FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 25 janvier 2011

Après avoir sous-évalué la colère de la rue tunisienne contre le régime de Ben Ali, la France n'est-elle pas en train de  sous-évaluer le risque islamiste ?

C'est ce qu'assure Fadela Amara et elle me semble plutôt convaincante. Ce lundi matin, sur Europe 1, elle a mis en garde contre une récupération de la révolution démocratique par de jeunes islamistes "en costumes-cravates" et aux allures passe-partout d'un Tarik Ramadan. "J'ai peur d'une tentation obscurantiste", a-t-elle déclaré, confirmant la teneur de certains prêches radicaux désireux de remettre en cause le statut de la femme et la laïcité du pays. Elle-même issue de l'immigration algérienne, Fadela Amara, ancien membre du gouvernement, doute de la sincérité de certaines des dernières manifestations. L'exemple iranien est dans tous les esprits et la vigilance doit être maximum. Reste que lutte contre l'islamisme reste un défi à relever pour les démocraties.

Nietzsche avait prévenu : "Celui qui combat trop longtemps les dragons devient dragon lui-même". C'est ce qui est arrivé à Ben Ali. Sous prétexte de lutter contre un totalitarisme, il en a consolidé un autre.

Dans sa troisième grande conférence de presse, tenue en fin de cette matinée, Nicolas Sarkozy a d'ailleurs esquissé un début de doctrine face à l'islamisme et à son bras armé qu'est le terrorisme.

Parlant de la Tunisie, il a dit : "Le risque de l'intégrisme islamiste existe mais il ne peut justifier des comportements de corruption ni des refus d'ouverture démocratique. Il faut trouver un équilibre qui n'est pas si simple". Il ne s'agit pas, en tout cas, d'être naïf : les islamistes savent parfaitement tirer profit des règles des démocraties et des droits de l'homme pour subvertir ces espaces fragiles. Les laisser faire? 

L'équilibre est à formuler pour un Etat de droit qui ne peut se désavouer ni se laisser instrumentaliser. Cette question mériterait un grand débat. Mais il me parait difficile pour une démocratie, confrontée à un tel danger pour ses libertés, de ne pas être obligée à un moment de transgresser ses propres valeurs, au titre de la légitime défense. L'angélisme reste la pire des attitudes. Et je me réjouis, de ce point de vue, d'avoir entendu le Chef de l'Etat répéter que, face au terrorisme dont elle est la cible, la France ne composera pas. "Chaque fois que les démocraties se sont aplaties, elles l'ont payé très cher", a-t-il notamment déclaré, en rappelant qu'il n'avait pas non plus "l'intention de discuter ou de répondre" à Oussama Ben Laden. L'esprit munichois, ce préalable aux capitulations, est une mortelle faiblesse. Mais sommes-nous encore capables de nous battre pour des idées ?

Ivan Rioufol

Je participerai, mardi, à On refait le monde, sur RTL (19h15-20h)
Je participerai, mercredi, à un débat sur LCI (10h10-11h)

L'article original peut être consulté sur le blog d'Ivan Rioufol

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz