FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 7 octobre 2010

 

Deuxième extrait de La septième dimension. Tandis que les socialistes français et les gauchistes parlent encore de capitalisme et de rupture avec celui-ci, le capitalisme a déjà rompu avec lui-même pour passer au post-capitalisme. Je donne ici un aperçu de ce qu’est le post-capitalisme.

 

Lorsqu’il a parlé de passage à un fonctionnement post-capitaliste, Peter Drucker parlait d’une recomposition d’ensemble et d’un phénomène bien plus ample et plus fondamental qu’un simple changement économique planétaire. 

Au dix-neuvième et au vingtième siècle, avant la révolution, on pouvait faire fortune en faisant fabriquer des choses à partir d’idées, désormais on fait fortune, essentiellement, à partir d ‘idées, et on fait fabriquer ailleurs : on ne se charge pas de la fabrication. Peter Drucker encore : « Ce n’est plus essentiellement en fabriquant des choses qu’on gagne de l’argent à l’ère d’internet ».

Au dix-neuvième et au vingtième siècle, l’entrepreneur était essentiellement tributaire de structures de fabrication, avec des murs, des machines, des ouvriers.

Aujourd’hui, l’entrepreneur du temps de la révolution n’a plus vraiment besoin de murs, de machines, d’ouvriers.

Il a besoin, surtout, d’une équipe de gens qui ont des idées et de la créativité, et qui, parce que leur richesse tient dans leurs idées et leur créativité, peuvent changer de lieu très aisément, se disséminer, vivre sur plusieurs continents.

L’entreprise qui produit des idées et de la création est organisée désormais sur un mode hétérarchique parce que c’est là, aujourd’hui, la structure la plus optimale pour produire des idées et de la création, utiliser idées et créations, les confronter ou les agréger les unes aux autres, faire jouer le jeu et l’imaginaire.

Et toute entreprise aujourd’hui est planétaire, intégrée au réseau dans lequel elle coexiste avec d’autres entreprises, se mêle à elles ou les frôle. 

Les entreprises hétérarchiques de l’ère de la révolution, dans le réseau, sont connectées avec les usines qui émergent dans les nouveaux pays industrialisés où le travail lui-même s’organise en fonction des informations venues par le net, et ces informations  sont les idées issues des entreprises productrices d’idées et de création, des demandes de production venues de distributeurs ou des sociétés productrices d’idées et de création elles-mêmes.

Le nouveau travail industriel se fait lui-même au rythme du monde qui vient

« Tout est à repenser d’urgence », me disait Yogu. C’est toute l’organisation économique du monde, mais aussi son organisation politique, culturelle,  humaine, qui est fondamentalement en train de changer… 

 

Guy Millière

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz