FLASH
[20/02/2017] L’ambassadeur Russe auprès de l’ONU Vitaly Churkin est décédé  |  Argenteuil, un jeune de 14 ans invente une agression par des policiers en s’inspirant de Théo  |  Sondage présidentiel : Marine Le Pen 44%, Fillon 56%, Macron en baisse à cause d’internet  |  Une pétition demande à JK Rowling qui veut une migration illimitée, d’accueillir des réfugiés musulmans dans sa demeure de 18 chambres  |  Un musulman de 35 ans a été condamné pour avoir planifié avec l’Etat islamique un attentat dans un bus de Tel Aviv  |  Trump : « Ils prennent les gens pour des idiots ! Les médias Fake News font croire que l’immigration de masse en Suède marche à merveille »  |  Philippines: un navire vietnamien attaqué, 1 mort, 6 otages  |  Communiqué des victimes de Montauban: « rassurées que l’agresseur ait des antécédents psychiatrique et ne soit pas un simple jihadiste »  |  [19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 24 janvier 2011

J’éprouve une sincère compassion envers Michèle Alliot-Marie. Elle voulait s’éloigner de la polémique qui venait d’avoir lieu en France concernant ses propos sur la Tunisie, et elle faisait un si beau voyage. Et puis … 

Déployer autant d’énergie pour que la population de Gaza et le régime du Hamas soient soutenus, se rendre dans un hôpital financé par la France, stocks d’armes et d’explosifs dans les sous-sols compris (les boucliers humains placés dans les chambres sont en supplément), visiter un centre culturel français de Gaza, lui-même financé par l’argent des contribuables, venir faire un superbe discours demandant la levée d’un blocus qui n’a pas empêché l’approvisionnement alimentaire, ni la construction de centres commerciaux et d’hôtels cinq étoiles, mais qui entrave, sans doute, la possibilité pour le Hamas de se doter de tout le matériel militaire dont il aurait besoin pour tuer un maximum de Juifs, et se trouver traitée comme elle l’a été vendredi dernier ! C’est vraiment triste. 

Cela n’empêchera pas Michèle Alliot-Marie de continuer à soutenir les pauvres habitants de Gaza et à aider le régime du Hamas, bien sûr. Elle continuera à demander que le blocus soit levé et que le Hamas puisse avoir tout ce dont il a besoin. La diplomatie française ne se laissera pas arrêter par un simple incident ! 

Les gens qui ont agressé le convoi de la ministre étaient sans aucun doute des éléments incontrôlés, comme il en existe dans tous les régimes totalitaires, et leur action était pleinement spontanée : comme toujours dans les régimes totalitaires. 

Ils voulaient faire passer un message, et il est passé dans toute la presse française : « en Israël, il y a sept mille prisonniers politiques palestiniens », disait une banderole, dont le texte a été repris fidèlement dans tous les grands quotidiens. Ces prisonniers politiques là ont une façon particulière de s’exprimer puisqu’ils sont accusés d’actions terroristes, mais qui va s’arrêter à ce genre de détails : chez les Palestiniens, porter une ceinture d’explosifs est l’équivalent de la confection de petits objets en pâte à sel à l’école maternelle en France. Et la France respecte le droit aux différences culturelles. Ce n’est pas Michèle Alliot-Marie qui dira le contraire et qui critiquera les différences culturelles palestiniennes ou le respect de celles-ci par la presse française. Oh non.

Et comme elle voit toujours le côté positif des situations, Michèle Aliot-Marie a compris que les Palestiniens de Gaza voulaient de la nourriture et étaient affamés : le lancer d’œufs contenait un message subliminal qui ne lui a pas échappé. Elle a compris aussi que les Palestiniens de Gaza voulaient des chaussures et étaient obligés de marcher pieds nus :  le lancer de chaussures contenait lui aussi un message subliminal. Si les manifestants avaient lancé des pierres, elle en aurait déduit qu’ils manquaient de pierres, ce qui aurait été très logique. Puisqu’ils n’ont pas utilisé d’armes à feu, c’est que leurs intentions étaient pacifiques : de vrais agneaux.

Je ne doute pas que Michèle Alliot-Marie va se demander quelles erreurs elle a pu commettre pour que l’incident se produise. Et je ne doute pas de ses déductions, comme de celles du Quai d’Orsay : l’argent donné par la France à Gaza est très insuffisant, et il faut en donner bien plus. Le discours demandant la levée du « blocus » tenu au nom de la France est trop doux, il faut le rendre plus explicite, et ne jamais oublier de fustiger Israël avec vigueur. 

Et puis, quelle idée aussi : être passé par ce que les amis de la France au sein du Hamas appellent l’ « entité sioniste »… 

Il vaudrait mieux éviter, doit se dire Michèle Alliot-Marie. Et surtout : rencontrer les parents de Gilad Shalit, et accepter que le père de Gilad Shalit parle de l’enlèvement de son fils comme d’un crime ! 

Je suis certain que Michèle Alliot-Marie ne recommencera plus. 

Elle passera, peut-être, par l’« entité sioniste », il y a parfois des obligations devant lesquelles on ne peut pas reculer, mais elle gardera la mine crispée que doit prendre toute personne à qui on inflige une corvée déplaisante.

Et elle ne rencontrera plus les parents de Gilad Shalit. Certes, Gilad a la nationalité  française, mais, tout bien pesé, c’est, lui glissera-t-on, un Français de second ordre, puisque non seulement il est juif, mais en supplément il est aussi citoyen de l’« entité sioniste », un pays qui, pour le Hamas n’existe pas. Et, en outre, il portait un uniforme et faisait son service militaire dans l’armée de l’« entité sioniste ». C’est trop !   

La personne qui a suggéré que Michèle Alliot-Marie devait rencontrer les parents de Gilad Shalit devrait être licenciée sur le champ. Serait-ce un ou une « sioniste » ? Juste ciel… 

Les gens du Hamas vont pouvoir trouver un exemplaire des Protocoles des Sages de Sion, leur livre favori avec le Coran et Mein Kampf, et en faire cadeau à Michèle Alliot-Marie aux fins qu’elle discerne vraiment la menace à laquelle le monde est confronté. Elle comprendra ainsi ce qu’elle doit faire pour être bien reçue la prochaine fois qu’elle se rendra à Gaza. Elle pourra ainsi faire vraiment un très beau voyage, très agréable et sans heurts, en déployant toutes les subtilités de la diplomatie française. Elle est encore novice au Quai d’Orsay, mais c’est un lieu où il y a beaucoup d’antisémites, et donc elle est dans un excellent milieu pour apprendre comment il faut s’y prendre.

Guy Millière

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz