FLASH
Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 9 novembre 2010

 

 

Belles et fragiles comme nos existences humaines, voici les feuilles d’automne : elles ont traversé les saisons et résistent au vent mauvais. Couronnant les arbres élancés vers le ciel, elles s’animent encore au moindre frémissement. Pour oublier la grisaille qui envahit les jours, les oiseaux leur confient de joyeuses mélodies, nostalgie d’un été qui n’est plus. Voici qu’avec les derniers soleils, les feuilles d’automne se font parure d’or et de lumière, comme pour embellir une dernière fois la nature assoupie.

 

 

Que de frimas éprouvants et d’implacables chaleurs n’ont-elles pas connus ? Leurs nervures en font mémoire et racontent leur fidélité. Il est loin, le temps où, à peine nées, elles se déployaient dans l’espace, en offrande d’une beauté naissante.

 

 

 

 

Elles ont vibré aux brises printanières, protégé l’écureuil des griffes du rapace, tressailli aux cris des enfants venant jouer sous leurs ombrages. Encore vives ou faiblissantes, elles se sont tant données, dans leur respiration secrète, exhalant cet air pur grâce auquel les vivants vont leur chemin quotidien.

 

 

Il en est des feuilles d’automne comme de nos existences humaines. Ayant su magnifier le temps qui passe, elles quittent un jour leur branche, caressant au passage le tronc rugueux qui les a irriguées, et, tourbillonnant vers la terre nourricière, elles offrent leur dernière danse pour saluer déjà les bourgeons à venir.

 

 

Abbé Alain René Arbez

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz