FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 novembre 2010

 

Cette affiche est une provocation.

Je lis, ça et là, sur le wire et sur le net, que les 28 responsables de l'OTAN réunis aujourd'hui au Portugal étudient la sortie « progressive », d'ici fin 2014, d’Afghanistan, des 150’000 soldats qui y sont engagés et « l'adaptation » de l'OTAN aux nouvelles menaces.

Sur la BBC, Anders Fogh Rasmussen, le Secrétaire général de l’OTAN, a affirmé, en guise d’introduction aux débats, que le « retrait des troupes d'ici fin 2014 est réaliste ». Et que « pendant cette période de transition, vous verrez un changement progressif dans le rôle de nos forces en Afghanistan avec l'accent qui sera mis de plus en plus sur le soutien, l'entraînement et la formation des forces de sécurité afghanes ».

Le but avoué est donc que l’ISAF, la Force Internationale de Stabilisation de l’Afghanistan, n’assume plus qu'un rôle de soutien, laissant, dès janvier 2011, district par district, la direction des opérations à l'armée afghane et à la police afghane.

Il se raconte, sur le wire et sur le net, que la sortie progressive des troupes de l’OTAN de l’Afghanistan devrait, paraît-il, « satisfaire une opinion publique sceptique, surtout en Europe, alors que près de 650 militaires étrangers – un record – ont déjà trouvé la mort en Afghanistan en 2010 ». L’on voudra bien m’excuser de rire lorsque je lis de telles inepties.

De rire, d’abord, parce que si l’opinion publique est « sceptique surtout en Europe », c’est uniquement en raison du tintamarre tonitruant des médias européens qui, depuis 2001, ne cessent de contester, tambour battant, le principe même de la présence de l’ISAF en Afghanistan.

De rire, ensuite, parce que je lis que « près de 650 militaires étrangers – un record – ont déjà trouvé la mort en Afghanistan en 2010 ». Ce qui est une formulation malveillante et imbécile. Car s’il y a 150’000 soldats de l’ISAF en Afghanistan, et qu’en 2010, 650 sont tombés au combat, le minimum serait de leur rendre hommage, au lieu d’insinuer, que notre résistance armée à la terreur islamique, est un combat, qui devrait causer zéro victime.

Il se raconte aussi, sur le wire et sur le net, que « le contingent international de 150’000 soldats n'a pas empêché les talibans de multiplier attaques et attentats sanglants dans tout le pays. Et de faire peser une menace d'autant plus grande qu'elle est directement légitimée par le maintien des forces en Afghanistan ».

Là encore, je ne peux que rire face à tant de crétinisme. La terreur islamique est « directement légitimée » par le maintien des forces en Afghanistan ? Décidément, grâce à leurs médias capitulards, l’Union Européenne en général, et la France en particulier, sont de plus en plus disposées, à cohabiter, avec le spectre du Califat, qui menace, chaque jour un peu plus, le Vieux Continent.

Ainsi donc, les 28 responsables de l'OTAN, réunis aujourd'hui au Portugal, devraient établir un « partenariat à long terme » avec le régime afghan. Les responsables de l'OTAN devraient également annoncer un nouveau « concept stratégique » en Afghanistan et dans le reste du monde pour les dix prochaines années, soit jusqu’en 2020.

Il s’agira notamment de redéfinir le rôle de l’OTAN vis-à-vis de conflits potentiels et réels (plus complexes que l'ancienne confrontation avec le Bloc soviétique) comme le terrorisme international, la prolifération des missiles balistiques, les attaques informatiques et les attaques contre les approvisionnements.

Primo, je note que la Turquie et l’Albanie, deux pays musulmans, font partie de l’OTAN. Secundo, je note que la Turquie, membre de l’OTAN, est gouvernée par un régime islamiste qui fait alliance avec l’Iran théocratique et avec deux satellites terroristes de l’Iran, à savoir le Hezbollah et le Hamas. Tertio, je note que le Pakistan n’est plus notre allié puisqu’en coulisse, ses services secrets militaires travaillent avec les talibans et avec Al-Qaïda.

Par conséquent, je ne peux que rire, lorsque je lis, qu’aujourd’hui au Portugal, l’OTAN redéfinit son rôle face au terrorisme international, face à la prolifération des missiles balistiques, faces aux attaques informatiques et face aux attaques contre les approvisionnements. L’OTAN ferait mieux d’expulser ses deux membres musulmans, la Turquie (qui transmet les dossiers de l’OTAN à l’Iran) et l’Albanie (qui transmet ce qu’elle veut à qui elle veut). Et l’OTAN ferait mieux d’intégrer, en son sein, deux autres membres, qui eux, ne sont pas musulmans, à savoir l’Inde et Israël.

Michel Garroté

Cette affiche aussi, est une provocation.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz