FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 23 novembre 2010

Ce sont peut-être les affrontements les plus graves depuis la guerre de Corée en 1950-1953.En effet, la Corée du Nord communiste a tiré, mardi 23 novembre, à 14:34 heure locale (6:34 heure de Paris), une cinquantaine d’obus sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong située en mer Jaune. Les tirs nord-coréens ont fait deux morts et au moins treize blessés. Depuis le bombardement, l'île est totalement privée d'électricité. L'ensemble des 1’600 habitants ont été évacués vers des abris. L'île sud-coréenne de Yeonpyeong est située au sud de la ligne frontalière décrétée par les Nations unies après la guerre de Corée de 1950-1953.

Le tir nord-coréen d’une cinquantaine d’obus mardi est beaucoup plus grave que les affrontements qui s'étaient produits en mer Jaune en 1999, en 2002 et en novembre 2009, affrontements limités à des incidents navals. Les tirs d’obus nord-coréens se produisent alors que la Corée du Nord affirme disposer d'une nouvelle installation d'enrichissement d'uranium et alors que le dictateur nord-coréen Kim Jong Il s’affiche avec son plus jeune fils, Kim Jong Un,  qui pourrait succéder à son père. Le président sud-coréen Lee Myung-bak a donné l'ordre de répondre avec sévérité aux tirs nord-coréens tout en demandant qu'il n'y ait pas d'escalade.

Pour mémoire, lors de la guerre de Corée en 1950-1953, l'histoire a failli basculer dans la troisième guerre mondiale. En effet, tout a commencé par une guerre en Corée, de juin 1950 à juillet 1953. La première année, la Corée du Nord a déclenché les hostilités. Elle a envahi la Corée du Sud. Les États-Unis ont eu aussitôt la conviction que, à travers ce nouveau conflit, les Soviétiques ont voulu tester la capacité de riposte américaine. Ils sont d’ailleurs intervenus sans tarder en Corée avec le soutien de l'ONU et de leurs alliés.

Le monde entier a redouté une troisième guerre mondiale. L'URSS n'est pas intervenue directement en Corée. Le pire a été évité. Mais à défaut d'une guerre généralisée, le monde a vécu la Guerre froide, avec le rideau de fer, de la mer Baltique à la mer Adriatique ; avec, aussi, la constitution de deux blocs, Est-Ouest, et, à l’Est, un cortège de propagande, de subversion et de répression. La Guerre de Corée, à elle seule, a fait de très nombreuses victimes : 38'500 soldats de l'ONU, soldats américains inclus ; 70'000 soldats sud-coréens ; deux millions de soldats, nord-coréens et chinois ; et trois millions de civils.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz