FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 septembre 2010

 

 

 

Vu d’Israël – mardi 14 septembre

Par Michel Garroté depuis Jérusalem

Jérusalem, mardi 14 septembre – Aujourd’hui mardi, je lis, ça et là, sur le wire et sur le net, que la Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, débute les entretiens à Charm el-Cheikh, en Egypte, sur les bords de la mer Rouge, dans le cadre des négociations directes israélo-palestiniennes. Hillary Clinton débute la journée par un tête à tête avec le président égyptien Hosni Moubarak, « hôte de ce sommet ». Ensuite, Hillary Clinton voit séparément, puis ensemble, le chef de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu. Dans ce contexte, Saëb Erekat, négociateur palestinien, a déclaré à une agence de presse que « choisir de continuer avec les colonies de peuplement, sous une forme ou sous une autre, cela signifie l'échec des négociations ». Autrement dit, côté palestinien, rien n’a changé. Ils veulent une Judée Samarie Judenrein.

De son côté, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, a déclaré hier soir : « L'Egypte, la Palestine et les Arabes rejettent intégralement les colonies. Nous sommes en discussions permanentes avec Israël, mais les Israéliens évitent souvent de nous fournir des réponses claires ». Autrement dit, côté musulman, rien n’a changé. Ils veulent une Judée Samarie Judenrein. Il n’y aura aujourd’hui mardi, semble-t-il, ni conférence de presse, ni déclaration commune.

Obama, peut-on lire sur le wire, aurait misé « une large part de son capital politique dans ces négociations » et ne pourrait se permettre que « le processus déraille à un stade si prématuré » ; un échec serait « aussitôt exploité par les républicains dans l'optique des élections législatives de mi-mandat, le 2 novembre ». Autrement dit, Obama va exercer une très forte pression pour qu'Israéliens et Palestiniens « continuent au moins de discuter », ce qui signifie parler pour ne rien dire tout en donnant le change jusqu’aux élections législatives américaines de mi-mandat le 2 novembre.

Dans ses déclarations, Binyamin Netanyahu s'est déclaré déçu par la position palestinienne sur la demande de reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat du peuple juif. « Je n'entends malheureusement pas encore dans la bouche des Palestiniens la phrase 'deux Etats pour deux peuples' », a-t-il dit. A noter que les dirigeants palestiniens refusent une reconnaissance d'Israël en tant qu'Etat juif car selon eux cela compromettrait le « droit au retour » des « réfugiés » palestiniens. Autrement dit, les dirigeants palestiniens veulent un Etat palestinien Judenrein en Judée Samarie, mais en revanche, ils veulent que toute personne ayant des origines dites palestiniennes puisse « retourner » en Israël.

Entre la Judée Samarie Judenrein et l’immigration d’arabes d’origine dite palestinienne vers Israël, la vision politique des dirigeants palestiniens ressemble une fois de plus à une éradication progressive du judaïsme sur l’ensemble des territoires de cette région.

Ce matin, concernant les négociations, je suis tombé sur une dépêche de l’agence Reuters, dépêche écrite, tenez-vous bien, par Marwa Awad à Charm El Cheikh avec Mohammed Assadi à Ramallah, Arshad Mohammed à Washington, Henri-Pierre André et Eric Faye pour le service français. Cinq contributeurs pour une petite dépêche d’agence, cinq contributeurs se trouvant en Egypte, en France, aux USA et à Ramallah (où règne le Fatah). En revanche, pas un correspondant à Jérusalem n’a été mis à contribution. Devinez le titre de la dépêche Reuters ? Le titre, le voici : « La question des colonies au coeur du sommet de Charm el-Cheikh ».

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz