FLASH
Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  |  Colorado : 3 ans après la légalisation de la Marijuana, les morts sur les routes de consommateurs ont progressé de 62%  |  Colombie : le Sénat approuve à l’unanimité un nouveau plan de paix avec les terroristes communiste FARC  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 décembre 2010

La France – une partie de la France – est fatiguée de la poussée islamiste. L'autre France, celle qui n'est pas fatiguée de la poussée islamiste, en redemande. Vous l'entendez ? « Encore ! Encore ! Encore ! ». Non vous ne l'entendez pas. Vous n'entendez ni ceux qui sont fatigués de la poussée de l'islam, ni ceux qui s'en réjouissent et qui en redemandent. Vous ne les entendez pas car la France a rompu avec la démocratie. Elle a rompu avec son peuple. Elle et a rompu avec ses propres valeurs. La France d'en haut ne sait pas combien de français demandent de la diversité, et combien disent « assez ! », et la France d'en haut s'en fiche.

 

C'est ce qu'explique depuis la France d'en haut, Rachida Dati. Rachida Dati explique aux français, dans le Monde.fr du 29 décembre, à qui ils devront, dorénavant, faire une pipe (une pipe ou une fellation : la France est un pays libre, et les français ont le droit de choisir entre faire une pipe ou faire une fellation)

 

Mon commentaire entre parenthèses dans les extraits de la déclaration de Rachida Dati.

 

« En Europe, la montée des populismes (JPG : mot destiné à mépriser et à rejeter ce que pense et demande le peuple) doit aujourd'hui nous alerter (JPG : alerter ne veux pas dire que le gouvernement va remettre en cause sa politique. Non, alerter veut dire que le gouvernement va serrer d'un nouveau cran la répression des idées non conformes aux décisions de l’État et de l'Union Européenne). La crise, l'immigration clandestine (JPG : l'immigration tout court, pas clandestine), ainsi que la recrudescence des menaces terroristes ont attisé les peurs (JPG : tout faux. La peur est celle du terrorisme citadin, exclusivement musulman, et symbolisé par les sept cent cinquante zones de non droit ou Rachida Dati n'oserait pas se risquer seule, comme sont obligés de le faire, quotidiennement, des français terrorisés) elle et nous voyons que les extrêmes en tous genres gagnent du terrain chez la plupart de nos voisins européens. (JPG : les extrêmes en tous genres gagnent du terrain aussi en France. Et ce sont surtout des gens extrêmement terrorisés, et extrêmement fatigués d'avoir à baisser les yeux et de descendre du troittoir lorsqu’ils croisent, dans la rue, une bande de jeunes arabes menaçants)

 

Les Européens doivent être réalistes et ne doivent par verser dans les amalgames. (JPG : oui, pas d'amalgame : l'islam violent et conquérant ne doit pas être amalgamé avec la tradition judéo-chrétienne, et les voyous menaçants sont musulmans, et il ne faut pas les amalgamer avec les jeunes judéo-chrétiens) Concernant l'immigration, l'Europe en a eu besoin et en aura encore besoin. (JPG : sous quelles conditions ?) Rappelons que la France a toujours été une terre d'accueil, en particulier pour ceux qui se sont battus aux côtés de nos soldats pour notre liberté et notre souveraineté, pour ceux qui ont contribué à sa reconstruction et à la prospérité de grandes industries comme celles de l'automobile, des travaux publics et de bien d'autres. (JPG : Que je sache, ceux qui ont contribué à la reconstruction et la prospérité de la France étaient des hommes libres et consentants, et ils ont été payés pour leurs efforts, nous sommes quitte et nous ne leur devons plus rien)

Aujourd'hui, il faudrait reparler de l'immigration de manière apaisée, (JPG : nous sommes bien d'accord. Hélas, aujourd'hui, il n'est pas permis de parler de l'immigration, en France) et pour cela nous devrions enfin mettre en œuvre une politique efficace et ambitieuse d'intégration. (JPG : d'intégration des français à l'islam ?) La politique d'intégration est l'affaire de tous. (JPG : si c'était le cas, je pense que « tous » auraient exigé que les musulmans s'intègrent à la culture française et non l'inverse) Face aux peurs et aux sentiments d'injustice légitimes qu'a engendrés la crise (JPG : les peurs et les sentiments d'injustice ont commencé bien avant la crise de 2008), nous devons, plus que jamais, résister à la tentation du repli sur soi et au rejet de l'autre. (JPG : toujours et encore cette demande faite au français de ne pas rejeter l'autre, et jamais à l'autre de ne pas rejeter le Français) Surtout que, bien souvent, nous nous trompons d'adversaire. (JPG : je suis parfaitement d'accord avec ça. L'adversaire n'est pas la gauche et les altermondialistes. Eux, ce sont les pantins. L'adversaire le vrai est l'ensemble des gouvernements français qui poussent l'immigration depuis Giscard, et l'Union Européenne des technocrates qui ont le plus grand mépris pour la volonté des peuples européens)

Ainsi, quand nos compatriotes de culture ou de confession musulmane sont souvent pris pour cible, (JPG : ce sont nos compatriotes de culture et de confession judéo chrétienne qui sont pris pour cible par les bandes de jeunes musulmans) il faut clairement distinguer (JPG : par un croissant jaune sur les vêtements ?) l'infime minorité de personnes qui utilise l'islam (JPG : … pour tenter d'embrigader la majorité des musulmans) soit pour justifier des pratiques contraires aux croyances pacifiques de la grande majorité des musulmans (JPG : mais qu'attendent ces musulmans pacifistes pour dénoncer la violence, le terrorisme de l'islam ?), soit pour défier les valeurs de la République (JPG : et que répond la République ?). Nul ne peut ignorer que c'est la majorité silencieuse des musulmans qui est la première victime des agissements de cette minorité intégriste. (JPG : nul ne l'ignore en effet, mais comme on dit : chacun son problème, qu'ils se démerdent entre eux. Les musulmans victimes des agissements des islamistes violents ne prennent pas la défense des français victimes des agissements des islamistes violents)

Comment ne pas s'inquiéter d'une situation comme celle vécue par les habitants de Malmö en Suède, où un tueur s'en prend à la population immigrée de la ville depuis un an ? (JPG : Malmö, la première ville européenne, depuis la dernière guerre mondiale, d'où les Juifs sont chassés) Et que dire d'un récent sondage de la fondation allemande Friedrich-Ebert, qui montre que 58 % des sondés sont favorables à la limitation des "pratiques religieuses des musulmans". (JPG : que dire ? Et bien que si 58% des sondés, ne veulent pas de la pratique religieuse des musulmans, la règle démocratique exige que les musulmans pratiquent leur religion dans le cadre privé) Oui, l'intégration est "l'affaire de tous", (JPG : jusqu'à présent, l'échec de l'intégration montre qu'elle n'est l'affaire de personne) et nous avons tous la responsabilité morale d'agir pour infléchir ces ressentiments et éviter les outrances des partisans de l'immigration zéro ou des partisans des régularisations massives. (JPG : en démocratie, si le peuple majoritaire demande aujourd'hui l'immigration zéro et la régulation massive, l'outrance est de la refuser)

En France, on aime parler d'intégration, on aime en débattre ; bien souvent pour en pointer seulement les échecs. (JPG : on ne peut pas pointer les succès, il n'y en a pas). Quant à leurs enfants, des études récentes démontrent que le système éducatif est devenu de moins en moins intégrateur. (JPG : n'inversons pas les rôles. Le système éducatif a révélé que les petits musulmans refusent de s'intégrer, suivant ainsi l'exemple des grands frères)

Je ne prendrai qu'un seul exemple, la mise en œuvre des programmes de connaissance des cultures d'origine. Ces programmes ont été développés dans les années 1980 afin de faciliter les liens avec des "pays d'origine". Est-il encore judicieux, en particulier pour les enfants de la troisième ou quatrième génération, en majorité de nationalité française, de se présenter devant des enseignants en"langues et cultures d'origine" qui, eux, ne connaissent de notre pays que peu de chose ? Depuis 1991, le HCI demande la suppression de ces enseignements et on apprend que de plus en plus d'élèves, parmi les moins intégrés, les fréquentent et dans le même temps ne savent plus qu'ils sont français. Le courage politique est de faire cesser cela. (JPG : le courage politique consiste à dire aux « cultures d'origine » : ici t'es en France, et en France, tu fais comme les immigrés qui sont arrivés avant toi, c'est à dire s'intégrer à la culture et aux traditions françaises et si t'es pas content tu rentres chez toi)

Un autre frein à l'intégration par l'école est la concentration des mêmes populations, des mêmes difficultés, dans les mêmes quartiers et donc dans les mêmes écoles. (JPG : disons plutôt qu'à la première occasion, les français français se sauvent des quartiers ou la drogue, la violence et l'islam dominent, et où les bandes font régner une loi qui n'est pas celle de la République). Une politique volontariste de mixité sociale dans nos villes doit s'imposer de manière intelligente et non pas de manière arithmétique. Pourquoi ne pas encourager les familles à changer de lieu d'habitation par un dispositif incitatif de prime sociale au relogement ? Pourquoi ne pas travailler avec les maires pour la mise en place d'une politique de logement social conçue immeuble par immeuble et pas seulement quartier par quartier? (JPG : si c'est le programme de la droite française, la France n'a plus besoin de collectivistes. Ce genre de dirigisme soviétique a mené l'URSS a la ruine)

L'intégration passe non seulement par l'éducation, mais aussi par l'insertion sociale et professionnelle. Accueillir le jeune dans la sphère professionnelle, c'est l'intégrer. (JPG : et s'il sait à peine lire, à peine écrire, à peine parler français, qu'il n'a aucune qualification, aucune formation professionnelle, pourquoi un employeur l'embaucherait il ?)

Aidons ceux qui le peuvent à faire des études supérieures (JPG : s'ils peuvent faire des études supérieures, pourquoi ont ils besoin d'être aidés ?)

Pour cela, devons-nous favoriser la mise en place de mesures de discrimination positive, c'est-à-dire des mesures provisoires qui mènent à l'égalité réelle ? (JPG : la mise en place de mesures est l'aveu qu'il n'y a pas d'égalité réelle, et la discrimination positive est raciste en ce qu'elle soutient que les musulmans sont incapables de s'en sortir par eux même – ce qui est peut être vrai vu l'état de délabrement économique des pays arabes)

Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris et eurodéputée

Source : http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/12/29/la-discrimination-positive-faisons-la-par-rachida-dati_1458684_3232.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz