FLASH
[26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 22 septembre 2010

P1030472

Les dirigeants palestiniens font semblant de négocier

Par Michel Garroté depuis Jérusalem

Jérusalem – Mercredi 22 septembre 2010 – 14 Tishri 5771 – Une fois de plus, les dirigeants palestiniens font semblant de négocier. Et une fois de plus, les médias tentent de nous faire avaler que se seraient, soi-disant, les dirigeants israéliens qui feindraient de négocier. Même en Israël, la gauche caviar et ses médias pratiquent l’autisme, l’anachronisme et la haine de soi. Les Israéliens dans leur grande majorité, en revanche, ne sont pas dupes ; et ils commencent à redouter que le gouvernement qu’ils ont élu ne les déçoive.

Ainsi, le travailliste Ehud Barak, membre (minoritaire) de la coalition gouvernementale israélienne, fait-il des déclarations, multiples et tonitruantes, qui trahissent son gouvernement ; et qui trahissent l’électorat. Ehud Barack a été jusqu’à alléguer : « les décisions qui sont face à nous sont dramatiques, cruciales et historiques, et sont largement prioritaires sur la reprise de la construction en Judée-Samarie ».

En déclarant cela, Ehud Barak ne défend pas le point de vue de la majorité des israéliens et du gouvernement israélien démocratiquement élu. En déclarant cela, Ehud Barak, en solo, défend le point de vue de Barak Hussein Obama et de Mahmoud Abbas. Ehud Barak défend le point de vue selon lequel il faut purifier la Judée et la Samarie de toute présence civile juive israélienne. Afin que le futur Etat palestinien soit un Etat Judenrein interdisant à tout Juif de résider sur son sol, un Etat palestinien ethniquement purifié.

Du reste, le chef du « gouvernement » palestinien, Salam Fayyad, lors de sa toute récente rencontre, à New-York, avec le Vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Dany Ayalon, a piqué la mouche du seul fait que Dany Ayalon a légitimement demandé que soit précisé de quels Etats il s’agit lorsqu’on utilise la formule « deux Etats ». Dany Ayalon a simplement demandé que soit précisé de façon explicite « deux Etats pour deux peuples », ce qui constitue tout de même un minimum.

Quand les dirigeants palestiniens disent « deux Etats », Dany Ayalon voulait juste savoir s’ils veulent dire « un Etat palestinien et un Etat binational », ou bien « un Etat palestinien et un autre Etat palestinien ». Dany Ayalon a simplement souligné que si les négociateurs ne parlent pas de « deux Etats pour deux peuples », alors, Israël n’est évidemment plus dans le coup. Et sur ce, le dirigeant palestinien Salam Fayyad a piqué la mouche…

De Jérusalem, Michel Garroté pour http://dreuz.info et drzz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz