée contre des trafiquants de drogue. Il a mis le feu au véhicule ciblé avant de quitter les lieux ». Et on apprend dans la La Voix du Nord que « des heurts ont opposés des voyous aux forces de l’ordre à Roubaix. Quelques dizaines de voyous s’en sont pris à des vitrines de commerces, et fait sauter le transformateur gérant l’éclairage public du quartier ».

Sarkozy et les Juifs – Depuis qu’il est président, Sarkozy a renié tous ses engagements envers Israël et Sarkozy s’est méchamment rapproché des dictateurs parias Assad (juillet 2008) et Kadhafi (octobre 2007). De plus, Sarkozy n’a rien fait en matière de vidéo-surveillance (lui qui se mêle de tout) dans les zones où les Juifs ne peuvent plus se rendre à la synagogue (le samedi avec une kippa sur la tête) sans se faire agresser par des voyous (mahométans). Cela se passe non pas en 1940 mais en 2010.

Sarkozy et les Catholiques – Dans le Journal du Dimanche (cf. lien en bas de page), on peut lire (extraits) que  plusieurs « signes témoignent d’un malaise de plus en plus profond entre les catholiques et le Président (ndmg Sarkozy). En mai 2007, selon un sondage Ifop, 61% des catholiques pratiquants se disent satisfaits du nouveau chef de l’Etat. Avec son discours de Latran, en décembre 2007, évoquant « une laïcité positive », et « un instituteur qui ne pourra jamais remplacer le curé », Nicolas Sarkozy donne des gages aux fidèles ».

Le Journal du Dimanche ajoute :  « Mais la lune de miel ne dure pas longtemps. La présentation de Jean-Marie Bigeard au pape, les virées en yacht, les mariages et divorces à répétition, les affaires de cigares et de doubles salaires des ministres (dont celui de la catholique Christine Boutin) irritent les catholiques conservateurs (ndmg je confirme que cela nous irrite). La politique migratoire du président froisse les chrétiens de gauche (ndmg ça en revanche, je m’en fous). Résultat, aujourd’hui, toujours selon l’Ifop, moins de 47% des pratiquants approuvent l’action de Nicolas Sarkozy ».

A ce propos, je vous livre une anecdote, juste comme ça, en passant :  récemment, Benoît XVI a déclaré que tous les hommes sont appelés au salut et que c’est aussi une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines. La presse française, AFP en tête, déforme actuellement ces propos de Benoît XVI et essaye de nous faire croire que Benoît XVI nous aurait soi-disant exhorté à accueillir les hommes de toutes origines quelques jours après le rapatriement de Roms vers la Roumanie. Or, « accueillir les légitimes diversités humaines » ne signifie pas accueillir trop de Roms, et encore moins accueillir trop de mahométans.

Sarkozy dans les sondages – Le socialiste Dominique Strauss-Kahn est le préféré des Français, comme prochain président, à raison de 44%, devant la socialiste Martine Aubry à raison de 31%, la socialiste Ségolène Royal à raison de 25% et Sarkozy à raison de seulement 24%, selon un sondage Viavoice paru dans Libération ce lundi et commenté par Le Figaro (cf. lien en bas de page). Quant à la popularité de DSK, elle est à 58%, à égalité, ce qui est surprenant, avec la popularité du socialiste Bertrand Delanoë. La popularité de la première secrétaire du Parti Socialiste, Martine Aubry, progresse à 51%, précise Viavoice. Quant à moi, je ne ferai pas ici de commentaire sur la popularité de Sarkozy vu qu’elle n’existe quasiment plus.

Le naufrage de Sarkozy – Tout récemment, dans « Le naufrage du président Sarkozy » (cf. lien en bas de page), Guy Millière a notamment écrit (extraits) :  « Nicolas Sarkozy n’a pas rompu avec quoi que ce soit. Il a accompagné. Il s’est fait le gestionnaire désordonné d’un glissement ininterrompu du pays vers le délitement. En lieu et place de détermination et de sens du commandement, il a offert une succession de gesticulations désordonnées et de gestes d’autoritarisme souvent marqués du sceau de l’arbitraire. Economiquement, d’aucuns le présentent comme ‘libéral’ : il faut vraiment ne rien connaître aux principes de base du libéralisme pour voir en Nicolas Sarkozy un libéral ».

Guy Millière ajoute :  « Il faut aussi ne rien savoir des notions les plus élémentaires de la pensée économique pour voir en ses décisions un minimum de compréhension de l’économie contemporaine. Sécurité ? C’était censé être le point fort de la présidence Sarkozy. Je ne dirai pas que c’est son point faible, car il n’y a que des points faibles. Les zones de non droit abandonnés aux gangs prolifèrent. Les banlieues de l’islam dont on parlait voici quelques années sont plus que jamais des banlieues de l’islam. Les débats sur la question de l’islam, précisément, sont absents. La sécurité des biens et des personnes n’est pas assurée. Même s’il y a des voleurs roms, les difficultés majeures aujourd’hui ne viennent pas des roms, chacun le sait ».

Guy Millière poursuit :  « Les gens (ndmg les Roms) renvoyés en Roumanie vont prendre aussitôt un billet de retour par avion, chacun le sait. Et puis, s’attaquer à des gens moins nombreux et moins bien défendus et déjà persécutés dans leur pays d’origine, c’est tellement plus facile que de s’attaquer à la pénétration islamiste. Nicolas Sarkozy peut, malgré  tout, être réélu. Il peut y avoir plus nul que lui, et les électeurs peuvent s’apercevoir qu’il y a plus nul que lui. Et en ces conditions, je le dis d’avance : je préfère m’abstenir. De toute façon, la France n’est qu’un fragment brisé sur un continent qui lui-même se dirige vers le crépuscule » (Fin des extraits de l’article de Guy Millière intitulé « Le naufrage du président Sarkozy » ; cf. lien en bas de page).

Sarkozy et l’économie – A propos des « succès » économiques de Sarkozy, le quotidien Ouest-France informe que « la Russie a lancé un appel d’offres international pour la construction de ces deux bateaux (ndmg du type le Mistral français que Sarkozy prétendait, sûr de lui à 100%, vendre aux Russes) et a rompules négociations exclusives avec la France. » (Crotte alors !). Et de son côté, Le Postsouligne :  « Tiens, mais au fait, on disait la même chose pour le Rafale, qu’on avait vendu au Brésil en septembre 2009, presque vendu en avril 2010 et dont on n’a plus de nouvelles depuis ? » (Zut alors ! Ni mistral, ni rafale, aucun vent ne souffle sur les dernières braises de l’économie française !).

Pour ce qui me concerne, j’ajoute que dans l’Affaire Sarkozy-Woerth-Bettencourt, la France a réussi à dégoûter le groupe suisse Nestlé de poursuivre son petit bonhomme de chemin avec L’Oréal. C’est un détail. Mais c’est un détail d’importance pour l’avenir et c’est un détail d’importance pour l’image de l’économie française à l’étranger.

En guise de conclusion, je souhaite encore ajouter ceci :  depuis le jour-même de son élection à la présidence, avec son caprice au Fouquet ; puis le yacht ; le divorce ; Kadhafi ; Carla gauchiste millionnaire présentée à Disney près de Paris, tel un gamin fier de sa nouvelle nana ; Assad un 14 Juillet ; l’Obamania ; la phobie de Netanyahu et de Lieberman ; le traité d’amitié signé par l’UMP avec le Parti communiste chinois ; la décision d’ouvrir tout prochainement les portes de la France aux banques islamiques ; les milliers d’interventions verbales sans effet ; les gesticulations et les tics névrotiques ; le désir compulsif de tout contrôler sans y parvenir évidemment.

L’opportunisme cynique et démagogique pour rester au pouvoir jusqu’en 2017 tout en frisant, en ce moment-même, la plongée irréversible dans les abysses ; l’incroyable poursuite des dépenses, des déficits et donc, fatalement, la poursuite des emprunts, question de continuer à vivre à crédit sans réduire drastiquement les dépenses de l’appareil de l’Etat et de ses fonctionnaires ;  l’arrogance et parfois même la grossièreté envers des pays tiers alors que ces pays se portent mieux que la France et alors que ces pays regardent la France avec un mélange d’irritation et de compassion ; tout cela et bien d’autres choses encore ont rendu Sarkozy imbuvable. Cela ne s’était pas vu depuis la déroute de Giscard en 1981. Au point qu’à l’époque, le cheval fou Jean Edern Hallier s’était fendu d’une Lettre ouverte au Giscard en question, Lettre ouverte qui restera dans les annales comme un modèle de pamphlet humoristique.

Sauf que Sarkozy semble prêt à tout et à n’importe quoi pour être réélu en 2012, chose que Giscard n’avait pas osé ou pas réussi en 1981. Je me suis toujours méfié des hommes qui, une fois au pouvoir, parlent trop. Avec Sarkozy ce n’est même plus une question de méfiance. C’est une question d’aversion épidermique, de je n’en peux plus, de casse toi pauvre…car oui, là également, avec le pauvre con élevé au rang de formule présidentielle, quel bel exemple de présidence décemment assumée, avec tout le recul et toute la retenue voulue, oui vraiment, plus j’y pense, plus je me demande ce qui peut encore sauver la France, après ce président infantile à l’étoffe de petit préfet et encore…

Ces jours-ci, je m’étais promis, une fois encore, de ne plus rien écrire sur Sarkozy. Désolé, j’ai à nouveau foiré. C’est plus fort que moi. Dès que je le vois, sans faire exprès, sur la couverture d’un magazine au kiosque ou en zappant à la télé, je monte les tours et je pars en vrille. Mais je vais essayer de me calmer. C’est promis. La vérité si je mens, m’sieur l’président.

Copyright Michel Garroté & Sources citées

http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Catholiques-Sarkozy-le-divorce-215445/

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/22/97001-20100822FILWWW00133-2012-dsk-plebiscite-sondage.php

http://www.drzz.info/article-le-naufrage-du-president-sarkozy-par-guy-milliere-55708417.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz