FLASH
[27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 3 octobre 2010

 

alinsky-obama

 

Deuxième extrait de La résitible ascension de Barack Obama. "J'offre ici, explique Guy Millière, un aperçu de ce que fut l’homme qui est le maître à penser de Barack Obama : Saul Alinsky. Ce n’est qu’un aperçu. Saul Alinsky n’est pas, depuis longtemps, en réalité, le maître à penser de l’extrême gauche américaine pour rien."

 

Barack ne pouvait que croiser l’itinéraire de Saul Alinsky, et venir y chercher sa place. Tout, ou presque, l’y prédisposait. Sa mère, Frank Marshall Davis, ses fréquentations, ses choix, ses orientations.

 

Barack est devenu travailleur social, ai-je noté : comme sa mère avant lui. L’expression « travailleur social » devrait se traduire littéralement en anglais par social worker, mais on utilise plutôt une autre expression, que vous avez rencontrée dans toutes les biographies de Barack : community organizer.

 

L’expression n’a pas été forgée par Saul Alinsky, mais a reçu de lui une estampille indélébile, et renvoie directement à lui lorsqu’on l’utilise aux États-unis.

 

il y eut, dès 1946, pour définir l’expression, un premier livre, Reveille for Radicals. Le second livre est venu vingt-cinq ans plus tard. il n’y en aura pas d’autre, car Saul Alinsky est mort, en 1972, d’une crise cardiaque. Mais par l’intermédiaire de gens tels que Barack, Saul Alinsky est resté bien vivant, et il est même aujourd’hui plus vivant que jamais.

 

il faut dire qu’entre 1948 et 1972, Saul Alinsky ne s’est pas reposé et a agi. Beaucoup. Dans tout le pays.

 

« Organiser une communauté », a-t-il écrit, « ce n’est pas simplement organiser une communauté, c’est la prendre en main, y faire naître certaines idées, les répandre, les faire grandir, jusqu’à ce qu’elles enclenchent des mécanismes irréversibles».

 

« il s’agit graduellement de créer assez de confusion morale et de chaos pour que le statu quo s’effondre totalement ».

 

« il faut trouver des organisateurs charismatiques qui projetteront une aura de confiance, et qui diront comprendre que le changement est nécessaire ».

 

Ces organisateurs doivent, poursuit-il, « créer des organisations, mais surtout pénétrer les organisations existantes: églises, syndicats, partis politiques ».

 

ils doivent « parler d’espoir, sans donner de définitions trop précises, en restant délibérément dans le flou ».

 

ils doivent « susciter des rêves qui rendraient la vie merveilleuse ». ils ne devront reculer « ni devant la manipulation, ni devant le mensonge ».

 

« L’organisateur », précise Alinsky, « doit adopter les armes de l’ennemi, s’habiller bien, parler posément, avec calme, porter une cravate ».

 

Ses cibles prioritaires? Les forces militaires et l’esprit national américain qui, écrit Alinsky, sont « l’émanation de névroses ». Son objectif? L’abolition de la « propriété privée des moyens de production ».

 

« L’organisateur doit être opportuniste, prêt à exploiter n’importe quelle circonstance, à utiliser n’importe quel moyen, à utiliser n’importe quelle notion, même s’il semble se contredire ».

 

Encore: « L’impératif est de prendre le pouvoir, et d’utiliser le pouvoir pour détruire l’ordre établi, dans tous les domaines ».

 

Les premières lignes de Rules for Radicals sont très explicites: « Ce qui suit est écrit pour ceux qui veulent changer le monde et le faire passer de ce qu’il est à ce qu’il devrait être. Le Prince a été rédigé par Machiavel pour les possédants, dans le but de leur expliquer comment conserver le pouvoir. Ce livre est rédigé pour ceux qui n’ont rien, dans le but de leur expliquer comment retirer le pouvoir aux possédants ».  

 

Guy Millière 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz