FLASH
Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Nina le 4 janvier 2011

A Bil’in, l’armée israélienne assassine une manifestante (titre emprunté aux nombreux articles de la presse française et europalestine)

Jawahir Abu Rahmah, 36 ans, qui participait à la manifestation de protestation contre le vol des terres palestiniennes à Bil’in (village situé au nord de Ramallah, en Cisjordanie occupée), est morte de ses blessures, dans la nuit de vendredi à samedi, suite à des tirs de gaz toxiques de l’armée israélienne. Dixit toutes les associations pro-palestiniennes de France et du monde !

"C'est un crime de guerre" a dit Mahmood Abbas !

Tous les journaux de la presse française se sont rués sur l'horrible nouvelle comme du temps du petit Charles et de son méga-scoop bidonné :  " L'ENFANT EST MORT".

Pourtant, ce samedi là, près de la barrière de sécurité à Bil'in, toutes les caméras et appareils photo réunis n'ont pu relever aucun cadavre ni même de Jawahir Abu Rahmah !

Mince ! Mais que fait Talal Abou Rameh, le caméraman préféré de France 2 ? Il n'a pas filmé l'agonie de Jawahir ? Ah non ! Si on peut plus refiler les mises en scène de Pallywood, on va vraiment s'ennuyer…

Arf arf…les cadavres sautant de leurs lits de mort, les blessés se relevant en courant en se tenant les côtes de rire…C'était le bon temps !

Jawahir Abu Rahmah, N'ÉTAIT MÊME PAS SUR PLACE !

La pauvre femme, en phase terminal d'une leucémie, était chez elle au moment où nos gauchistes israéliens et nos opprimés palestiniens manifestaient contre la barrière, et évidemment contre les soldats.

Jawahir s'est bel et bien retrouvée à l'hôpital, mais pour y mourir des suites de son cancer. A aucun moment, elle n'aurait eu la force de se rendre dans une manifestation.

Cela avait paru louche aux officiers de Tsahal. Ils ont demandé à leurs homologues palestiniens le dossier médical de Jawahir, et ont pu ainsi se rendre compte que aucun élément concluant à une mort par asphyxie n'avait été retenue. L'analyse sanguine présentait, par contre, une dose massive de produits médicamenteux conforme au traitement contre le cancer.

Du reste, les israéliens ont demandé une autopsie conjointe, mais les autorités palestiniennes ont refusé de la pratiquer.

On résume ? 

Preuve qu'elle n'était pas à la manifestation, et preuve que cette pauvre femme était en fin de vie, pour cause de leucémie.

On les a connu mieux préparés dans les mises en scène, les palestiniens. Il n'y a pas si longtemps, on nous mettait un peu plus de figurants, le scénar était mieux ficelé, et Charles Enderlin filait sa petite touche finale.

Alors comme ça on nous bousille nos feuilletons Pallywoodiens ?

Mais Jawir a eu sa petite compensation post-mortem. N'a-t-elle pas fait pleurer les banquiers onusiens, qui se sont précipités pour approvisionner les comptes de l'AP avec un petit chèque de 10 millions de dollars ?

On me dira que c'était déjà en cours mais… l'histoire de la pauvre palestinienne "assassinée" par Tsahal… c'est le petit "plus" pour envoyer la fraîche dans les comptes de l'AP, qui s'engage à créer des structures pour la jeunesse.

En fait, être palestinien, c'est surtout attendre tous les mois son petit chèque des pays occidentaux. Des milliers de famille vivent en Judée Samarie grâce à cette manne financière, sans avoir à se faire du mouron pour les fins de mois.

"ON s'occupe d'eux", ils peuvent bien accuser une croissance économique à deux chiffres ces damnés de la terre ! 

Pas plus tard qu'hier, dans le bus, j'ai entendu une conversation plutôt intéressante. Deux jeunes femmes d'environ 25 ans parlaient de leur bénévolat au sein du Secours Islamique.

L'une d'elle, d'allure branchée, sans hijab sur la tête, était très active, et donnait des renseignements sur son ONG chérie à son amie, voilée.

Le secours islamique, disait-elle,  fait des tas de choses, comme préparer des repas pour le Ramadan pour les pauvres et les prisonniers. Il y a eu du reste un "salon de la prison" qui a été très réussi…

Cette petite discussion m'en a appris plus sur la mentalité qui anime le secours islamique. 

La jeune voilée demanda : "et l'argent qu'on donne, il va vraiment pour aider les pauvres ?

– Oui, absolument mais parfois des donateurs veulent la preuve que leur aide financière n'ira que pour les palestiniens.

– Ah bon ? Mais, et pour les pays d'Afrique noire musulmans ? 

– Ah on donne de la nourriture, mais beaucoup ne veulent donner qu'aux palestiniens, et nous sommes obligés de le faire, sinon ils arrêtent de donner.

– Et pour Haïti ? demanda la voilée.

Hésitation de la part de la super bénévole et dans un souffle, honteusement, elle répondit : 

– Ben eux… ils ne sont pas musulmans, et notre parti-pris est clairement d'aider d'abord nos frères. Et puis tout le monde s'occupent des Haïtiens tu sais…

– Et pour Gaza ? demande la voilée 

– Nous, on ne peut pas y aller comme ça, mais on a des gens qui peuvent s'y rendre avec nos colis de nourriture. Tu sais qu'on peut pas aller à Gaza hein ? Les soldats ils peuvent nous tuer tu sais…

– Et tous les troncs qu'il y a dans les boulangeries et les boucheries halal pour la Palestine ? Tu crois que tout est reversé ?

– Mais bien sûr ! C'est haram de voler quand c'est pour les frères palestiniens, eux on les aide toujours en premier !"

Ah les frères palestiniens !!! Les chouchous du monde ! Ceux pour lesquels les tiroirs caisse des pays occidentaux s'ouvrent et dégueulent des tonnes de billets verts !

Les palestiniens, les seuls arabes au monde capables d'absorber toute la compassion de la planète.

Au diable les darfouris, les Haïtiens, les éthiopiens, les somaliens, etc… Seuls les palestiniens méritent de survivre ! 

Ca fait 62 ans qu'on les chouchoute, ça fait 62 ans que rien n'est trop cher pour ces opprimés ; ça fait 62 ans qu'on nous parle de génocide alors que la population palestinienne des territoires a OCTUPLE !

Nina.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz