FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 19 septembre 2010

iran-afrique.jpg

 

L'Iran veut renforcer la coopération avec les Etats Africains dans tous les domaines, a indiqué le ministre iranien des Industries et des Mines, Ali-Akbar Mehrabian, lors du Forum Iran-Afrique qui s’est tenu les 14 et 15 septembre 2010 à Téhéran. "L'Afrique est la terre des opportunités," a-t-il ajouté, selon un reportage de l'agence Irna.

 

Ce Forum, estime l’Iran, est le cadre de diffusion de la « nouvelle feuille de route » que la République Islamique entend mettre en place dans le continent africain.

 

En effet, le Chef de la diplomatie iranienne avance que son pays a « une nouvelle définition » de ses relations avec l’Afrique, « un nouveau regard ». C’est cette « nouvelle vision » qui justifiait d’ailleurs l’organisation du 1er Forum Iran- Afrique qui s’est tenu à Téhéran et auquel une trentaine de pays africains ont participé.

 

Le Burkina Faso et la République Islamique d’Iran ont en outre annoncé, la veille de l’ouverture du Forum, qu’une nouvelle ère de coopération démarrait entre les deux Etats, par l’ouverture à Téhéran, des travaux de la 1ere session de leur Commission Mixte de coopération (1).

 

Notons que le Burkina Faso et la République Islamique d’Iran entretiennent des relations depuis plus d’une vingtaine d’années.

 

Le Sénégal a fait de même : « la République Islamique d'Iran s'est engagée à accroître son appui dans le domaine agricole au Sénégal et dans toute la région », précise un communiqué de la Présidence de la République Sénégalaise, en rendant compte de la visite que le chef de l'Etat sénégalais a effectué en Iran les 13 et 14 septembre (2).

 

Dans son discours, le Président Wade a insisté sur la « promotion d'un cercle de solidarité Sud-Sud comprenant l'Afrique, le Brésil, toute l'Amérique latine, l'Iran, la Chine, l'Inde, etc. ».

 

 

A ce propos, il a « fait un parallèle entre les contraintes historiques qui ont pesé sur l'Iran et le continent africain » et « rappelé l'histoire de l'esclavage, de la colonisation et des indépendances africaines » (3).

 

De son coté, le Président iranien a invité les pays africains à saisir les occasions qui se présentent pour renforcer leurs relations politiques et diplomatiques avec Téhéran. Les capacités et les potentialités pour étendre davantage les relations mutuelles de l’Iran et des Etats africains ont été énumérées.

 

Lors de leurs séjours, les Présidents et les Chefs d’Etats africains ont été reçus par Mahmoud Ahmadinejad lui même. Les invités africains ont eu de long entretiens avec le Président iranien et ont fait un tour d'horizon des projets de coopérations mutuels. Entre autres, ils ont évoqué la question palestinienne et la situation à Gaza.

 

L’année 2010 marque donc l’expansion des relations entre l’Iran et les Etats africains. La République Islamique d’Iran est un aussi un observateur à l’Union Africaine et elle est toujours présente lors des réunions régulières du sommet de l’UA.

 

Rappelons que Téhéran a besoin, pour étendre son hégémonie dans les régions musulmanes et pétrolières de l’Afrique, de trouver des alliés et qu’il ne reconnaît pas Israël dont il prédit régulièrement la disparition. Il soutient le mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza, et le mouvement Hezbollah qui contrôle le Liban, et s'oppose à tout compromis avec l'Etat Hébreu.

 

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

(1) Source Lefaso.net , 14 septembre 2010.

(2) Source AllAfrica, 15 Septembre 2010.

(3) En Novembre 2009, le Président sénégalais Abdoulaye Wade a réaffirmé son « soutien à l'Iran » dans le dossier du nucléaire, à l'occasion d'une visite de Mahmoud Ahmadinejad à Dakar, en plaidant que Téhéran avait toujours dit que son programme d'enrichissement d'uranium était pacifique. « J'ai réaffirmé mon soutien à l'Iran tant qu’il défendra sa liberté et son indépendance, a affirmé le chef de l'Etat sénégalais devant la presse. Le Président iranien achevait au Sénégal sa tournée en Afrique et en Amérique du Sud, pour chercher des soutiens. Il s'était auparavant rendu en Gambie, au Brésil, en Bolivie et au Venezuela.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz