FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 5 décembre 2010

J’ai déjà analysé ici le danger représenté par l’agression que la Corée du Nord vient de commettre vis-à-vis de la Corée du Sud. J’ai dit quel jeu jouait la Chine en arrière plan. J’ai dit que ce qui s’annonçait était l’un des fruits très amers de la doctrine Obama. Il est un point sur lequel j’ai peu insisté et qui mériterait d’être davantage souligné : ce sont les capacités nucléaires accrues dont s’est dotée la Corée du Nord. Ce qui découle de ces capacités accrues, c’est non seulement un message transmis à l’Iran et à la Syrie, mais un risque accru de prolifération nucléaire, et un risque effectif de transmission de matériaux et de moyens nucléaires à des organisations terroristes à même de frapper n’importe où sur la planète.

 

Face à cette situation, il y a, je pense, peu à attendre de l’administration Obama, et il n’y a strictement rien à attendre de l’Europe. Il y a, par contre, des positions qui peuvent être prises et énoncées par les dirigeants républicains qui vont prendre le contrôle du Congrès à partir de janvier. Si ces positions peuvent contraindre Obama à agir, ce sera une façon de limiter les dégâts : si elles ne parviennent pas à pousser Obama à agir, ce sera un moyen pour les dirigeants républicains de prendre date. D’une part : un message clair et sans ambiguïté doit être transmis à la Corée du Nord, stipulant que si un groupe terroriste utilise des matériaux nucléaires d’origine nord coréenne, aux Etats-Unis ou dans un pays allié des Etats-Unis, cela impliquera une riposte américaine immédiate vis-à-vis de la Corée du Nord. D’autre part, il doit être énoncé que les armes nucléaires que les Etats-Unis avaient retirées de Corée du Sud en 1991, sous George Bush père, y seront redéployées et, le cas échéant, placées sous le contrôle du gouvernement de Corée du Sud. Enfin, des pressions doivent être exercées sur la Chine toujours communiste : il est tout à fait possible de demander à Pékin de restreindre ses relations commerciales et financières avec le régime nord-coréen, et de menacer Pékin de sanctions commerciales aux fins de hâter le mouvement. Le monde occidental a besoin de la Chine, qui lui vend énormément. Mais la Chine a elle-même un besoin vital de ses transactions commerciales avec le monde occidental. La Chine a, même, davantage besoin du monde occidental que le monde occidental n’a besoin de la Chine : des restrictions dans le monde occidental seraient porteuses de récession, pour la Chine, elles pourraient signifier de multiples ruptures intérieures, et le gouvernement chinois le sait.

 

Il est possible, enfin, de menacer Pékin de l’acceptation par les Etats-Unis d’une prolifération nucléaire au Japon et à Taïwan. Contrairement à ce qui se dit en Europe aujourd’hui, la Chine n’aurait pas les moyens de riposter, dans les conditions présentes, à cette acceptation. Elle serait placée, si cela devait se faire, devant le fait accompli. Et contrairement à ce qui se dit en Europe aujourd’hui, la Chine n’a pas du tout les moyens, dans les conditions présentes, d’un bras de fer avec les forces armées américaines.

 

Il serait temps qu’un leadership digne de ce nom se dessine à nouveau aux Etats-Unis, avant que des drames irréversibles ne se produisent. Il serait temps que les Etats-Unis redeviennent les Etats-Unis : la seule puissance sur terre à même de garantir la paix et de restreindre les ardeurs des dictateurs, des tyrans et des totalitaires.

 

Une non réponse à ce qui se déroule en Corée constituerait une réponse en soi : les regards, sur les cinq continents, sont tournés vers Washington. Ces regards sont ceux des dirigeants israéliens et du monde arabe, ceux  aussi, des dirigeants de la Turquie glissant vers l’islamisme et de l’Iran de Khamenei et Ahmadinejad.

 

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz