FLASH
[18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  |  Israël a rappelé discrètement son ambassadeur en Egypte en raison de risques sécuritaires  |  Le frère du dictateur coréen Kim Jong Un a été assassiné par deux femmes (aiguilles empoisonnées) en Malaisie  |  [13/02/2017] Le Figaro : 50 attaques dans 30 communes la nuit dernière (confidentiel intérieur pas si confidentiel)  |  Houston Texas : avalanche d’appels à la police (911) suite à odeurs suspectes  |  La Corée du nord a lancé un nouvelle missile balistique  |  France, guérilla urbaine qui ne dit pas son nom: policiers pris dans un guet-apens hier soir à Mantes-la-jolie  |  Attentat déjoué : c’est à la Tour Eiffel ou près de militaires que le couple de Français musulman voulait se faire exploser  |  Egypte : double attentat de l’Etat islamique près du passage de Rafah avec Gaza  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 novembre 2010

Au delà du titre provocateur mais hélas réaliste, cet article n'est pas polémique, il évite les pièges démagogues et rejette tout propos xénophobe. J'aborde pour dreuz.info la description de l'islamisation de la France, car lorsqu'elle est évoquée, c'est soit pour la condamner, soit pour vanter ses bienfaits, mais jamais pour la regarder en face.

Tout propos islamophobe est immédiatement rejeté, alors que l'islamophobie ne concerne pas les personnes mais les croyances, et que le délit de blasphème était, la dernière fois que j'ai vérifié, abrogé. C'est donc dans le parfait respect de l'Islam et des Musulmans que j'aborde la question du mélange culturel et social de ces deux univers si différents, l'Islam et l'Occident.

 

Selon les chiffres, les musulmans seront majoritaires en France d'ici trente à quarante ans. Ce changement va donc être à la fois rapide, continu, et inégal selon les régions. Certaines zones urbaines où la population musulmane est déjà concentrée, deviendront musulmanes bien avant, et elles s'ajouteront à celles qui le sont aujourd'hui, tandis que d'autres mettront plus longtemps à changer. Certaines régions, plutôt rurales, resteront à minorité musulmane.

 

Les musulmans sont croyants et pratiquants, puisqu'en étant minoritaires, ils représentent déjà la religion la plus pratiquée en France. Ils vont à la mosquée, mangent halal, ne consomment pas d'alcool, certains font la prière plusieurs fois par jour sur leur lieu de travail, beaucoup de femmes mariées ont la tête couverte d'un voile et évitent de mélanger aux hommes dans les espaces publics, et la plupart jeûnent pendant le ramadan, ce qui a des conséquences sur les rythmes de travail (baisse d'énergie, fatigue, difficulté de concentration, et en général tous les troubles qui accompagnent l'absence d'alimentation prolongée) que les entreprises devront prendre en compte dans leur organisation et leurs cycles économiques. Pour maintenir le contact avec les musulmans qui immigrent (200.000 par an), et pour pratiquer leur religion, les musulmans qui vivent en France, qu'ils soient nés en France ou pas, parlent ou réapprennent l'arabe.

 

Par conséquent des changements progressifs vont se produire dans vos modes de vie. Compte tenu de la courbe des âges, ce sont vos enfants, dans le milieu scolaire, mais aussi dans leurs activités extra scolaires, qui les premiers vivront ces changements. Vous devez les préparer. Ils devront apprendre à évoluer dans des écoles et des collèges ou les majorités afro-musulmanes seront très fortes, ou leurs camarades de classe communiquerons en arabe autant ou plus qu'en français.

Arabe enseigné à l'école, cours d'histoire de France modifiés et adaptés à l'histoire des musulmans vont devenir une nécessité, car il ne sera plus longtemps cohérent, dans un classe avec deux ou trois têtes blondes sur quarante, de parler d'ancêtres gaulois. En cours de français, une place significative devra être faite aux auteurs arabes. Certains sujets de science, très offensants pour l'Islam, devront être adaptés. L'adaptation sera possible, elle existe déjà dans d'autres domaines, comme, par exemple, la cruauté de l'idéologie communiste, qui n'est pas décrite dans les livres scolaires, ni son atroce inhumanité et les souffrances qu'elle a causé aux peuples qui l'ont subie.

 

Dans le paysage urbain, il y aura des changements également.

 

Pour une simple raison d'offre et de demande, certains commerces disparaîtront (boucheries non halal, charcuteries, cavistes, cafés servant de l'alcool).

 

Les affiches publicitaires changeront, les corps seront un peu plus couvert, on ne verra plus de couples enlacés, et certains produits alimentaires non halal ne seront plus en publicité (ce qui aura pour effet d'en baisser la demande dans les supermarchés, et donc de les condamner à disparaître des rayons).

 

Il y aura une modification des règles de mixité dans les lieux publics (soins médicaux non mixtes, plages, piscines, écoles, garderies, crèches, et apparition de transports en commun municipaux non mixtes).

 

Les symboles religieux devront se faire discrets (les arbres et décorations de noël, les croix au fronton des pharmacies, les symboles de pâques dans les boulangeries, le son des cloches des églises qui annoncent la messe, le port des croix et des kippas dans la rue), mais le port du voile pour les femmes, des jabadors et Chachias pour les hommes sera toléré. 

 

La réglementation sur la monogamie sera assouplie, accompagnée de changements dans le calcul des aides sociales et familiales.

 

On peut s'attendre à un évolution de la réglementation concernant les tenues vestimentaires des femmes. Sur ce dernier point, on se rappellera les années 60, ou des services de police contrôlaient, mètre en main, la longueur des jupes, et dressaient des procès verbaux pour attentat à la pudeur lorsque la longueur était jugée trop courte.

 

La liberté d'expression existera toujours, mais elle sera modifiée, soit par la loi, soit par la jurisprudence, et il sera totalement interdit de critiquer l'Islam.

 

Il ne semble pas que la population française sera consultée pour donner son avis ou son accord sur ces changements.

 

Aussi est ce vous, maintenant, qui pouvez décider de la façon dont vous affronterez ces réalités. Vous avez encore les cartes en main. Plus pour longtemps.

 

Pouvez vous réagir ? Probablement. Est ce facile ? Pas du tout. Allez vous le faire ? J'ai des doutes. Accuserez vous les autres quand il sera trop tard pour imposer votre volonté ? Absolument.

 

Jean-Patrick Grumberg

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz