FLASH
[17/08/2017] Fin de la prise d’otage à la radio publique néerlandaise #3FM, aucun blessé. Criminel interpellé  |  Prise d’otage à la radio publique néerlandaise #3FM: le preneur d’otage aurait été appréhendé  |  Prise d’otage à la radio publique néerlandaise #3FM: un sac avec un couteau découvert dans la rue adjacente  |  Prise d’otage en cours à la radio publique néerlandaise  |  [16/08/2017] Une autre Californienne accuse Roman Polanski de harcèlement sexuel lorsqu’elle était mineure  |  [15/08/2017] Lors d’un raid nocturne, les forces de sécurité israéliennes ont saisis des fonds du Hamas a des familles de terroristes  |  [14/08/2017] Mali : tirs nourris près des locaux de la Minusma à Tombouctou – faillite de l’armée française ?  |  Philippines: des snipers musulmans ouvrent le feu sur les non-musulmans depuis le toit d’une sainte mosquée  |  Suisse : des illégaux étrangers ont jeté des bouteilles sur les gens dans un gare : 2 blessés – vive l’immigration stupide  |  3 terroristes musulmans de Jérusalem, y compris un Américain, ont été mis en accusation pour préparation d’un attentat  |  Rome renonce à baptiser un parc Yasser Arafat après les protestations de la communauté juive (Arafat était un terroriste égyptien)  |  #Ouagadougou attentat dans un café turc 18 morts. 2 assaillants abattus  |  Egypte : L’Etat islamique annonce qu’Abu Aseed, un de ses combattants palestinien, a été tué dans le Sinaï  |  [13/08/2017] Grande Bretagne : la police suspecte un groupe de 40 néo-nazis de préparer des attentats contre des musulmans  |  Hamas: « les murs souterrains israéliens pour bloquer les tunnels qui nous servent à faire des attentats, c une déclaration de guerre »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 29 octobre 2010

 

Cet individu devrait-il conserver le monopole du "Non à l'islamisme" ?

SOS Racisme, la Licra et la CGT soutiennent Jean-Marie Le Pen

Michel Garroté

Vendredi 29 octobre 2010 – 21 Heshvan 5771

Décidément, en France, depuis trente ans, certains anti-racistes, syndicalistes, journalistes et faiseurs d’opinion ont vraiment l’art de traiter les problèmes à l’envers et je me demande même s’ils ne le font pas, parfois, un peu, exprès. Que les choses soient claires : j’ai suffisamment tapé sur Le Pen dans mes articles en raison de sa judéophobie, de sa christianophobie, de ses innombrables ambiguïtés et de son extrémisme en général. Mais je trouve complètement imbécile que les médias, SOS Racisme, la Licra et la CGT fassent de la publicité gratuite à Le Pen depuis trente ans, augmentant par là-même le nombre de ses sympathisants.

Ainsi, je lis (entre autres nombreux articles traitant du même sujet) sur leparisien.fr (cf. lien en bas de page) que, je cite, « Jean-Marie Le Pen n’est jamais très loin de la polémique. Hier, le  président du Front national a même doublement fait parler de lui : le matin en se rendant à une visite contestée devant les étudiants du Centre de formation des journalistes (CFJ), puis l’après-midi en essuyant les charges du parquet de Paris qui a requis contre lui deux mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité pour incitation à la haine raciale. La 17e chambre correctionnelle jugeait l’affaire de l’affiche anti-islam, placardée en mars dernier par le FN pendant les régionales » (Note de Michel Garroté :  « le président du Front national a même doublement fait parler de lui » parce que tous les médias en parlent ; à lui tout seul il ne peut guère faire doublement parler de lui).

Leparisien.fr :  « On y voyait une femme intégralement voilée à côté d’une carte de France recouverte du drapeau algérien sur laquelle se dressent des minarets en forme de missiles. Poursuivi par SOS Racisme et la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Le Pen ne s’est pourtant pas rendu à la barre du tribunal correctionnel hier après-midi. ‘Je ne réponds pas aux convocations de SOS Racisme et de la Licra’, justifie-t-il sèchement, avant d’ironiser sur l’origine de la plainte : ’Je n’y peux rien si les minarets ressemblent à des missiles tout de même…’ » (Note de Michel Garroté :  l’affiche, en elle-même, est assez amusante ;  après tout, les musulmans de France et leurs « potes » n’ont jamais organisé de manifestation –  monstre et pacifique – pour condamner massivement Al-Qaïda, le Hamas, le Hezbollah, les taliban afghans et pakistanais ou même tout simplement Ahmadinejad).

Leparisien.fr :  « Reste que le parquet, qui a stigmatisé ‘la violence’ de l’affiche, dont le seul but est de ‘susciter un sentiment de peur et de rejet dans l’électorat français’, a demandé au tribunal un ‘jugement sévère’, au vu des ‘antécédents judiciaires de M. Le Pen’ en la matière. La décision sera rendue le 2 décembre. Mais elle ne semble pas de nature à inquiéter le président du Front national, actuellement député européen et conseiller régional de Paca : ‘Si la condamnation est confirmée, on fera appel. Et si ça ne suffit pas, on ira en cassation. Donc, ça va encore durer deux ans minimum’, tempère Wallerand de Saint-Just, l’avocat du parti » (Note de Michel Garroté :  je ne suis pas certain que le seul but de l’affiche a été de « susciter un sentiment de peur et de rejet dans l’électorat français » ; je pense plutôt que ce genre d’affiche, en France ou ailleurs, avec ou sans Le Pen, ouvre le débat que personne ne veut ouvrir, je veux parler du débat sur l’islam lorsque celui-ci est violent et/ou voyou ; le refus d’ouvrir ce débat ne peut qu’augmenter le nombre de sympathisants du Front National. Est-ce là le ‘désir’ de SOS Racisme ?).

Leparisien.fr :  « Un peu plus tôt dans la journée, Le Pen avait provoqué une autre controverse, acceptant l’invitation du Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris pour un débat avec les étudiants. Une venue qui a provoqué la manifestation de quelques dizaines (ndmg quelques dizaines, un vrai tsunami…) de militants du syndicat SNJ-CGT devant les portes de la prestigieuse école, au nom d’une ‘banalisation inacceptable’ du FN. Face aux étudiants, le vieux leader frontiste s’est prêté au jeu des questions-réponses. Il en a profité pour ressortir ses vieux discours : ‘80% des personnes incarcérées sont des immigrés’, a-t-il lancé, avant de préciser : ‘Je n’ai pas de mépris pour les peuples étrangers. Mais je préfère le mien’ » (Note de Michel Garroté :  encore de l’eau sale apportée au moulin foireux de Le Pen ; on lui reproche d’avoir provoqué une controverse acceptant l’invitation du Centre de formation des journalistes ; comme si Le Pen était légalement tenu de refuser toute invitation ; on voudrait lui rendre service que l’on n’écrirait pas autre chose).

Leparisien.fr :  « Interrogé sur sa longévité à la tête du FN, dont il cédera la présidence en janvier prochain après trente-huit ans de règne, il a même osé répondre par une citation du poète Ferdinand Lop : ‘A se retirer trop tôt, on n’engendre pas’. Le provocateur n’est jamais très loin » (Note de Michel Garroté :  « il a même osé répondre par une citation » de Ferdinand Lop, qui lui, Ferdinand Lop, à son époque, avait même osé se foutre de la gueule des hommes politiques en faisant le bouffon ; cf. lien en bas de page et cf. paragraphe ci-dessous).

Fin de l’article sur Le Pen publié par leparisien.fr (cf. lien en bas de page).

Pour mémoire, j’aimerais rappeler, juste en passant, que Ferdinand Lop, sous la IVe République, avait lancé un programme électoral qui proposait notamment l'extinction de la paupérisation à partir de 22 heures, la prolongation de la rade de Brest jusqu'à Montmartre et la prolongation du boulevard Saint-Michel jusqu'à la mer, la nationalisation des maisons closes, l'octroi d'une pension à la femme du soldat inconnu, l'installation de Paris à la campagne pour que les habitants profitent de l'air pur et la suppression du wagon de queue du métro.

Par ailleurs, je lis dans Le Figaro (cf. lien en bas de page) que 32% des sympathisants de l'UMP souhaitent un rapprochement avec le Front national aux élections locales, selon un sondage IFOP pour le Nouvel Observateur. 68% des sympathisants du Front national se disent favorable à ce rapprochement.

Toujours dans Le Figaro (cf. lien en bas de page), Ivan Rioufol écrit (extraits) :  « Tout s'écroule en même temps, partout en Europe : l'État-providence d'un côté, la société multiculturelle de l'autre. Ces créations "progressistes" expirent sous le poids des déficits publics pour l'une, des exacerbations identitaires pour l'autre. Dans les deux cas, le même idéal de solidarité nationale est atteint par ces irrémédiables faillites. (…) Une France nouvelle reste à réinventer. (…) Les rituelles processions de fonctionnaires ne peuvent rien contre un surendettement public qui frôle la banqueroute et une paupérisation (ndmg :  celle dont Ferdinand Lop parlait déjà sous la IVe République) croissante de la classe moyenne. La gauche, qui se croit portée par la rue, ne peut admettre qu'un vieux monde s'achève et l'entraîne avec lui » (Fin des extraits de l’article d’Ivan Rioufol paru dans Le Figaro ; cf. lien en bas de page).

Conclusion ? Si, je cite, « 32% des sympathisants de l'UMP et 68% des sympathisants du Front national » souhaitent un rapprochement aux élections ; si, je cite, une « France nouvelle reste à réinventer » ; si, je cite, le « surendettement public » frôle la « banqueroute » ; alors, qu’attendent les politiques français de droite pour défendre et valoriser la société libre de culture judéo-chrétienne, au lieu de tous vouloir devenir, un jour, président d’une république bananière au bord de la faillite ?

Michel Garroté

Copyright 2010 Michel Garroté & Sources citées (cf. lien ci-dessous).

Sources :

http://www.leparisien.fr/politique/le-pen-menace-d-ineligibilite-29-10-2010-1128096.php

http://www.liberation.fr/culture/0101647824-ferdinand-lopbouffon-egare

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/10/28/97001-20101028FILWWW00664-accordfn-13-des-adeptes-ump-pour.php

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/10/-cette-france-nouvelle-qui.html

Les Français ne connaissent-ils pas d'autre algèbre que celui-là ?

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz