FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 4 décembre 2010

Le patriarche d'Antioche des Syriens, sa Béatitude Ignace Youssef III Younan, a demandé ce mardi l'intervention des pays européens pour assurer la sécurité des chrétiens en Irak, au cours d'une conférence de presse à Paris, Mardi 30 novembre 2010.

 

"La chasse aux chrétiens se poursuit", a-t-il dit. Actuellement, il n'y a pas de place en Irak pour la liberté de religion, non seulement pour les chrétiens mais pour toutes les minorités, a déploré le patriarche. "Il est temps que la communauté internationale se mobilise pour les aider". 

 

La patriarche Younan est venu à Paris pour rendre visite aux chrétiens hospitalisés en France après avoir été blessés dans l'attaque de la cathédrale syro-catholique de Bagdad, le 31 octobre, un événement qu'il qualifie de "carnage abominable".

 

Le nombre de chrétiens diminue constamment en Irak, et parmi ceux qui restent, beaucoup ont quitté Bagdad pour se rendre au Kurdistan, où ils sont protégés par les autorités régionales. En revanche, ceux qui sont encore à Bagdad ou dans la région de Ninive (près de Mossoul) sont en danger, a-t-il expliqué à l'AFP.

 

Deux ouvriers chrétiens ont été abattus le 22 novembre 2010 par des hommes armés sur leur lieu de travail, un garage de la ville de Mossoul, dans le nord de l'Irak, constituant une nouvelle attaque contre la communauté chrétienne d'Irak.

 

"Les deux frères syriaques catholiques ont été tués vers midi  dans leur atelier situé dans une zone industrielle de l'ouest de Mossoul", à 350 km au nord de Bagdad, a indiqué le commandant Fatih Abdoulrazzaq, de la police locale.

 

Wahad Hanna était âgé de 40 ans et son frère Saad avait 43 ans, a-t-il précisé.

 

Le 10 novembre 2010, des attentats ont été perpètres contre trois maisons de chrétiens, à Bagdad. Les  trois maisons, appartenant à des chrétiens, ont été la cible d'attentats à la bombe, qui ont fait  6 morts et 26 blessés. Il s'agissait de tirs de mortier lancés dans les concentrations chrétiennes de Bagdad, notamment dans le quartier de Mansour à l’Ouest de la capitale irakienne.

 

Un groupe d’al-Qaida a attaqué, le 31 octobre 2010, la cathédrale syriaque catholique, en plein cœur de la capitale irakienne. L’opération s’est soldée par la mort de 53 personnes, 67 autres ont été blessées. Ces attentats ont délibérément visé des lieux de rassemblements de civils, notamment des lieux de culte chrétiens.

 

Les islamistes peuvent ainsi continuer à massacrer sans qu’aucune voix ne s’élève dans le monde musulman. Les meurtres de chrétiens à Bagdad, les massacres de coptes en Égypte et de maronites au Liban ne suscitent aucune réaction tangible de la part des autorités musulmanes, le Vatican est aussi complice dans ce silence.

 

Les chrétiens ne représentent que 3% de la population irakienne mais c’est déjà trop pour ces musulmans qui ont attaqué leur église, massacré le prêtre et grenadé les fidèles. Bientôt, les chrétiens chaldéens irakiens rejoindront leurs frères maronites libanais dans l’exil. Pour une caricature de Mahomet, le monde musulman avait explosé en émeutes sanglantes, mais pour le massacre de chrétiens au Moyen Orient, les occidentaux  baisseront encore davantage leurs nuques soumises.

  

Après des rumeurs affirmant que la France seraient susceptible de leur accorder un visa, des centaines de Chrétiens d'Irak ont afflué à l'ambassade, afin d'échapper aux menaces d'Al-Qaeda. De son coté, le ministre de l'Intérieur irakien, Jawad Bolani, a communiqué lundi 29 novembre 2010 qu'il avait arrêté les suspects d'une tentative d'attentat sur l'ambassade de France de Bagdad. Quatorze de ces suspects seraient liés à l'attaque du mois dernier contre l'église chrétienne Notre Dame du Salut. 

 

Les forces de sécurité irakiennes auraient déjà déjoué un projet d'attentat-suicide à la voiture piégée contre l'ambassade de France en Irak, selon un haut responsable du ministère de l'intérieur irakien. "Nous avons saisi la voiture et arrêté celui qui devait la conduire", a déclaré lundi 29 novembre le général Ahmed Abou Rghif, directeur des affaires internes et de la sécurité au sein du ministère. Il a précisé que le groupe qui préparait cet attentat était le même que celui qui avait attaqué, le 31 octobre, la cathédrale syriaque catholique de Bagdad.

 

 

Ftouh Souhail, Tunis

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz