FLASH
[27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 24 décembre 2010

En lisant la presse française, on pourrait penser que le réchauffement global dû aux activités humaines est toujours une réalité. Des membres rémunérés du GIEC, ces spécialistes chargés de trouver le résultat qu’on leur demande de trouver et qui a été défini à l’avance par des bureaucrates et des politiciens des Nations Unies s’évertuent à expliquer que la météo n’est pas le climat et autres inepties. Il n’en restera pas moins que l’année qui s’achève sera celle où les théories que, dans le monde qui parle anglais, on appelle « réchauffistes » sont mortes.

 

La mort de ces théories, à proprement parler est bien plus ancienne et j’ai écrit ce qu’il fallait en penser il y a plusieurs années déjà. J’ai cité les travaux de scientifiques scrupuleux et non rémunérés par le GIEC, tels Fred Singer. Mais le coup fatal a été porté par le Climategate, la divulgation, quelques mois avant le sommet de Copenhague fin 2009, d’échanges de mails entre « spécialistes » s’expliquant les uns aux autres comment trafiquer les statistiques et vicier les modèles informatiques. Le sommet de Copenhague ne s’en est pas relevé et s’est achevé dans l’évidence de son inutilité et dans une tempête de neige et de glace.

 

Il n’y en a pas moins eu un autre sommet cette année. Par prudence, les organisateurs ont choisi une destination censée être plus ensoleillée que Copenhague : mais leur prudence a été inutile. A Cancun, il faisait quinze ou seize degrés la journée, et beaucoup moins le soir. Le sommet de Cancun s’est achevé comme s’était achevé le sommet de Copenhague. Sans neige et sans glace, mais dans le froid. Il y aura d’autres sommets encore à n’en pas douter, et d’autres sommets encore. Il y aura des écologistes en France et en Europe pour mentir. Il y aura des scientifiques à corrompre. Il y aura des hommes politiques avides de trouver des moyens de créer des bureaucraties et de restreindre la liberté.  

 

Il n’empêche. Les données non trafiquées indiquent une tendance générale au refroidissement enclenchée depuis une quinzaine d’années. Ce n’est pas seulement en Europe et en France, où la météo n’est pas le climat que l’hiver est rigoureux. C’est partout dans l’hémisphère nord. Et ce n’est sans doute qu’un commencement. 

 

Il n’empêche : j’aurais apprécié de voir sur un écran de télévision française ce que j’ai vu sur un écran de télévision américain lors de mon dernier séjour aux Etats-Unis : l’une des responsables du GIEC ouvrir les « travaux » de la conférence de Cancun en invoquant la déesse maya Ixcehl, et en disant qu’elle souhaitait que la déesse Ixcehl « inspire les délégués et leur permette de trouver le bon chemin. Pour un prochain sommet, qui pourrait se tenir en Afrique (à proximité de l’équateur, ce serait une bonne idée pour éviter le froid), on pourrait inviter des sorciers et des féticheurs. Pourquoi pas ?  

 

Il n’empêche : dans les milliers de documents divulgués par Wikileaks, on trouve des correspondances montrant que le gouvernement danois a promis des sommes d’argent se chiffrant en millions de dollars à des pays tels les Maldives aux fins de s’assurer que ceux-ci tiennent le discours qu’on attendait d’eux à Copenhague. Si ces pays sont réellement menacés, pourquoi serait-il il nécessaire d’acheter leurs voix pour qu’ils disent qu’ils sont menacés et qu’ils approuvent les décisions voulues par un pays souhaitant que le sommet qu’ils organisent soit un succès ?  

 

A Cancun, la dimension malthusienne et idéologique du projet d’ensemble est apparue en pleine lumière. Faute d’accord sur les gaz à effet de serre et le dioxyde de carbone, il a été proposé une politique de réduction drastique du nombre de naissances. Les pays d’Europe sont déjà, avec une moyenne de 1,4 enfants par femme très en deçà du seuil de renouvellement des populations et en situation de suicide démographique. La Chine et le Japon sont dans une situation similaire. Il reste, ont déclaré des membres du GIEC, l’Afrique, l’Amérique latine, l’Inde, le monde arabe et l’Amérique du Nord où la dénatalité devrait être subventionnée.  

 

Il n’empêche. Soyez heureux : tout cela est financé avec l’argent de vos impôts. Aux dernières nouvelles, dans les aéroports de plusieurs pays d’Europe, des gens dorment sur le sol parce que les avions ne peuvent pas décoller. Sur les routes d’Ile de France, la paralysie de la circulation et le verglas règnent un jour sur deux. Dans les rues à proximité de mon domicile, les voitures ne peuvent plus circuler, les autobus non plus.  

 

Mais ce n’est que la météo, pas le climat. Et on ne va tout de même pas demander à divers gouvernements européens, et en particulier au gouvernement français, de disposer des moyens de remédier à ce genre de situation. Il vaut mieux payer les travaux du GIEC. Il vaut mieux couler du béton sur la chaussée, poser des plots métalliques et des grillages un peu partout. C’est bon pour l’environnement. Et si votre vie vous semble rétrécie, stérile et plus misérable, répétez vous la phrase : c’est bon pour l’environnement. Oui ! 

 

Et quand on ne vous parlera plus de réchauffement global, il restera l’autre expression qui, elle, est inusable : c’est le dérèglement climatique. Avez-vous compris : c’est pour cela que la pluie mouille, qu’il fait plus chaud l’été et qu’il peut geler en hiver. C’est pour cela qu’il fait plus chaud vers les tropiques qu’en Laponie.  

 

On en apprend de ces choses au vingt-et-unième siècle….

 

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz