FLASH
[26/03/2017] 5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 28 octobre 2010

 

Le journal de gauche français Le Figaro (mais tous les journaux français sont de gauche) a parlé des documents publiés par Wikileaks, site de gauche lui aussi, et donc favorable à tout ce qui peut nuire à la liberté et à la démocratie sur terre, terrorisme compris, en titrant « WikiLeaks révèle l'horreur de la guerre en Irak ». La photo qui figure sous le titre et le contenu de l’article pourraient laisser penser que les documents en question, classés secret défense, montrent que l’armée américaine s’est comportée de manière ignoble en Irak.

La lecture des documents en question montre qu’effectivement, il y a eu, parfois, des victimes civiles, ce qu’on ne peut que déplorer vivement, mais il y en a hélas, dans toute guerre, et je suis certain qu’il y en a eu quand l’armée américaine est venue libérer la France il y a soixante six ans. Certains journaux français à la solde de Pétain et des nazis, à l’époque, n’appelaient pas cela une libération, mais une invasion, je sais. Et ils devaient mettre l’accent sur les victimes civiles de ces ignobles Américains, comme cela se fait aujourd’hui si souvent, je sais aussi.

Les documents montrent aussi, cela dit, des aspects que la presse française, à ma connaissance, et je l’ai très largement parcourue, laisse de côté : la découverte de stocks d’armes de destruction massive, par exemple, armes chimiques et bactériologiques principalement. Nul n’y fera allusion, car c’est la version officielle. Répétez après moi : il n’y avait pas d’armes de destruction massive en Irak sous Saddam Hussein, Ali le chimiste était surnommé ainsi, sans aucun doute, parce qu’à douze ans on lui avait offert une panoplie « le petit chimiste », avec des éprouvettes en plastique souple. J’ai déjà écrit tant de fois sur la présence d’armes de destruction massive en Irak, que je ne vais pas me répéter et citer encore le rapport Duelfer, dont personne n’a parlé en France, sinon moi-même. Les dissidents soviétiques avaient la chance de n’avoir qu’une seule Pravda en face d’eux, et les gens savaient que la Pravda mentait.  

Les documents montrent aussi que l’Iran n’a cessé d’infiltrer l’Irak, et montrent les méthodes barbares et absolument ignobles des terroristes islamiques. Des méthodes que je me garderai de décrire ici pour ne donner à personne des cauchemars.  

Quand on diffuse des milliers de documents, avec une intention de nuire absolument et très largement, on peut laisser passer des documents qui prouvent le contraire de ce qu’on voulait prouver.  

Pour ce qui me concerne, les documents de Wikileaks montrent essentiellement ce que je savais déjà. Ils montrent aussi que la guerre, cela peut être brutal.  

Seuls ceux qui découvrent que la pluie, ça mouille et que le feu, ça brûle, seront surpris.  La guerre est toujours une mauvaise solution. Il arrive, hélas, qu’elle soit la moins mauvaise, et, entre deux maux parfois, il faut choisir le moindre. Cela s’appelle la réalité. Il y a des hommes doux et gentils, et il y a aussi des dictateurs, et des gens aux idées génocidaires qui mettent leurs idées en pratique. Ceux qui disent que la guerre ce n’est pas bien, et qu’il ne faut jamais faire la guerre, oublient, en Irak, les deux millions de personnes massacrées sous Saddam Hussein et retrouvées dans d’immenses fosses communes, les villages kurdes gazés, les hommes et les femmes mutilés, jetés aux chiens par Saddam. Ils oublient les armes de destruction massive (mais j’oubliais : il n’y avait pas d’armes de destruction massive en Irak sous Saddam Hussein). Ils oublient en Afghanistan, les bases arrières d’al Qaida où ont été conçus les attentats du onze septembre, les pratiques des talibans, les femmes torturées et traitées comme du bétail. Ils oublient tant de choses. Au temps de Pétain, dont je parlais plus haut, nombre de pacifistes sont devenus des collaborateurs, par pacifisme.  

Wikileaks met en danger des soldats, et fait tout pour porter atteinte à la sécurité nationale des Etats-Unis, donc à la sécurité du monde libre. Wikileaks est un site de collaborateurs des totalitaires et des terroristes. En des époques plus dignes, on aurait traité un site comme Wikileaks par le mépris, et on aurait lancé un mandat d’arrêt international contre les responsables de Wikileaks. Nous sommes dans une époque très indigne.

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz