FLASH
[23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 janvier 2011

Poutine…

 

La Russie derrière la mort du président Kaczynski ?

Par Michel Garroté

 

Les contrôleurs de l'aéroport russe de Smolensk – aéroport russe sur lequel l'avion du président polonais Lech Kaczynski, accompagné de son épouse et de plus de 90 hauts responsables polonais, s'est écrasé en avril 2010 – ces contrôleurs russes ont trompé les pilotes polonais sur la position réelle de l'appareil, a informé, mardi 18 janvier 2011, la commission polonaise chargée de l'enquête.

Pour mémoire, rappelons que la Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises.

Qu’est-il arrivé selon commission polonaise chargée de l'enquête ? A quelques minutes de l'atterrissage, alors que l'avion polonais se trouvait, en réalité, trop haut de 130 mètres et avait, de plus, dévié de 80 mètres de l'axe de la piste, les contrôleurs russes ont néanmoins prétendu que sa position était juste, au lieu de sommer les pilotes de rectifier la course, selon un responsable de la commission polonaise.

La Pologne a par ailleurs vigoureusement balayé les conclusions du rapport russe qui, lui, imputait la responsabilité de l’accident aux Polonais.

Le frère jumeau du président défunt, Jaroslaw Kaczynski a déclaré : « C'est la conséquence d'avoir laissé l'enquête aux mains des Russes. Le rapport rend responsables les pilotes et la Pologne de manière unilatérale et sans preuve. Beaucoup de questions restent sans réponse ».

En effet, selon les allégations du comité russe intergouvernemental d'aviation, le président Lech Kaczynski et d'autres hauts responsables polonais auraient fait pression sur l'équipage de l'avion ; les pilotes polonais – d’après les Russes – n'auraient pas été « suffisamment entraînés » ; et ils auraient pris la décision d'atterrir dans des conditions, paraît-il, toujours selon les Russes, « inappropriées ».

Je ne suis pas fan des thèses conspirasionnistes. Cela dit, la Russie de Poutine-Medvedev est redevenue une dictature, cette fois de type fasciste et maffieux. Les dirigeants de la Fédération de Russie et les Gouverneurs des Régions sont d’anciens camarades du colonel du KGB Poutine. Le business est dominé par d’anciens maffieux qui ont investi dans l’économie officielle et ils occupent aujourd’hui les postes économiques clés.

Les médias russes et l’opposition russe sont censurés, persécutés, parfois même assassinés. La Russie avait refusé de créer une commission d’enquête mixte avec la Pologne. Elle avait également refusé de remettre l’intégralité des données sur le crash aux autorités polonaises. La Pologne, en revanche, est un Etat libre et démocratique à économie de marché. A défaut de prouver la conspiration, on peut, au moins, ne pas l’exclure.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz