FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 décembre 2010

 

Ce n’est plus ‘Touche pas à mon pote !’

C’est ‘Touche pas à mon arme !’

Cela se passe en France.

Un tribunal correctionnel annule une saisie d'arme trouvée par des policiers lors de la fouille de parties communes d'un immeuble. Le juge du tribunal correctionnel considère que les policiers n'ont pas l'autorisation (du bailleur…) pour fouiller les hallals, pardon, les halls et les caves de l'immeuble.

L'affaire en quelques mots : après une fusillade dans le quartier, des policiers procèdent à des contrôles d'identité ainsi qu'à des fouilles dans les parties communes d'un immeuble. Un pistolet est découvert et saisi. Deux traces ADN sont isolées sur l'arme et deux personnes sont interpellées.

Les deux suspects passent en comparution. Le dossier ne contient pas l'autorisation du bailleur pour fouiller les parties communes. L’avocat des deux suspects plaide la nullité de la procédure. Or, le bailleur a bien confirmé son accord. Simplement, le document n'a pas été versé au dossier. Le tribunal a donné raison à l'avocat des deux hommes, qui sont repartis libres (et armés ?).

Le parquet fait appel de cette décision. Et le parquet précise que les bailleurs sociaux donnent une autorisation tacite et permanente aux services de police pour mener les fouilles.

Cette décision procédurière et/ou irrégulière d’un simple tribunal correctionnel pourrait remettre en cause 5’800 fouilles similaires qui se sont produites dans le Califat de Seine-Saint-Denis depuis avril dernier.

Michel Garroté

Source :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/11/30/01016-20101130ARTFIG00586-un-tribunal-annule-une-saisie-d-arme-en-seine-saint-denis.php

A moyen terme, il serait préférable que ce soit la justice qui fasse justice…

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz