FLASH
[23/06/2017] Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 14 janvier 2011

 

Il y a onze ans, le Colby College (Maine, USA) publiait une étude dans laquelle on pouvait lire :« le phénomène du nouveau prosélytisme islamique en Côte-d’Ivoire, qui a émergé depuis une dizaine d’années et s’est d’abord développé au sein de la communauté musulmane d’Abidjan, avant de s’étendre au reste du pays. Plus spécifiquement, elle s’attache à cerner la conception et les pratiques de la da’wa telles qu’elles ont été revisitées de manière créative par la société musulmane d’Abidjan, plus exactement par son élite dirigeante. On soutient en effet que la notion moderne de da’wa, « empruntée » à l’origine au monde arabo-islamique dit central, a été pleinement réappropriée, réinvestie et retravaillée par la communauté concernée. L’« ivoirisation » de la da’wa reflète à la fois la participation active de l’élite musulmane de ce pays au monde islamique transnational et son solide enracinement dans les réalités locales de sa communauté ».

L’étude ajoutait : « S’opère alors une synthèse culturelle originale, sans que le concept religieux soit en rien dénaturé. La Côte-d’Ivoire en général et la ville d’Abidjan en particulier représentent un cadre fort original pour l’évolution postcoloniale de l’islam et de la communauté musulmane. Au cours des quarante dernières années, le pays a connu la progression la plus rapide de l’islam sur le continent africain. En conséquence, la population musulmane ivoirienne est passée d’un statut de minorité à celui de quasi-majorité. Il va sans dire que les statistiques disponibles, au demeurant parfois contradictoires, doivent être manipulées avec prudence. Restent qu’elles indiquent une tendance manifeste : les musulmans représentaient 14 à 20 % de la population du pays en 1960, contre 43 % officiellement en 1993 ».

Assistons-nous à la prise du pouvoir – par l’islam – en Côte d’Ivoire ? Si oui, pourquoi Obama, Sarkozy et l’ONU y sont-ils favorables ? Pays chrétien, la Côte d’Ivoire est-elle en train de devenir un pays musulman ? La population de la Côte d’Ivoire est estimée à de 18 millions d’habitants dont 8 millions de musulmans officiellement, soit un taux de 44%. A ce niveau-là de peuplement mahométan, la charia, la loi islamique, peuvent-elles être imposées ? L’élection en Côte d’Ivoire – dont tout le monde parle – a vu s’opposer le président chrétien Laurent Gbagbo au candidat musulman Alassane Ouattara. L’immigration de musulmans en provenance des pays voisins peut-elle faire que ceux-ci deviennent majoritaires en Côte d’Ivoire, qui compte une douzaine d’ethnies, d’ici une génération ou même bien avant ? Les chrétiens de ce pays craignent-ils que la Côte d’Ivoire soit bientôt dominée par les musulmans ? Si oui, pourquoi les médias français n’en parlent-ils pas ?

Michel Garroté

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz