FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 décembre 2010

Il m’arrive, certes, parfois, d’écrire, quelques petites vérités, avec peu d'élégance, peu de délicatesse.

Et, aussi, avec peu de mollesse, avec peu de beauté sévère.

Car enfin, quoi de plus laid et de plus vulgaire que la mollesse ?

Quoi de plus laid et de plus vulgaire que la beauté sévère ?

Mon langage, c’est, de temps en temps, le langage des halles, de la foule, de la multitude.

Bref, le langage de la troupe lorsque ça caille ou que ça chauffe, en somme.

Populaire, populiste ou populeux, qu’importe, pourvu que je reste gueux.

Mes pensées, si elles sont vraies, peuvent être, quelquefois, triviales.

Ma prose est parfois vulgaire, j'en conviens.

Mais elle a tout de même un avantage.

C'est qu'on peut la comprendre, y compris – et surtout – lorsqu’elle est, à la fois, vulgaire et téméraire.

Même la Bible, en langue hébraïque et en langue grecque, a été traduite, en langues dites vulgaires, notamment les langues romanes.

Il y a le vulgaire des petits.

Et il y a le vulgaire des grands.

Alors, tant qu’à faire, autant rester un grand vulgaire.

Un lourdaud au cuir dur.

Un ours mal léché.

Un cheval fou, qui déteste, qu’on lui souffle dans le museau, lorsqu’il dort.

Taureau sauvage ou gros bœuf.

Car après tout, ce sont, parfois, les vêtements, qui rendent les nudités obscènes.

La pruderie ne cache-t-elle pas souvent une forme d’obscénité ?

N’en va-t-il pas de même pour certaines pensées, apparemment correctes, et, pourtant, tellement abjectes ?

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz