FLASH
Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 22 septembre 2010

P1030472

Les dirigeants palestiniens font semblant de négocier

Par Michel Garroté depuis Jérusalem

Jérusalem – Mercredi 22 septembre 2010 – 14 Tishri 5771 – Une fois de plus, les dirigeants palestiniens font semblant de négocier. Et une fois de plus, les médias tentent de nous faire avaler que se seraient, soi-disant, les dirigeants israéliens qui feindraient de négocier. Même en Israël, la gauche caviar et ses médias pratiquent l’autisme, l’anachronisme et la haine de soi. Les Israéliens dans leur grande majorité, en revanche, ne sont pas dupes ; et ils commencent à redouter que le gouvernement qu’ils ont élu ne les déçoive.

Ainsi, le travailliste Ehud Barak, membre (minoritaire) de la coalition gouvernementale israélienne, fait-il des déclarations, multiples et tonitruantes, qui trahissent son gouvernement ; et qui trahissent l’électorat. Ehud Barack a été jusqu’à alléguer : « les décisions qui sont face à nous sont dramatiques, cruciales et historiques, et sont largement prioritaires sur la reprise de la construction en Judée-Samarie ».

En déclarant cela, Ehud Barak ne défend pas le point de vue de la majorité des israéliens et du gouvernement israélien démocratiquement élu. En déclarant cela, Ehud Barak, en solo, défend le point de vue de Barak Hussein Obama et de Mahmoud Abbas. Ehud Barak défend le point de vue selon lequel il faut purifier la Judée et la Samarie de toute présence civile juive israélienne. Afin que le futur Etat palestinien soit un Etat Judenrein interdisant à tout Juif de résider sur son sol, un Etat palestinien ethniquement purifié.

Du reste, le chef du « gouvernement » palestinien, Salam Fayyad, lors de sa toute récente rencontre, à New-York, avec le Vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Dany Ayalon, a piqué la mouche du seul fait que Dany Ayalon a légitimement demandé que soit précisé de quels Etats il s’agit lorsqu’on utilise la formule « deux Etats ». Dany Ayalon a simplement demandé que soit précisé de façon explicite « deux Etats pour deux peuples », ce qui constitue tout de même un minimum.

Quand les dirigeants palestiniens disent « deux Etats », Dany Ayalon voulait juste savoir s’ils veulent dire « un Etat palestinien et un Etat binational », ou bien « un Etat palestinien et un autre Etat palestinien ». Dany Ayalon a simplement souligné que si les négociateurs ne parlent pas de « deux Etats pour deux peuples », alors, Israël n’est évidemment plus dans le coup. Et sur ce, le dirigeant palestinien Salam Fayyad a piqué la mouche…

De Jérusalem, Michel Garroté pour http://dreuz.info et drzz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz