FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Daniel Pipes le 30 octobre 2010

Il y a toujours eu une raison d'espérer que n'aboutirait pas l'affaire pénale contre Geert Wilders, l'influent politicien néerlandais accusé de "discours de haine» en raison de sa vision négative de l'islam. Ceci parce que les procureurs chargés de porter des accusations contre lui n'ont jamais voulu le faire.

Déjà en 2008, le parquet avait rejeté les demandes pour inculper Wilders. Les juges de la Cour d'appel en 2009 ont insisté pour que se tienne un procès, ce qui a obligé le ministère public à l'inculper. Au cours de la procédure devant un tribunal de district d'Amsterdam, le procureur Birgit van Roessel avait demandé l'abandon de toutes les [cinq] accusations portées contre Wilders. "La critique [de la religion] est autorisée. Wilders fait ses déclarations en tant que politicien. Nous croyons que le fait qu'il fasse ses déclarations dans le cadre du débat public élimine tout élément punissable." Même si les déclarations anti-islamiques de Wilders blessent la sensibilité musulmane, a-t-elle ajouté, "le fait de blesser des … sentiments religieux" n'a aucun statut juridique.

Cette affirmation forte d'un principe fondamental de l'Occident donne de l'espoir que la règlementation Rushdie ne sera pas appliquée à Wilders et que les Hollandais pourront braver les lois islamiques. Wilders s'est lui-même déclaré"très heureux" et la station de radio des Pays-Bas a estimé le procès "aussi bon que possible." Mais l'affaire, en fait, n'est en réalité pas finie, jusqu'à ce que les "juges fous" (comme Andy McCarthy les appelle) acceptent la recommandation des procureurs. Leur verdict est attendu le 5 novembre.

 

Daniel Pipes,

 

 

 

Le texte original peut être consulté sur le blog de Daniel Pipes 

Version originale anglaise: Geert Wilders, Close to Exoneration
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

 
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz