FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 janvier 2011

Le câble 09STATE118094 publié par Wikileaks m'a fait un choc.

 

Il explique comment Barack Obama, président de la première puissance mondiale, fait appel à des intermédiaires de rangs diplomatiques secondaires, comme son ambassadeur au Brésil et des fonctionnaires brésiliens, pour gérer le dossier iranien. Le câble envoyé à l'ambassade du Brésil veut convaincre des fonctionnaires brésiliens d'accepter de parler au président Ahmadinejad, pour qu'ils tentent d'obtenir de lui, s'il le veut bien, d'avoir l'aimable obligeance, d'établir une relation constructive, avec les cinq membres permanents du conseil de sécurité (P5)+1 (l'Allemagne), afin d'obtenir son plein respect des résolutions du conseil de sécurité, et son assistance, dans la libération de citoyens américains, injustement emprisonnés. Ouf.

 

Dans le détail, l'ambassade des États Unis au Brésil « devrait tenter de persuader les hauts responsables brésiliens les mieux placés sur ces sujets, pour faire avancer les objectifs suivants :

 

  • Encourager l'Iran a s'engager vis à vis du P5+1,

  • Conseiller à l'Iran d'accepter l'offre de l'AIEA (Agence Internationale à l'Energie Atomique) d'échanger une partie de son combustible faiblement enrichi contre du combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran.

  • Mettre en évidence les possibilités pour l'Iran d'améliorer ses relations internationales, y compris avec les États Unis.

  • Tenter de persuader (Ahmadinejad) de relâcher rapidement les citoyens américains injustement emprisonnés en Iran. »

 

Comme dirait Guy Millière, Obama tend la main aux pires tyrans que porte la terre, et voudrait-il les assurer de son plein soutien qu'il ne s'y prendrait pas autrement. Car il s'agit bien là d'un document classé confidentiel, où Obama n'est pas obligé de faire des ronds de jambes pour les médias et l'opinion américaine. Sans vouloir aucunement minimiser le sort des trois randonneurs américains (Joshua Fattal, Shane Bauer, et Sarah Shourd), il est bien étrange de voir que le dossier du nucléaire iranien est traité avec le même degré d'importance que celui des trois civils emprisonnés.

 

Le câble va loin dans la perversion, en rappelant que toutes les tentatives qui sont ici confiées à des fonctionnaires de second rang se sont soldées par des échecs (mes remarques entre parenthèses) :

 

« Depuis que le président Obama a pris ses fonctions,

 

il a clairement indiqué à l'Iran son intention de construire de nouvelles relations basées sur le respect mutuel et la reconnaissance de leurs intérêts réciproques. (JPG : Obama a donc du respect pour Ahmadinejad, et il espère, en retour, être respecté par le dictateur)

 

Il a donné son accord à la reprise de discussions diplomatiques entre les États Unis et l'Iran, sans aucune pré-condition.

 

Les États Unis se sont engagés en faveur du droit de l'Iran a posséder un nucléaire civil sous réserve que l'Iran respecte ses obligations et soit à la hauteur de ses responsabilités vis à vis du traité de non prolifération nucléaire. (JPG : l'Iran ne respecte pas ses obligations légale, mais Obama s'engage en faveur des droits de l'Iran)

 

Cependant, après presque un an de présidence Obama, l'Iran n'a pris aucune mesure qui permette d'avoir confiance dans ses intentions nucléaires. L'Iran continue d'enrichir son uranium, l'Iran a révélé qu'il construisait une usine secrète d'enrichissement près de Qom, l'Iran continue de refuser de coopérer avec l'IAEA, a refusé d'échanger son combustible conformément aux offres de l'IAEA, et l'Iran refuse, depuis octobre 2009, de fixer une nouvelle date de réunion avec les membres du P5+1.

 

Le refus de l'Iran de saisir les opportunités qui lui sont offertes soulève de gros doutes sur ses réelles intentions nucléaires. (JPG : roooohhhhh !)

 

En acceptant de livrer à l'Iran 1200 Kg d'Uranium faiblement enrichi, nous voulions calmer les craintes internationales que l'Iran cherche à rompre avec son accord de non prolifération. (JPG : Obama livre de l'uranium faiblement enrichi à l'Iran pour tenter de calmer les craintes internationales que l'Iran veut rompre ses accords. Qu'est ce qu'ils doivent se fendre la gueule, les mollahs !) Ceci devait permettre de gagner du temps pour négocier sur le dossier nucléaire. (JPG : le temps joue pour l'Iran et contre les chances de négociations au fur et à mesure que l'Iran se rapproche de la date fatidique). L'Iran doit donc accepter l'échange d'uranium d'ici la fin de l'année, afin qu'il reçoive le combustible dont il a besoin, avant le 31 décembre 2010, quand son réacteur manquera de combustible et devra s'arrêter.(JPG : la fin de l'année est passée, nous sommes début janvier 2011, le réacteur manque-t-il de combustible ?)

 

Si les brésiliens demandent pourquoi nous ne demandons pas aux israéliens de respecter le traité de non prolifération, vous (l'ambassade des États Unis au Brésil) devez leur expliquer qu'il est très difficile de convaincre un État de le faire, lorsqu'un de ses voisins (l'Iran) refuse de respecter le traité qu'il a signé, et que la communauté internationale n'a pas montré sa résolution à faire respecter le traité (JPG : Entre la Russie qui traîne les pieds, et la Chine qui refuse de signer, les sanctions sont devenues la grosse farce diplomatique de ces cinq dernières années). Le retour de l'Iran dans les limites du traité qu'il ne respecte plus depuis vingt ans retirera les obstacles qui permettent de faire adhérer toutes les puissances de la région (dont Israël) au traité de non prolifération. » (JPG : parce que Obama s'imagine vraiment que les israéliens, avec les voisins qui sont les siens, sont assez inconscients ou stupides, ou les deux, pour renoncer à leur arme nucléaire ?).

 

Le câble publié par Wikileaks révèle donc ce que Guy Millière dit et répète, à savoir que Obama est, parmi les nombreux ennemis d'Israël, le plus puissant d'entre eux. Jamais, dans les arguments qu'il présente aux brésiliens pour justifier l'absence de demande faite à Israël de signer le Traité de Non Prolifération, est-il rappelé la présence terroriste du Hezbollah et du Hamas à ses frontières, ni l'obligation du gouvernement israélien de protéger sa population, menacée d'extermination par le président iranien.

 

On peut en revanche soutenir que Guy Millière fait erreurwink lorsqu'il affirme que Obama ne prend aucune mesure sérieuse pour empêcher l'Iran d'acquérir l'arme nucléaire. Le câble démontre en effet que Obama « encourage », « conseille fortement » et « tente de persuader » le dictateur néo nazi des « possibilités d'améliorer ses relations avec le reste du monde » s'il « s'engage » vis à vis du P5+1. Voilà qui est parlé. Ahmadinejad n'a qu'à bien se tenir.

Jean-Patrick Grumberg

 

Source : http://wikileaks.ch/cable/2009/11/09STATE118094.html

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz