FLASH
Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 février 2011

Introduction en six points – 1- En France, des jeunes musulmans jettent des pétards sur les personnes qui sortent de l’office à la paroisse Saint-Jean Baptiste d’Avignon. 2- Pas un seul pays musulman au monde ne respecte la liberté religieuse. 3- En France, L'église de Toucy est fermée en raison des nombreux actes de vandalisme dont elle fait l’objet. 4- En France, des contribuables français vont casquer 2'158’000 euros pour financer la mosquée de Strasbourg. 5- En Egypte, les émeutiers, soi-disant épris de liberté et de démocratie, veulent aussi, à une majorité écrasante, que ceux qui commettent l’adultère soient lapidés, que l’on coupe les mains aux voleurs et que ceux qui abandonnent la religion musulmane soient mis à mort. 6- Ma conclusion en fin d’article.

1- Le Père Gabriel Picard d’Estelan, curé de la paroisse Saint-Jean Baptiste d’Avignon, dont l'église a subi des violences, témoigne dansLa Nef (extraits) : « Quasiment toutes les semaines, l’église a été la cible d’incivilités de plus en plus choquantes et graves : jets de pierres sur les vitres, saletés en tout genre devant la porte d’entrée, bouteilles de bière brisées le long des murs ; enfin au moment de la kermesse en juin 2010, des tags orduriers et des slogans politiques (Islam en force) sur les murs de l’église. Nous avons averti les pouvoirs concernés, mais cela tombait un week-end et nous avons donc nettoyé nous-mêmes ces tags en les recouvrant de peinture, après avoir porté plainte avec photos à l’appui ».

Le Père Gabriel Picard : « À partir de ce moment là, il y a eu de plus en plus d’agressions caractérisées : un ‘jeune’ est venu uriner dans l’église pendant la messe, quelqu’un a tenté de brûler le panneau d’affichage, les boîtes aux lettres ont été saccagées ; pendant la messe en semaine des jets de bâtons et de pétards, y compris sur les personnes qui sortaient de l’office ; puis des insultes à caractère raciste et antichrétien, comme celle-ci : ’à la p…, on va te griller toi et ton église’. Cette menace est passée à exécution puisque, une nuit, notre magnifique cyprès a été incendié. Sans la vigilance de voisins qui ont appelé les pompiers, nous aurions retrouvé le matin une église brûlée et calcinée ».

Le Père Gabriel Picard : « C’est pour dénoncer ces agissements et protéger la liberté de culte et la liberté de nos paroissiens que, une fois une plainte déposée, j’ai convoqué la presse locale. Tous les observateurs, politiques, sociologues, policiers, arrivent à la même conclusion : une très nette aggravation des dégradations et des violences à l’encontre des monuments chrétiens en France. J’ai reçu plusieurs mails de confrères prêtres et de fidèles laïcs qui m’ont raconté ce qu’ils vivaient chez eux. D’autre part, ce qui s’est passé à Carcassonne (interruption violente de la messe du 2 novembre, dégradation, slogans antichrétiens), pratiquement au même moment que chez nous, indique clairement que certains ‘jeunes’ n’ont plus peur de s’en prendre aux églises ».

2- Christophe Geffroy, toujours dans La Nef  (extraits adaptés) écrit : « Comme d’habitude, après chaque atrocité perpétrée par des terroristes musulmans, les médias nous expliquent que ‘l’islam n’y est pour rien’. Évidemment, tous les musulmans ne sont pas des assassins de chrétiens ou de juifs, mais ceux que ce texte (publié dans Libération par des musulmans) qualifie ‘d’extrémistes’ se réclament de l’islam et trouvent dans le Coran la justification de leurs actes criminels : ils bénéficient du soutien d’une partie non négligeable de l’opinion musulmane et d’une coupable indulgence de certains États.

Christophe Geffroy : « Ce ne sont pas les médias qui ‘instrumentalisent la religion’ – bien au contraire, ils défendent une vision systématiquement irénique de l’islam –, mais bien certains musulmans eux-mêmes, au nom de leur volonté agressive et conquérante dictée par le djihad. La violence inscrite dans le Coran fait donc bien partie de l’islam et les mouvements qui s’en réclament aussi, même s’ils ne sont pas tout l’islam. Évoquer des ‘extrémistes’ dans toutes les religions, comme si toutes présentaient les mêmes symptômes, c’est se moquer du monde : le christianisme ne persécute personne nulle part ; en revanche, l’islam brime systématiquement les non-musulmans partout où il est majoritaire. Pas un seul pays musulman au monde ne respecte la liberté religieuse ».

3- Par ailleurs, on découvre sur http://lyonne.fr/ que « L'église de Toucy n'ouvre plus ses portes que pour les obsèques et la célébration de la messe le dimanche. Le reste de la semaine, l'édifice est fermé. Le prêtre de Toucy Paul Cailleux et le maire de la ville Michel Kotovtchikhine ont pris cette décision radicale peu avant Noël après plusieurs actes de vandalisme perpétrés en décembre. Plusieurs vitraux ont été endommagés et plusieurs cierges ont été cassés, lancés contre les vitraux avant d'être déposés sur les marches de l'église. ‘Les dégradations commençaient à coûter cher, explique-t-on à la paroisse. Quelques cierges ça va, mais les vitraux, ça vaut une fortune’ ».

http://lyonne.fr/ : « Les soupçons se portent sur des jeunes du village ou des alentours. Auparavant, des groupes, vraisemblablement de collégiens, se formaient dans le cimetière. À la suite des réprimandes du policier municipal et du garde champêtre, le terrain de jeu aurait un temps changé, les jeunes se réfugiant dans l'église. Marcel Gasset, lui, est malheureux. Celui qui détient les clés de l'église ne comprend pas ces actes d'incivilité et déplore que l'ensemble de la communauté paroissiale en pâtisse : ‘Fermer l'église a stoppé les dégradations. Mais ce n'est pas la solution. C'est un lieu qui doit être ouvert à tous, un lieu de recueillement’ ».

4- Dans la foulée, on apprend que le don de l'Arabie saoudite au bénéfice de la mosquée de Strasbourg s'ajoute aux dons de la Communauté urbaine de Strasbourg, de la Région Alsace et du Conseil général du Bas-Rhin (donc les contribuables), qui contribuent pour 26% (soit 2'158’000 euros sur un montant total de 8,3 millions d’euros) au financement de ladite mosquée.

5- Maintenant, voici la cerise sur le gâteau, trouvée sur Chiesa(extraits) : « Une bonne partie de la population égyptienne qui s’est rebellée ces jours-ci contre le régime trentenaire de Hosni Moubarak affirme qu’elle préfère la démocratie à toute autre forme de gouvernement. Mais dans le même temps elle veut, à une majorité écrasante, que ceux qui commettent l’adultère soient lapidés, que l’on coupe les mains aux voleurs et que ceux qui abandonnent la religion musulmane soient mis à mort ».

Chiesa : « C’est ce qui résulte d’une enquête menée en Égypte et dans six autres pays à majorité musulmane par le Pew Forum on Religion & Public Life de Washington, numéro un mondial des recherches en ce domaine. Les six autres pays qui font l’objet de l’enquête sont la Turquie, le Liban, la Jordanie, le Pakistan, l'Indonésie et le Nigeria » (Fin des extraits de l’analyse parue dans Chiesa).

6- Ma conclusion – La laïcité roule pour Marine Le Pen. Je m’explique : l’UMP, le gouvernement, la présidence, les médias, l’ensemble des partis, les institutions républicaines n’abordent pas, avec franchise et clarté, le problème que l’islam pose à la France. Le problème est nié, évacué, au prétexte que quiconque l’aborde est forcément raciste. Il en résulte que Marine Le Pen et le Front National acquièrent ainsi le monopole du débat sur le problème que l’islam pose à la France. Or, au Front National, le débat est ambigu.

Pour avoir personnellement pris des notes lors de certains meetings du FN, je peux témoigner ici que chez les frontistes, le débat ne porte pas sur la différence anthropologique entre, d’une part, la société islamique ; et d’autre part, la société libre et laïque de culture judéo-chrétienne. Chez les frontistes, le débat s’appuie sur le désarroi – réel et légitime – des électeurs du FN. Et ce même débat abouti à une vision – psycho-affective et chaotique – de l’étranger en général et même des Français d’origine étrangère en général.

En résumé, cela implique que de plus en plus de Françaises et de Français considèrent que le FN, malgré ses défauts, reste la seule alternative à tous les autres partis qui nient et évacuent le problème que l’islam pose à la France. La France officielle et laïque interdit le travail des idées. Ce faisant, elle roule pour Marine Le Pen.

Michel Garroté

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz