FLASH
[30/03/2017] L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 25 janvier 2011

« Un sentiment d'extrême urgence ». C'est la conclusion (ndmg – conclusion théâtrale) de Jack Lang dans son rapport sur la piraterie somalienne, rapport achevé par l'ancien ministre, ai-je appris en lisant le quotidien français Le Figaro. Pour Jack Lang, précise Le Figaro, la guerre contre la piraterie court à l'échec. « L'intensité de la violence et l'allongement de la durée de détention [des otages] ne permettent pas de considérer que le phénomène est en voie d'être maîtrisé », écrit Lang (ndmg – ça c’est de la prose !). Le taux de réussite des attaques se maintient à 26,6% en 2010, un taux qui paraît « incompressible » à l'ancien ministre français (ndmg – il est vrai que les politiciens français excellent dans ce qui est « incompressible » et dans ce qui ne devrait pas l’être).

Le nombre d'attaques réussies augmente d'ailleurs en valeur absolue : 9 en 2007, 31 en 2010. Plus violents, mieux équipés, les flibustiers emploient GPS et téléphones satellitaires. Le phénomène s'est « industrialisé » selon Jack Lang (ndmg – ça aussi c’est de la prose !). Plus préoccupante encore, la collusion entre pirates et insurgés islamistes de l'ex-Somalie italienne, semble avérée : « Le départ de pirates au sud de la Somalie dans des zones contrôlées par les Shabab laisse supposer des accords ponctuels, garantissant la tranquillité des pirates contre une part de la rançon » (ndmg – nous dénonçons la collusion entre pirates et terroristes islamistes depuis des années sur ce blog…).

A situation d'extrême urgence, remèdes radicaux : « La quasi-totalité des suspects sont rendus à la liberté sans poursuites, consacrant l'impunité des pirates », écrit Jack Lang. Les pays occidentaux rechignent à juger les pirates chez eux et ne trouvent pas de pays d'accueil pour s'en charger. Solutions proposées : d'abord adapter les procédures pénales, avec la création d'un cadre légal de la garde à vue en mer, assorti de l'instauration d'un modèle standard de procès-verbal international (ndmg – nous sommes habitués aux fantaisies coûteuses de Jack Lang et avec l’âge il ne s’arrange pas de ce côté-là non plus).

Autre idée de Jack : faciliter les témoignages des marins victimes par visioconférence. Et comme Jack Lang-le-rapporteur ne paraît pas se faire trop d'illusion sur la volonté des Européens ou des Américains de juger les pirates, il recommande la « somalisation » du processus judiciaire (ndmg – ça encore c’est de la prose !). Outre un plan de redressement des économies, Jack Lang propose de renforcer les capacités policières et les garde-côtes du Puntland autonome et du Somaliland indépendantiste, les deux régions où règne une relative stabilité (ndmg – pour ceux qui ne captent pas, je rappelle que la petite Somalie se divise en Somalie somalienne, Puntland somalien et Somaliland somalien, bref, la Somalie, c’est tout petit ; et néanmoins, c’est un immense merdier).

Toujours sur le plan policier, des « équipes d'enquêtes spécialisées dans la piraterie » devront traquer les commanditaires par le suivi en temps réel des intermédiaires et de leurs communications téléphoniques, la surveillance des transferts d'argent par l'Internet et les téléphones portables, etc. (ndmg – nous sommes habitués aux fantaisies à coût astronomique de Jack Lang et avec l’âge cela prend chez lui des proportions pharaoniques). L'innovation « majeure » de Lang réside dans la proposition de création de trois tribunaux somaliens au Somaliland, au Puntland et en dehors de la Somalie.

La Tanzanie a accepté le principe de l'accueil de cette cour somalienne extraterritoriale, à Arusha, dans les locaux du Tribunal pénal international pour le Rwanda, qui doit prochainement terminer ses travaux (ndmg – alors là c’est le sommet du blues ; un tribunal somalien installé en Tanzanie où se trouve déjà un tribunal pour le Rwanda, le tout proposé par un Français, en l’espèce, Monsieur Lang ; et sachant que pour le génocide rwandais, la France n’est pas pressée de faire éclater au grand jour toute la vérité).

Ces trois tribunaux bénéficieraient de l'aide de la communauté internationale pour la formation de juges et d'avocats somaliens, recrutés en particulier dans la « diaspora » somalienne (ndmg – « l'aide de la communauté internationale », autrement dit, l’argent des contribuables occidentaux pour rémunérer des juges et avocats somaliens ; ça vaudrait presque le coup, pour nos propres juristes, d’acquérir la nationalité somalienne). Les pirates condamnés devraient purger leur peine dans des prisons aux normes internationales, construites par l'ONU au Puntland et au Somaliland (ndmg – des prisons aux normes internationales ? Non mais Jack faut vraiment que t’arrête de déconner bordel, tu crois que nous avons envie de casquer, de cracher au bassinet, pour la construction d’hôtels de luxe en Somalie ?).

En plus des dons des Etats, Jack Lang propose de faire payer les armateurs et les assureurs maritimes (ndmg – ah ouais, Jack, comme tu sais que nous refusons de casquer pour ton projet foireux, tu proposes de racketter les armateurs et les assureurs maritimes ; autrement dit, pour combattre la piraterie islamique, tu proposes de recruter des corsaires qui vont chouraver un max de pognon aux armateurs et aux assureurs maritimes).

Tout cela, dit Jack Lang, devrait être réalisé en un an (ndmg – Jack, tu te fiches carrément de notre gueule avec ton putain de rapport de merde à la con ; tu oses alléguer qu’en un an, l’ONU et Consorts vont nous extorquer de quoi financer l’adaptation des procédures pénales, la création d'un cadre légal de la garde à vue en mer, l'instauration d'un modèle standard de procès-verbal international, l’instauration de tribunaux somaliens jusqu’en Tanzanie et la construction des prisons de luxes pour pirates et terroristes islamistes ; à vue de nez, cela nous fait quelques centaines de millions d’euros par an).

Lang recommande enfin de faire diriger le programme par « une personnalité de haut niveau et dotée d'une grande expérience au sein des Nations-Unies » (ndmg – et nous, nous proposons la solution la plus rapide et la moins chère, à savoir tirer à vue, à coup de Sniper et de Stinger, sur tout ce qui, à la surface des eaux, ressemble à un pirate somalien ; et je te jure, Jack l’éventeur, que le problème sera réglé à moindres frais en huit jours. Ah ! J’allais oublier : Jack, t’es vraiment le sosie de Sarkozy).

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz