FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 7 octobre 2010

 

Deuxième extrait de La septième dimension. Tandis que les socialistes français et les gauchistes parlent encore de capitalisme et de rupture avec celui-ci, le capitalisme a déjà rompu avec lui-même pour passer au post-capitalisme. Je donne ici un aperçu de ce qu’est le post-capitalisme.

 

Lorsqu’il a parlé de passage à un fonctionnement post-capitaliste, Peter Drucker parlait d’une recomposition d’ensemble et d’un phénomène bien plus ample et plus fondamental qu’un simple changement économique planétaire. 

Au dix-neuvième et au vingtième siècle, avant la révolution, on pouvait faire fortune en faisant fabriquer des choses à partir d’idées, désormais on fait fortune, essentiellement, à partir d ‘idées, et on fait fabriquer ailleurs : on ne se charge pas de la fabrication. Peter Drucker encore : « Ce n’est plus essentiellement en fabriquant des choses qu’on gagne de l’argent à l’ère d’internet ».

Au dix-neuvième et au vingtième siècle, l’entrepreneur était essentiellement tributaire de structures de fabrication, avec des murs, des machines, des ouvriers.

Aujourd’hui, l’entrepreneur du temps de la révolution n’a plus vraiment besoin de murs, de machines, d’ouvriers.

Il a besoin, surtout, d’une équipe de gens qui ont des idées et de la créativité, et qui, parce que leur richesse tient dans leurs idées et leur créativité, peuvent changer de lieu très aisément, se disséminer, vivre sur plusieurs continents.

L’entreprise qui produit des idées et de la création est organisée désormais sur un mode hétérarchique parce que c’est là, aujourd’hui, la structure la plus optimale pour produire des idées et de la création, utiliser idées et créations, les confronter ou les agréger les unes aux autres, faire jouer le jeu et l’imaginaire.

Et toute entreprise aujourd’hui est planétaire, intégrée au réseau dans lequel elle coexiste avec d’autres entreprises, se mêle à elles ou les frôle. 

Les entreprises hétérarchiques de l’ère de la révolution, dans le réseau, sont connectées avec les usines qui émergent dans les nouveaux pays industrialisés où le travail lui-même s’organise en fonction des informations venues par le net, et ces informations  sont les idées issues des entreprises productrices d’idées et de création, des demandes de production venues de distributeurs ou des sociétés productrices d’idées et de création elles-mêmes.

Le nouveau travail industriel se fait lui-même au rythme du monde qui vient

« Tout est à repenser d’urgence », me disait Yogu. C’est toute l’organisation économique du monde, mais aussi son organisation politique, culturelle,  humaine, qui est fondamentalement en train de changer… 

 

Guy Millière

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz