FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 23 novembre 2010

Ce sont peut-être les affrontements les plus graves depuis la guerre de Corée en 1950-1953.En effet, la Corée du Nord communiste a tiré, mardi 23 novembre, à 14:34 heure locale (6:34 heure de Paris), une cinquantaine d’obus sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong située en mer Jaune. Les tirs nord-coréens ont fait deux morts et au moins treize blessés. Depuis le bombardement, l'île est totalement privée d'électricité. L'ensemble des 1’600 habitants ont été évacués vers des abris. L'île sud-coréenne de Yeonpyeong est située au sud de la ligne frontalière décrétée par les Nations unies après la guerre de Corée de 1950-1953.

Le tir nord-coréen d’une cinquantaine d’obus mardi est beaucoup plus grave que les affrontements qui s'étaient produits en mer Jaune en 1999, en 2002 et en novembre 2009, affrontements limités à des incidents navals. Les tirs d’obus nord-coréens se produisent alors que la Corée du Nord affirme disposer d'une nouvelle installation d'enrichissement d'uranium et alors que le dictateur nord-coréen Kim Jong Il s’affiche avec son plus jeune fils, Kim Jong Un,  qui pourrait succéder à son père. Le président sud-coréen Lee Myung-bak a donné l'ordre de répondre avec sévérité aux tirs nord-coréens tout en demandant qu'il n'y ait pas d'escalade.

Pour mémoire, lors de la guerre de Corée en 1950-1953, l'histoire a failli basculer dans la troisième guerre mondiale. En effet, tout a commencé par une guerre en Corée, de juin 1950 à juillet 1953. La première année, la Corée du Nord a déclenché les hostilités. Elle a envahi la Corée du Sud. Les États-Unis ont eu aussitôt la conviction que, à travers ce nouveau conflit, les Soviétiques ont voulu tester la capacité de riposte américaine. Ils sont d’ailleurs intervenus sans tarder en Corée avec le soutien de l'ONU et de leurs alliés.

Le monde entier a redouté une troisième guerre mondiale. L'URSS n'est pas intervenue directement en Corée. Le pire a été évité. Mais à défaut d'une guerre généralisée, le monde a vécu la Guerre froide, avec le rideau de fer, de la mer Baltique à la mer Adriatique ; avec, aussi, la constitution de deux blocs, Est-Ouest, et, à l’Est, un cortège de propagande, de subversion et de répression. La Guerre de Corée, à elle seule, a fait de très nombreuses victimes : 38'500 soldats de l'ONU, soldats américains inclus ; 70'000 soldats sud-coréens ; deux millions de soldats, nord-coréens et chinois ; et trois millions de civils.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz