FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 janvier 2011

Poutine…

 

La Russie derrière la mort du président Kaczynski ?

Par Michel Garroté

 

Les contrôleurs de l'aéroport russe de Smolensk – aéroport russe sur lequel l'avion du président polonais Lech Kaczynski, accompagné de son épouse et de plus de 90 hauts responsables polonais, s'est écrasé en avril 2010 – ces contrôleurs russes ont trompé les pilotes polonais sur la position réelle de l'appareil, a informé, mardi 18 janvier 2011, la commission polonaise chargée de l'enquête.

Pour mémoire, rappelons que la Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises.

Qu’est-il arrivé selon commission polonaise chargée de l'enquête ? A quelques minutes de l'atterrissage, alors que l'avion polonais se trouvait, en réalité, trop haut de 130 mètres et avait, de plus, dévié de 80 mètres de l'axe de la piste, les contrôleurs russes ont néanmoins prétendu que sa position était juste, au lieu de sommer les pilotes de rectifier la course, selon un responsable de la commission polonaise.

La Pologne a par ailleurs vigoureusement balayé les conclusions du rapport russe qui, lui, imputait la responsabilité de l’accident aux Polonais.

Le frère jumeau du président défunt, Jaroslaw Kaczynski a déclaré : « C'est la conséquence d'avoir laissé l'enquête aux mains des Russes. Le rapport rend responsables les pilotes et la Pologne de manière unilatérale et sans preuve. Beaucoup de questions restent sans réponse ».

En effet, selon les allégations du comité russe intergouvernemental d'aviation, le président Lech Kaczynski et d'autres hauts responsables polonais auraient fait pression sur l'équipage de l'avion ; les pilotes polonais – d’après les Russes – n'auraient pas été « suffisamment entraînés » ; et ils auraient pris la décision d'atterrir dans des conditions, paraît-il, toujours selon les Russes, « inappropriées ».

Je ne suis pas fan des thèses conspirasionnistes. Cela dit, la Russie de Poutine-Medvedev est redevenue une dictature, cette fois de type fasciste et maffieux. Les dirigeants de la Fédération de Russie et les Gouverneurs des Régions sont d’anciens camarades du colonel du KGB Poutine. Le business est dominé par d’anciens maffieux qui ont investi dans l’économie officielle et ils occupent aujourd’hui les postes économiques clés.

Les médias russes et l’opposition russe sont censurés, persécutés, parfois même assassinés. La Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises. La Pologne, en revanche, est un Etat libre et démocratique à économie de marché. A défaut de prouver la conspiration, on peut, au moins, ne pas l’exclure.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz