FLASH
Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 19 octobre 2010

 

Le chef de l’Etat iranien ne compte plus ses ennemis à l’étranger comme à en Iran.

Selon le journal koweïtien Al-Siassah (1) les renseignements libanais ont déjoué une tentative d'assassinat contre Mahmoud Ahmadinejad, lors de sa visite au pays du Cèdre la semaine dernière. Ainsi Ahmadinejad aurait quelque peu retardé son arrivée au fief du Hezbollah, à Bint Jbeil (au sud), après avoir été informé.

Le journal arabophone  rapporte que « Jeudi dernier,  les services de  l'intelligence de l'armée libanaise ont  été en mesure d'interrompre le plan qui visait  le Président iranien. ».

« Le cortège du Président iranien a été obligé de changer  de route, ce qui explique son retard de plus de deux heures pour arriver à Bint Jbeil, en raison de la réception de l'information d'un complot pour l'assassiner »

«  Les services du président ont  évité de passer par la route de  Jannah et le fil Ouzai. Ils ont  emprunté la route de la ville sportive par l’autostrade en direction de la  ville de Sidon »

«  Alors que le cortège se déplaçait rapidement, accompagné par des véhicules camouflés, et d'un hélicoptère appartenant à l'armée libanaise, et avant son arrivée à Doha Hossà à environ douze kilomètres de Beyrouth, il reçu un appel des services de renseignement de l'armée, lui intimant de s'arrêter et de retourner à l'aéroport de Beyrouth, pour s'assurer de la protection des équipes spéciales de l'armée et des forces de sécurité  »

«  Les proches d’Ahmadinejad  ont eu connaissance du fait que les renseignements de l'armée libanaise avaient détecté des mouvements suspects le long de la route côtière. Le Président iranien a également reçu un appel du Président Michel Suleiman, qui l'invitait à s'arrêter, et à renoncer à sa  visite au Sud Liban, en invoquant des contraintes de temps »

« Néanmoins,  le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, n’a pas été convaincu par la version des renseignements donnés par l'armée. Il a demandé si  la Direction de l'Information des Forces de Sécurité Intérieure était au courant, et il a décidé de prendre sur lui de convaincre Ahmadinejad que la sécurité est assurée sur  l'ensemble du Liban, et Nasrallah a personnellement donné des directives pour mener une  évaluation complète de la côte »

« Toutefois, le président libanais  a demandé au commandant des forces armées de se rendre immédiatement à l'aéroport de Beyrouth, où il a déclaré fermement que la protection d’Ahmadinejad est de la responsabilité de l'Etat libanais, et qu’il n'a pas besoin de visiter Bint Jbeil »

Le journal koweïtien  rappelle que «  signe que le président iranien se trouvait dans une région à risque, des sources ont révélé que les habitants  du village de Saadiyat, dans la zone côtière de  la région de Chouf, ont entendu des rafales de feu du côté de la montagne, et que M. Ahmadinejad n'a pas  passé la nuit à l'hôtel Phénicia, où il devait séjourner, mais au siège de l'ambassade d'Iran, du fait que cette zone est contrôlée par le « parti de Dieu », puis il est allé  à l'hôtel en secret dans la matinée du deuxième jour de sa visite». 

La présidence iranienne n’a pas confirmé ou nié cette révélation du journal arabophone.

Le président iranien a  déjà échappé, le mois dernier,  à une tentative d'assassinat à  New York. Un mouvement d'opposition qui lutte pour renverser le régime au pouvoir en Iran, a échoué dans l’élimination du Führer iranien. Des fusils, des grenades et du matériel explosif auraient été saisis par la police New Yorkaise.

En Aout 2010 un attentat à la bombe visant son cortège, lors d’une visite à Hamadan (dans l’ouest de l’Iran), a lui aussi échoué. L’attaque s’était produite alors que son convoi se rendait de l’aéroport à un stade local. Le  site internet et conservateur “Khabaronline.ir” avait fait état de l’explosion d’une “grenade”, n’ayant fait aucune victime, sur le passage du convoi présidentiel.  La bombe aurait en réalité fait des blessés parmi les occupants d’un autocar du cortège, qui transportait des collaborateurs du Président et des journalistes, a rapporté  le 4 août 2010 la chaîne de télévision saoudienne Al Arabia.

Aucune tentative d’attentat contre Ahmadinejad n’a réussie. Les militants iraniens saisissent toutes les occasions pour faire disparaître cet ennemi du peuple iranien.

Rappelons enfin que le fusil offert par le chef du Hezbollah à son sponsor iranien lors de sa visite au Liban, et présenté comme « un butin de la guerre de 2006 », n'est en fait plus utilisé depuis trente ans par l'armée israélienne, selon le quotidien Yediot Aharonot (!)

Ftouh Souhail, Tunis

 

(1)http://www.elaph.com/Web/NewsPapers/2010/10/604711.html?entry=homepagenewspapers

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz