FLASH
[24/03/2017] 10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 décembre 2010

Saëb Erekat, le soi-disant négociateur d’une autorité dite « palestinienne », autorité qui d’ailleurs n’existe pas et que nous finançons inutilement depuis soixante ans, Erekat, écrivais-je, ose pérorer, aujourd’hui 2 décembre, que les USA « doivent publiquement » faire porter à Israël la responsabilité de « l'effondrement » des négociations de paix directes.

Ces termes sont le plus insolents employés par Erekat depuis la suspension des pseudo-pourparlers de paix directs fin septembre dernier.

C’est un – simple et naturel – projet de construction à Jérusalem qui serait, dit-on ça et là, à l’origine du ton – inacceptable – utilisé par Erekat dans son radotage du jour.

Concrètement, Erekat vocifère ceci : « Il est temps que l'administration américaine dise au monde entier qu'Israël est responsable de l'effondrement du processus de paix. Israël a choisi les colonies, pas la paix ». Au monde entier ?

Alors moi, j’ai un désir irrépressible d’ajouter : « Erekat, le monde entier n’a plus de fric à te fourguer. Le monde entier veut que l’on s’occupe des vrais drames humains, au Soudan, en Iran, en Birmanie, en Corée du Nord et au Pakistan par exemple. Erekat, le monde entier t’emmerde ».

En réalité, Israël n’a fait que lever, comme prévu de très longue date, le moratoire sur les restrictions – provisoires, et, concrètement, caduques depuis septembre –  aux constructions dans les communautés israéliennes de Judée et de Samarie.

Il est vrai que Barack Hussein tente depuis des semaines de relancer des négociations directes – que personne ne lui a demandé de relancer – entre le non-président « palestinien » Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Qu’a donc fait concrètement Israël – de si gravissime – pour q’un pseudo-négociateur dit « palestinien », s’adresse aux USA et au monde entier, sur un ton à ce point morveux et arrogant ? Israël, dit-on, aurait lancé un projet de quelque 600 logements quelque part dans Jérusalem. Six-cent logements, de quoi provoquer une guerre mondiale, en effet…

Qu’est-ce qui se cache derrière cette nouvelle pantomime erekatique ? C’est très simple. Le Fatah, le Hamas et l’OLP, seules autorités « palestiniennes » effectives sur le terrain, prétendent forcer, en toute modestie, les USA et le monde entier à reconnaître – sans délai et de façon unilatérale – un « Etat palestinien » en Judée, en Samarie et dans la bande de Gaza, avec Jérusalem pour capitale, rien que ça… Erekat, tais-toi !

Michel Garroté

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz