FLASH
Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 février 2011

 

Tandis que le porte parole des Frères Musulmans, Mohamed Morsy, déclarait hier qu'Israël n'a pas respecté le traité de paix signé avec l'Egypte, et qu'il serait décidé prochainement au parlement si celui ci doit être annulé ou maintenu (1), les rues de Gaza s'animent, et le Hamas s'inquiète.
 
Des jeunes gazaouis ont lancé sur Facebook de nombreux appels à manifester contre le dictateur, aujourd'hui vendredi 4 février, jour de la prière hebdomadaire. A Gaza, le dictateur n'est pas incarné par un homme mais par un mouvement, le Hamas, dont les habitants sont victimes de la sanguinaire répression et de l'extrême corruption depuis son élection en 2005.
 
L'an dernier, le Hamas a rasé cent quatre vingt maisons de Gaza qui appartenaient à des palestiniens, et a confisqué leurs terrains pour ses activités propres. Plusieurs hôtels cinq étoiles, deux centres commerciaux ultra modernes, appartenant à des cadres enrichis du Hamas, ont été construits dans la bande de Gaza depuis la fin de l'opération Plomb Durci.
 
Lors d'une manifestation de soutien à Moubarak, la semaine dernière, et qui avait réuni assez peu de monde dans les rues de Gaza, la police du Hamas avait violemment dispersé les manifestants, et six femmes avaient été arrêtées. Selon l'ONG humanitaire Human Right Watch, les femmes ont été alors emmené au poste de police ou elles ont été giflées par les policiers, avant de recevoir l'ordre de ne plus manifester sans la permission du Hamas.  
 
Mahmoud Abbas est lui aussi en situation difficile en Judée Samarie : ami intime de Moubarak, la rue palestinienne est divisée entre ceux qui soutiennent le peuple égyptien, et ceux qui soutiennent la stabilité économique et sociale de la région. Si Moubarak est déchu du pouvoir, la position politique de Abbas deviendra alors fragile. 
 
Ce que les médias disent peu, mais que chaque arabe vivant en Palestine sait fort bien, c'est que Moubarak est considéré comme l'allié de l'Autorité Palestinienne, tandis que le Hamas est soutenu par le Président syrien Bashar Assad.
 
Mahmoud Abbas a donc interdit toutes les manifestations de soutien au peuple égyptien.
 
A ce sujet, la réaction des médias français sera intéressante à suivre.
 
Vont ils prendre position dans le sens de la démocratie, et apporter leur soutien au peuple palestinien contre le terroriste Hamas – ce qui revient à  reconnaître la logique du blocus israélien de Gaza – ou vont t-ils garder un prudent silence. Les médias peuvent-ils soutenir la révolte du peuple tunisien et égyptien contre leurs dictateurs, et rester muets au désir de libération du peuple contre le Hamas ? 
 
Le Premier Ministre de l'Autorité Palestinienne Salam Fayyad, a annoncé, dans un apparent souci d'anticipation, que des élections municipales et générales pourraient être organisées dans un futur proche (le gouvernement palestinien et le président Mahmoud Abbas, dont le mandant a expiré, ne sont plus légitimes depuis plus d'un an), et le Hamas a immédiatement rejeté cette décision en affirmant qu'il ne reconnaitrait pas la légalité de ces élections.
 
Jean-Patrick Grumberg
 
 
 
(1) http://www.israelnationalnews.com/News/Flash.aspx/203457
(2) http://www.haaretz.com/news/international/hamas-worried-upheaval-in-arab-world-will-spill-into-gaza-1.340690
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz