FLASH
Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  |  L’ex directeur du Pentagon Leon Panetta soutient la nomination par Trump de « Mattis le chien fou » et recommande aux démocrates de valider sa candidature  |  Devant les membres de son parti, Merkel demande l’interdiction de la burqa et est ovationnée en réponse  |  Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 novembre 2010

Françaises, Français, mes chers compatriotes,

Lorsque je fais le bilan des années passées, que je passe en revue les événements qui se sont produits, les transformations que j’ai tenté d’apporter à notre société depuis mon élection (je vous rappelle que c’est vous qui m’avez élu n'est ce pas), je me dis que les Français sont d’éternels insatisfaits et que quoi qu’on fasse, il y a toujours 50 % de mécontents qui ont voté contre moi, et 50% qui ne sont pas heureux non plus.

Même si j’ai parfois un peu dérapé, j’ai voulu que notre pays entre dans la modernité. 

Alors, Carla et moi avons décidé de vous offrir le plus cadeau, que vous semblez appeler de tous vos vœux. 

Je vous présente ma démission de Président de la République, car j’ai décidé de partir au bout du monde avec ma Carla et ma petite famille, avec notre «bling bling» qui vous fait tellement rigoler, ma Breitling à 50.000 euros, et tout le reste…

Je vais vendre mon magnifique appartement de Neuilly sur Seine – que vous aimeriez bien posséder – et je vais vivre avec l’argent qu’il me rapportera, ainsi qu’avec les retraites que je vais toucher de toutes mes précédentes fonctions… enfin… tant que les caisses pourront payer. 

Nous bronzerons nos corps de riches sur les yachts de Vincent (Bolloré), nous irons visiter à nouveau les pyramides en compagnie de notre ami le roi du Maroc, et surtout, vous arrêterez de nous casser les bonbons avec vos éternelles jérémiades.  

Je n’aurai plus à m’occuper de tous ces connards d’étudiants encapuchonnés, qui pensent à la retraite avant de penser à travailler, et qui sont toujours prêts à casser du CRS, qui critiquent le ministre de l’éducation, quel qu'il soit, et qui brûlent des voitures et cassent des vitrines pour bien prouver qu'ils sont l'avenir de la France.  

Je n’aurai plus à serrer la main de tous ces guignols de syndicalistes de merde, qui font chier tous les français avec leurs grèves à répétition (dans lesquelles ils embarquent toujours les mêmes : les fonctionnaires et les étudiants), malgré leurs seulement 7% de représentativité, malgré les très gras salaires de syndicalistes qu'ils se font, et qui croient avoir la solution à tous les problèmes, en appliquant à la France les principes qui ont mené l'URSS à sa perte, et qui ont plongé son peuple dans la famine et la misère. Ils refusent de participer à la modernisation de la société, au nom d’un sectarisme archaïque, au nom d'avantages acquis souvent obsolètes, mais qui enfoncent le pays toujours un peu plus profond.

Je pourrai arrêter d'être le seul à défendre Israël, alors que ces couillons de journalistes Juifs n'ont même pas le courage de se bouger pour dénoncer les montagnes de mensonges qu'on déverse sur lui aux infos.

Je ne verrai plus les tronches de cake des socialistes toujours prêts à défendre les sans-abris, mais qui eux, les  pauvres, habitent place des Vosges et dans le septième arrondissement, qui défendent la diversité et le multiculturalisme, mais qui envoient leurs enfants dans des écoles d'élites, ou les seuls musulmans sont les rejetons d'ambassadeurs et d'hommes d'Etats.

Je n'aurai plus à me taper ces pseudos verts de mes deux, qui s'occupent de tout sauf de la qualité des poireaux chimiques, qui tentent de terroriser la société en expliquant que tout ce que fait l'homme, c'est criminel pour l'environnement. A les entendre, faudrait nous mettre en prison parce qu'on rejette du gaz carbonique quand on respire. Pauvres guignols qui touchent à touchent sans rien piger, feraient mieux de s'occuper des cheminées qui crachent leur fumée en plein Paris, parce qu'on se demande quel rapport il y a entre leur idéologie d'extrême gauche haineuse et notre belle nature. 

Je n’aurai plus à m’emmerder avec des diplomates chinois constipés par leur riz cantonais, ni avec des islamistes barbus qui détruisent les églises dans leurs pays, pendant qu'ils réclament des mosquées chez nous, qui sont assez cons pour se faire sauter au nom de l'Islam et d'un prophète, alors que Ataturk, qui lui au moins savait de quoi il parlait, expliquait que " l'Islam est la théologie absurde d'un bédouin immoral "

Fini, de me laisser emmerder par tous ces "penseurs" qui veulent faire croire aux français que notre pays est devenu totalitaire, que notre police n'attend qu'une chose, c'est la permission de se défouler sur les maghrébins, et qui ne sont pas foutus de voir que si les immigrés ne semblent pas être pressés de retourner chez eux, c'est parce que là bas, la police les massacreraient pour de bon, s'ils osaient brûler une seule voiture.

Fini de me laisser emmerder par ceux qui prétendent que la déferlante arabo-musulmane est une chance pour la France, mais qui gueulent que les flics ne sont jamais là quand on a besoin d'eux, dès qu’un arabe touche à leur bagnole ou pique le portable de leur fils. 

Marre de ces anti-américains primaires qui portent des Jeans (américains) des chaussures Nike (américaines), qui mangent au Mac Do (américain), boivent du Coca (américain), écoutent du Jazz (américain), ou du R&B (américain), ou du Rap (américain), vont voir des films américains, sont scotchés devant les séries américaines, et vous expliquent que la culture (américaine) est débile ! Et après ça, ils rêvent d'aller vivre en Amérique, en me dénonçant comme trop pro-américain.

Ras le bol de ces féministes qui ont lutté pour leur libération, et qui luttent maintenant pour leur emprisonnement façon voile islamique.

Fini, les grèves de la SNCF et de la RATP, déclenchées par des mecs qui sont chouchoutés comme s'ils fourraient encore du charbon dans des locomotives à vapeur, qui font un caca nerveux dès qu'on leur demande une minute de travail supplémentaire, payée double en plus, mais qui voyagent gratuitement sur toutes les lignes, toute l’année, et même pendant les vacances.

Bon débarras de ces fonctionnaires qui fonctionnent à l'envers, et qui trouvent le moyen, en étant deux fois plus nombreux par habitant qu'aux Etats Unis ou qu'en Allemagne, sans parler du Japon, de fournir un service trois fois plus mauvais.

Terminé, les journalistes qui passent leur temps à critiquer mon train de vie mais qui rêvent d'avoir le même, et qui sont tout heureux quand je les emmène se balader aux quatre coins du monde, aux frais du contribuable.

Ras le bol de ces bras cassés de l'équipe de France qui se prennent pour le nombril du monde, qui crachent sur la France en coulisse, et qui ne sont même pas foutus de gagner des matchs pour justifier des énormes salaires qu'on leur sert.    

Alors je pars et je vous laisse dans la merde que vous avez vous-mêmes créée. 

Débrouillez vous avec Aubry, avec la CGT, avec le Parti Communiste aux mains ensanglantées de plus cent millions de morts, et qu'on aurait du avoir le courage d'interdire depuis longtemps ; avec la Fédération des Parents d’Elèves qui s'intéresse plus à défendre l'idéologie gauchiste, les enseignants gauchistes, que leurs propres enfants ; avec le nucléaire qui pourtant nous sauve un peu de la panade ; avec les heures sup. que vous avez volées, parce que pendant les heures payées, vous avez tiré au flan ; avec le chômage payé qui incite à tout, sauf à retrouver du travail ; avec la retraite à 55 ans ; avec le sida qui enrichit plus de gens qu'il n'en tue ; avec EDF GDF qui n'en finit plus d'augmenter ses tarifs (en le faisant au mois d'août pour vous prendre encore plus pour des cons) et qui réinvestit ses profits pharaoniques au lieu de donner un meilleur service aux français ; avec le Dalaï-Lama, BHL et Fabius, et tant pis pour Canteloup et  Ruquier.

Débrouillez-vous avec la hausse du pétrole qui va bientôt repartir, avec la récession, la vraie, qui n'est pas prête de se terminer, tandis que des pays moins cons que vous sont en plein boum économique. Quand est ce que vous comprendrez que l'Etat, c'est pas votre maman ?

Demandez aux socialistes, demandez à Ségolène Royal, Madame «je-sais-tout-et-vous-offrirai-la-belle-vie-si-vous-votez-pour-moi» et son «Désir d’Avenir», embourbé dans un passé sans espoir. 

Réclamez lui, au maire de Paris dit "Bertrand l’embrayage", qu'il libère la profession de chauffeur de taxis, et qu'on puisse enfin trouver des taxis à tous les coins de rue, à toute heure du jour et de la nuit, et pour cinq euros la course, comme à New York ou à Berlin, puisqu'il a rendu les routes impraticables aux automobilistes. Demandez qu'il supprime cette escroquerie obligatoire qu'est le service à 15% dans les cafés et les restaurants, alors qu'on vous sert avec la soupe à la grimace. Pas de sourire, pas de pourboire, ça les rendra aimable.

Demandez lui à mon successeur, de vous faire travailler moins pour gagner plus, car on dirait bien que vous n'avez pas encore compris que les trente cinq heures, elles vous ont gravement appauvri, et que nos concurrents s'en frottent encore les mains. Demandez lui de rétablir un peu la démocratie en imposant des référendums pour tous les grands sujets de société, et demandez lui de combler vos fins de mois difficiles, et de vous payer vos prochaines vacances en Guadeloupe (tiens ! je les  avais oubliés les assistés  des DOM-TOM).

Demandez lui par la même occasion de prendre leur argent aux riches pour le donner aux pauvres – c'est à dire à vous – alors que vous voudriez bien devenir riches.

Et  quand les riches seront pauvres et qu'ils ne sauront plus à qui prendre l'argent, ils diront que c'est encore à cause de la mondialisation. Mais moi, je serai L.O.I.N et H.E.U.R.E.U.X, sans vous bien sûr, qui avez souhaité mon départ avec tant d'insistance.

Mes chers compatriotes, je vous laisse à vos grèves pour la retraite, avec notre dette que vous allez rembourser sur trois générations, à vos fantasmes d'enfants gâtés qui ridiculisent la France (vous me direz, depuis la coupe du monde, on est les champions du ridicule, c'est notre exception culturelle). Je vous souhaite l’avenir de merde que vous avez bien cherché, et  que vous êtes en train d’atteindre.

Carla et moi vous em…..brassons, et je vous laisse, en attendant, ce petit souvenir de moi.

 

 

avertissement : je ne pense pas que le document initial ait vraiment été écrit par Nicolas Sarkozy (humour). Je ne connais pas le nom de son auteur, car il m'a été envoyé par email, et je l'ai, depuis, beaucoup modifié, enrichi, et adapté au goût du jour.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz