FLASH
[30/03/2017] L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 3 décembre 2010

 

 

Etant en déplacement en Amérique du Nord, je ne puis consacrer tout le temps requis pour prendre connaissance en détail des documents mis en ligne par Wikileaks. Je le ferai dès que possible. Et je reviendrai sur le sujet aussi précisément que je le pense nécessaire. 
 
 
Ce que je puis dire pour le moment est à même de tenir en quelques points précis:
 
 
1. Les documents confirment ce que des gens comme moi et d'autres savent d'ores et déjà. L'administration Obama est l'administration la plus anti-israélienne depuis la refondation de l'Etat d'Israël dans les temps modernes. Elle est aussi pleinement complice de l'effort par l'Iran de se doter de l'arme nucléaire.
 
 
Sur ces deux plans, les pays du monde arabe se sont montrés à l'évidence plus préoccupés qu'on ne l'est à la Maison Blanche et au Département d'Etat. Les dirigeants de plusieurs d'entre eux ont fait savoir à Washington que ce qui les préoccupait, ce n'était pas Israël et le processus de paix, mais bel et bien ce qui se tramait à Téhéran. Plusieurs d'entre eux ont demandé une intervention plus ferme, fut-elle militaire, des Etats-Unis. Certains ont apparemment souhaité une intervention israélienne.
 
 
On doit noter que personne, à Washington, n'a répondu favorablement à ces dirigeants. La ligne Obama est restée une ligne d'incrimination d'Israël, d'obsession maladive par rapport aux implantations, de volonté forcenée d'exercer des pressions sur le gouvernement israélien, et d'apaisement complet devant Ahmadinejad et Khamenei.
 
 
 
2. Les documents confirment une autre chose que des gens comme moi et d'autres savent aussi. Les dirigeants du monde arabe et, au delà, ceux du monde musulman, pratiquent quasiment tous le double ou le triple discours, sont caractérisés par le cynisme, la pusillanimité, l'opportunisme et la corruption. Le dire ouvertement vaut en général de se faire traiter de tous les noms. Là, les faits détaillés, les mots énoncés parlent d'eux-mêmes, et expliquent pourquoi les régions du monde concernées sont si peu porteuses d'espoirs, et suscitent autant de défiance chez ceux qui ne se crèvent pas eux-mêmes les yeux.
 
 
La réaction de certains, aux Etats-Unis, consiste à dire, hors de l'administration Obama bien sûr : pourquoi aider ces dirigeants là, et considérer qu'ils sont en quoi que ce soit des interlocuteurs fiables. L'administration Obama, elle, bien sûr, a continué, et continue, à faire preuve d'une telle constance dans la volonté de se crever les yeux, qu'on peut se demander si elle ne le fait pas exprès, et si elle n'est pas coupable de penchants inavouables, et bien plus graves qu'on ne l'imagine.
 
 
 
3. Et c'est le plus important : la publication même de ces documents constitue un coup très grave porté aux Etats-Unis et à leur crédibilité dans le monde. Qui peut penser négocier avec un représentant des Etats-Unis, si c'est pour retrouver quelque temps plus tard ses propos divulgués dans la presse ? Qui peut penser passer un accord avec les Etats-Unis dans ces conditions ? Qui peut espérer partager avec les Etats-Unis des secrets en matière de défense, et des éléments relevant de la sécurité nationale ?
 
 
Wikileaks a été fondé à des fins explicites de déstabilisation de la sécurité du monde libre et des Etats-Unis. Un tel site ne peut exister sans des moyens financiers importants, et sans des complicités au plus haut niveau de l'appareil gouvernemental américain.
 
 
Comment expliquer que rien n'a été fait pour remédier à la situation depuis la première publication de documents ? Le gouvernement du pays, qui dispose de toutes les clés de cryptage internet sur la planète, se trouverait en situation d'impuissance face à quelques hackers ? De simples soldats, ou des lampistes, auraient accès à des documents estampillés "secret défense" ? Ils pourraient les divulguer, les transmettre in extenso sans que quiconque s'aperçoive de rien ? Allons.
 
 
Qui peut le croire ?
 
 
 
Je pense que l'administration Obama est complice, soit par passivité et inertie, soit, ce qui serait infiniment plus grave, et aussi très probable, de manière plus directe. Barack Obama, et ceux qui l'accompagnent, se sont donnés pour objectif de détruire les Etats-Unis tels qu'ils sont aujourd'hui, d'anéantir leur puissance sur la planète, et de les réduire à un pays de seconde ou de troisième zone. Ils agissent dans tous les domaines, en grippant les rouages de l'économie et en endettant le pays, en procédant à des retraits précipités comme en Irak, ou annoncés comme en Afghanistan, en s'en prenant à des alliés essentiels des Etats-Unis tels qu'Israël, et en renforçant des ennemis des Etats-Unis, tels la Chine et la Russie. Ils ont d'ores et déjà profondément nui à la lutte contre le terrorisme international, en incriminant des coupables d'actes terroristes devant des tribunaux civils, et en faisant annuler des centaines de preuves à charge. Je ne serais pas surpris si j'apprenais pus tard qu'Obama, et d'autres dans son administration, se sont conduits de manière très délétère, voire criminelle, dans un dossier tel que le dossier Wikileaks.
 
 
Guy Millière
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz