FLASH
Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 septembre 2010

 

Il n'y aura pas de juives israéliennes comme celle-ci dans le futur Etat palestinienJudenrein

– 

Vu d’Israël – jeudi 16 septembre

Par Michel Garroté depuis Jérusalem

Jérusalem, jeudi 16 septembre – Le « gel » des constructions dans les communautés civiles juives israéliennes de Judée-Samarie, ce « gel » reste, malheureusement, l’aspect central des négociations actuellement en cours entre le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu et le chef de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Obama, qui a imposé ces négociations pour des motifs purement électoralistes, continue de trouver normal que d’un côté, 1,5 million de non Juifs puissent résider en Israël ; et que d’un autre côté, les quelques centaines de milliers de Juifs Israéliens qui vivent en Judée Samarie constituent, soi-disant, un « problème ». Et ce uniquement parce que les dirigeants palestiniens veulent, en Judée Samarie, un Etat palestinien « purifié » de toute présence juive.

Fort heureusement, Netanyahu semble refuser l’exigence américaine, exigence qui réclame la suspension des travaux, dans les communautés civiles juives israéliennes de Judée-Samarie, pendant encore trois mois supplémentaires. En clair, les dirigeants palestiniens, toujours aussi intransigeants, menacent une fois encore de rompre les négociations si les constructions reprennent en Judée-Samarie.

Autrement dit, ces négociations, initiées par Obama pour des raisons de politique interne aux USA, ne portent guère sur les aspects les plus importants, à savoir l’éventuelle création d’un Etat palestinien dans des frontières et dans des conditions de sécurité et de paix raisonnables. Les dirigeants palestiniens veulent que des non Juifs puissent continuer à résider en Israël. Et ces mêmes dirigeants palestiniens veulent un Etat palestinien « purifié » de toute présence juive.

Ici, en Israël, la majorité de la population ne croit pas aux négociations qui ont cours actuellement. La majorité n’y crois pas, ne serait-ce que parce qu’elles sont imposées de l’extérieur, par un président étranger, inquiet des élections de mi-mandat dans son propre pays.

Peut-être Netanyahu négociera-t-il le droit légitime à une croissance naturelle de certaines communautés civiles juives israéliennes de Judée-Samarie, communautés situées à proximité des frontières actuelles d’Israël. Peut-être négociera-t-il, dans la foulée, un accord plus global sur l’ensemble de la région, y compris et surtout concernant la neutralisation du nucléaire offensif iranien.

Mais la négation, par les dirigeants palestiniens, de toute présence civile juive israélienne en Judée-Samarie montre que le peuple palestinien est, encore et toujours, gouverné par des individus issus de la vieille école. Celle qui prônait et qui prône encore un Proche Orient exclusivement arabo-musulman et donc « purifié » de toute présence juive et chrétienne.

De Jérusalem, Michel Garroté pour http://drzz.info/

Seront-ils interdits de séjour en Judée Samarie parce qu'ils sont Juifs ?

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz