FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 décembre 2010

Peut être avez vous oublié l'assassinat du terroriste et marchand de la mort al Mabhouh, à Dubaï, le 19 janvier 2010, pour lequel le monde entier a eu ses vapeurs, pendant quelques jours, à l'idée que des agents du Mossad avaient peut être falsifié des passeports anglais, irlandais, australiens, et allemands afin d'accomplir leur mission.

 

Chez Dreuz.info, nous avions été parmi les rares à suivre de près l'évolution de « l'enquête » de la police de Dubaï, pour conclure qu'une pièce essentielle du puzzle manquait à toute l'histoire, à savoir les images du couloir des chambres 230 (celle où al Mabhouh a soit disant été exécuté), et 237 (celle où le team a soit disant préparé son opération), images qui existent, qui permettraient de voir exactement qui est entré dans la chambre d'al Mabhouh, avant et après sa mort. Ces vidéos existent, et elles sont entre les mains de la police de Dubaï, qui n'en n'a jamais fait état. Nous n'avions pas été étonné de la crasse des journalistes, incapable de relever cette énorme anomalie, mais l'avions relevé. De nouveau, à l'occasion de la révélation par le Daily Telegraph qu'un agent du Mossad l'a informé confidentiellement que le nouveau chef du Mossad pourrait présenter ses excuses au gouvernement anglais, les journalistes du monde reprennent en boucle cette « révélation », sans poser aucune question.

 

Voici les questions qu'il faut se poser.

 

Le contexte :

Le Daily Telegraph (1), vient de lancer un hoax et d'affirmer :

 

1) qu'un membre du Mossad les a informé,

2) le nouveau chef du Mossad, Tamir Pardo, lors de sa prochaine visite le mois prochain en Grande Bretagne, va présenter ses excuses aux officiels anglais pour avoir fabriqué de faux passeports britanniques qui ont servi lors de la liquidation d'al Mabhouh.

3) Tamir Pardo était directeur député du Mossad ces trois dernières années,

4) selon une source impliquée dans la préparation de l'assassinat, Tamir Pardo s'est opposé à l'utilisation de passeports anglais et australiens par le team d'exécution.

 

 

Passons en revue ces affirmations bien étranges.

 

  1. Depuis quand un agent du Mossad fait il des confidences, et qui plus est, à un journaliste ? Et au Daily Telegraph, pas à un quotidien israélien ? Si les agents du Mossad se mettaient à faire des confidences aux journalistes, qu'en serait il de l'image du Mossad ? Quelle crédibilité une agence de renseignement, dont le métier est précisément d'agir dans l'ombre, peut elle avoir si elle informe les journalistes d'un des pays qui l'a sévèrement critiqué – sur la simple foi de présomptions – et qui a renvoyé plusieurs diplomates israéliens en réaction ?

     

    De plus, si un membre du Mossad avait informé un journaliste, ce qui semble déjà inconcevable, comment croire que l'agent de renseignement ait laissé le journaliste dévoiler sa source ? Aurait-on oublié la réputation d'excellence du Mossad, qui fait de lui le service de renseignements le plus craint, le plus efficace, et le plus respecté au monde par ses pairs ? Faut il rappeler que dans « agent secret », il y a secret ? Comment imaginer qu'un agent ait pu révéler son identité, avec les graves risques que cela implique pour sa vie, qu'il ait grillé sa carrière, et par voie de conséquence ait compromis l'organisation tout entière, puisqu'il a du révéler son identité au journaliste afin que ce dernier donne du crédit à cette importante révélation ? Et pourquoi, pour les beaux yeux du « très respectable » Daily Telegraph ?! En échange de quoi ? De Ferrero Rochers ?

     

  2. Si quelqu'un, au sein du Mossad, avait comme mission, ou comme idée stratégique de faire une telle confidence aux anglais, puisque les excuses valent aveu, ce devrait être son actuel chef, Meir Dagan, qui était en poste lors de l'opération, et non son successeur, qui n'a pas encore pris ses fonctions. Ce serait là un bien étrange procédé pour convier un message au monde, de la part du gouvernement israélien qui a a annoncé la désignation de Pardo le 29 novembre dernier, comme successeur de Dagan.

     

    Si Tamir Pardo, et non Meir Dagan, faisait de telles excuses, cela voudrait dire qu'avant même de prendre son poste, donc de prendre connaissance des dossiers, Tamir Pardo aurait déjà connaissance de tous les dossiers classés et terminés, celui de Dubaï étant un dossier parmi d'autres (même si l'élimination d'al Mabhouh est un beau tableau de chasse). Et qu'il aurait, avant même d'entrer dans ses fonctions, sans en parler à Meir Dagan ni au gouvernement de qui il prend ses ordres, déjà révélé à un des agents son intention d'avouer la responsabilité du Mossad ?

     

     

  3. Tamir Pardo, selon le Daily Telegraph, se serait opposé à l'utilisation de passeports anglais et australiens pour l'opération de Dubaï. La réalité est que Tamir Pardo ne faisait pas partie du Mossad au moment des faits, il avait quitté le bureau deux ans auparavant (2), comme la déclaration de sa nomination par Netanyahu, le 29 novembre dernier, l'atteste. Il n'avait donc pas connaissance des dossiers – ce que vous avouerez est plus que normal dans le milieu du renseignement, et il avait encore moins à donner son avis sur son déroulement.

     

  4. Le Daily Telegraph ne parle pas d'une quelconque source au sein du Mossad, mais d'un de ses cadres, puisqu'au c'est au niveau de la préparation de l'assassinat, et non des agents de terrain, qu'il affirme tenir l'information. Ceci est de plus en plus improbable. Le Daily Telegraph n'aurait donc pas une, mais deux sources au sein du Mossad : un homme de terrain qui lui a révélé que Pardo allait présenter ses excuses, et un haut responsable qui aurait révélé la réticence de Tamir Pardo. Et les deux indicateurs auraient chacun révélé assez de détails sur eux mêmes – y compris le responsable de l'état major – pour que le journaliste puisse vérifier qu'il avait bien à faire à des agents du Mossad.

     

     

Pour conclure, le gouvernement israélien a une tradition, en terme de renseignement, qui consiste à ne jamais confirmer ou démentir son implication dans les opérations qui lui sont attribuées. Pourquoi, pour quel bénéfice, dérogerait il à cette règle ? L'affaire est ancienne, le « mal » est fait, puisque sur le plan diplomatique, les foudres se sont déjà abattues sur Israël, plusieurs diplomates en poste ont été renvoyés, et les médias et gouvernements du monde entier ont déversé leur habituel lot de sévères critiques sur Israël. Quel bénéfice Israël aurait il, un an après, à reconnaître ce qu'il a constamment refusé de faire, et risquer ainsi une seconde vague de critiques, d'autant plus cinglantes qu'elles s'appuieraient, cette fois, sur la certitude qui manquait aux accusateurs, après l'assassinat.

 

La seule preuve qui puisse clairement identifier les coupables est entre les mains de la police de Dubaï, ce sont les images du circuit vidéo du 23e étage de l'hôtel qui donnent sur le couloir de la chambre d'al Mabhouh. La journaliste Rima Valid, de la télévision al Arabiya, a apporté la preuve de l'existence d'une caméra située juste en face des chambres 230 et 237, en refaisant le chemin des « nettoyeurs », ses notes à la main, et filmée par le circuit vidéo de l'hôtel. Qu'est ce qui empêchait d'autres journalistes de prendre un avion pour Dubaï et de continuer l'enquête (le voyage devrait intéresser les journalistes à plus d'un titre, puisque cet état islamique qui pratique encore l'esclavage dispose d'un réseau de prostitution très bien organisé pour les visiteurs étrangers et les dignitaires du pays). Non, ils se sont arrêtés là, car les autorités de Dubaï ont fait savoir que la police, qu'on aura du mal à soupçonner de collusion avec les israéliens, refuse de publier les vidéos. Que pousse donc le Mossad, alors que rien ne semble l'y contraindre, à confesser cet assassinat dont Dubaï garde jalousement le secret ?

 

La réalité de cette affaire semble bien plus triviale. Il semble que les anglais aient voulu tester la résistance médiatique du futur chef du Mossad, car il leur paraissait évident, connaissant la nullité du monde journalistique, que les médias du monde reprendraient l'information et en ferait, pendant quarante huit heures, l'évènement médiatique du moment. La tradition n'ayant aucune raison d'être changée, parions que ni le Mossad, ni Tamir Pardo, ni le gouvernement israélien, ne confirmeront ou ne nieront ce Hoax.

 

Jean-Patrick Grumberg

  1. http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/israel/8224391/New-Mossad-chief-to-apologise-for-use-of-UK-passports-in-Dubai-killing.html

  2. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3991544,00.html

     

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz